Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil | Disparu à jamais - Harlan Coben »

01/09/2007

Perette et le monoprix.

Il était une fois une jeune et jolie femme ( !) qui se rendait à Paris pour diner chez une amie.

Elle part du bureau à Rueil et s’interroge sur le Monoprix dans lequel elle compte acheter quelques bricoles : Saint Cloud, Puteaux ou Paris ?

 

 Elle opte pour Paris, s’engage sur l’A86.

Arrivée à Neuilly, elle se dit : pourquoi pas le Monoprix de Neuilly ?

 

Elle décide d’aller tout droit jusqu’à Paris : après tout les Monop sont ouverts jusqu’à 21h et :

 

Foi de banlieusarde, elle ira à Paris, comme toutes les vraies parisiennes !

 

 Elle continue son chemin, écoutant Mika dans sa petite voiture et rêvant à ses prochaines vacances.

Elle suit tranquillement les autres voitures dans les brumeux embouteillages de fin de jour, sans prêter attention à la signalisation.

 

Elle ne se rend pas compte que les autres voitures, devant elle, passent à l’orange. Elle conduit toute à sa rêverie, la tête non pas dans les étoiles mais dans les dentelles et les cotons blancs des dessous Dim qu’elle projette d’acheter au Monop de l’avenue de Clichy.

 

100 m plus loin, place de la porte Maillot , un gentil policier l’arrête. Lui demande si elle a une idée de la raison de son arrestation.

 

Elle ignore ce qu’elle a bien pu faire, persuadée d’avoir affaire à un contrôle de routine.

 

Le gentil policier l’informe qu’un agent en civil est posté devant le feu de l’avenue Charles de Gaulle et qu’elle a commis une grave infraction en passant  au rouge.

 

Elle répond qu’elle n’a pas fait attention et admet que, si elle est effectivement passée au rouge, elle mérite une amende et qu'elle est désolée.

Le gentil policier lui demande ses papiers. Elle présente volontiers son permis, sa carte grise et son attestation d’assurance.

Le gentil policier lui demande de lire quelle est la date limite du contrôle technique.

 

Force est d’admettre que la date limite est passée depuis 2 mois. Elle regarde le gentil policier, l’air plus blonde  que jamais, en assurant qu’elle n’avait pas fait attention et qu’elle est décidément tête en l’air (tout en pensant au pense-bête « contrôle technique » qu’elle a sur son réfrigérateur depuis 3 mois…).

 

Le gentil  policier soupire. La verbalise pour le feu rouge grillé. Elle devra payer 90 euros sous trois jours et perd 4 points de permis.

 

La jeune (et jolie) femme se résigne et avoue humblement qu’elle mérite sa punition. Elle fait amende honorable, ce qui est le cas de le dire.

 

Le gentil policier l’informe qu’elle a oublié sa carte grise.

 

Elle proteste car il la tient précisément dans la main.

 

Il insiste : elle a oublié sa carte grise.

 

Elle proteste encore, il l’a dans la main, sa carte grise.

 

Il soutient qu’elle l’a oubliée, en la fixant intensément, un petit sourire au bord des lèvres.

 

Elle comprend enfin qu’il lui fait grâce de la contravention de 90 euros pour non respect du calendrier de contrôle technique. Elle doit en revanche se présenter sous 5 jours dans un commissariat, présenter sa carte grise (avec contrôle technique à jour), et ne paiera que 11 euros d’amende pour oubli de carte grise (sans oublier bien sur les 90 euros du feu rouge).

 

Comme la jeune et (jolie) femme part en vacances samedi, elle doit en urgence faire faire son contrôle technique, se rendre dans un commissariat, payer ses deux amendes.

 

Elle n’est pas allée au Monoprix de l’avenue de Clichy.

 

Moralité : tous les Monop se ressemblent, alors autant prendre le plus proche !

18:25 Publié dans Brune dehors blonde dedans | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook

Commentaires

Fallait me demander !
Celui de Saint Cloud est très bien !
Celui de Neuilly est une plaie pour se garer !
;)

Écrit par : bon_sens | 02/09/2007

Répondre à ce commentaire

Tu as bien fait de ne pas aller à Neuilly ! En effet, c'est dur de se garer mais surtout ils sont vraiment cons, si vous me passez tous l'expression...

Pour le reste...

Écrit par : Emeraude | 02/09/2007

Répondre à ce commentaire

La prochaine fois, c'est à dire demain, je vais à Saint Cloud, faire les courses de rentrée...
Je suis une Monopmaniaque, même en vacances, j'y cours, en particulier pour habiller ma fille!

Écrit par : amanda | 02/09/2007

Répondre à ce commentaire

Et à St Cloud y a un parking !!!
Mais dès janvier 2008, il y en aura un joli Monoprix à Rueil :)
;)

Écrit par : bon_sens | 02/09/2007

Répondre à ce commentaire

A Rueil ? Tu en sais des chose, Bon Sens !
Merci pour l'info!

Écrit par : amanda | 02/09/2007

Répondre à ce commentaire

Mais non, malheureuse, tous les Monop ne se ressemblent pas! Au niveau fringues, jouets, livres et papeterie, il n'y a pas deux monop' identiques : pffff, je vais faire un guide des Monop' de paris, tiens! :))

Écrit par : fashion victim | 03/09/2007

Répondre à ce commentaire

Excellente idée Fashion, je l'attends avec impatience !

Écrit par : amanda | 03/09/2007

Répondre à ce commentaire

Je ne me lasse pas de cette histoire. Il n'y a que les femmes pour faire des choses comme ça, sur des idées aussi bizarres. La prochaine fois que je trouve un génie dans une lampe, juré je lui demande de me faire comprendre ces êtres si étranges !
Vivement que tu nous re-racontes l'histoire des chaussures.
Kenavo.

Écrit par : Spencer | 03/09/2007

Répondre à ce commentaire

Moi, je je trouve un génie, je lui demande 10% de plus en hauteur, 10% de moins en largeur, et 10% de plus en salaire... et je le soudoie pour qu'il ne t'aide pas à comprendre.
SI les hommes comprennent les femmes, ce n'est plus drôle !

Écrit par : amanda | 04/09/2007

Répondre à ce commentaire

Morte de rire... quelle expédition... On va dire que tu as eu de la chance dans ta malchance :)

Écrit par : Carine | 26/02/2008

Répondre à ce commentaire

ouh là mais c'est vieux tout ça ! mais j'ai eu finalement encore plus de chance, puisque, 7 mois après, je n'ai toujours pas reçu l'avis me confirmant que j'avais perdu 4 points... a priori je les ai toujours, donc!

Écrit par : amanda | 26/02/2008

Répondre à ce commentaire