Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Perette et le cierge pascal | Page d'accueil | L’OMBRE DE MONTFORT – Patricia PARRY »

30/09/2007

MONKEY JOURNEY TO THE WEST – OPERA CHINOIS

7292bd12e68d8f2dd0d81919e55b0ca5.jpg
Fifille et moi avons été invitées à voir l'opéra pop "Monkey, journey to the West", oeuvre du Chinois Chen Shi-Zheng et des Anglais Damon Albarn et Jamie Hewlett (créateurs du groupe virtuel Gorillaz).

L’opéra est adapté d'un classique de la littérature chinoise datant de 1592, "La pérégrination vers l'Ouest" ("Xi You Ji" en version originale), de Wu Cheng’en, qui raconte le voyage vers l’Ouest (afin d’en rapporter les Saintes Ecritures Bouddhistes) de Triptikka, moine humble et dévoué, accompagné du Roi Singe, personnage facétieux et arrogant et de Porcet, homme-cochon paresseux, lubrique et cupide. Ils reviendront après 17 ans et auront découvert la Sagesse. Ce roman a été plusieurs fois adapté (BD, cinéma, pièces pour enfants).

Ce roman fleuve est adapté en 9 tableaux qui retracent le voyage des trois compères. Détonnant mélange de tradition millénaires et de culture pop, l’opéra mixe arts martiaux, chants chinois, acrobaties, animations en 3D.

La plupart des numéros sont techniquement très réussis et les artistes maîtrisent leur spécialités. L’effet visuel est abouti : couleurs, atmosphère, jeux de lumière sont surprenants.

Ceci dit, je dois avouer que je n’ai pas été convaincue.

Par la musique d’une part : mélange hybride de musique traditionnelle chinoise et d’électro-pop, je l’ai trouvée répétitive et manquant de mélodie, ou d’harmonie.

Les artistes chantent en chinois, les paroles sont sous-titrées. Je ne sais si c’est une traduction écourtée ou au contraire fidèle au texte original, mais les paroles sont consternantes « Vilain Macaque je vais te tuer » « je vais te tuer, je vais te hacher menu et te manger en sauce ».

Certains costumes étaient trop caricaturaux : des artistes habillées de voiles translucides formaient avec d’autres affublés de fausses têtes de monstres un ensemble assez peu harmonieux.

Pour finir, et c’est là mon plus gros regret, l’ensemble manque sérieusement de poésie. Les tableaux se succèdent, certains sont plus réussis que d’autres (j’ai trouvé le Banquet des Pêches Célestes plutôt ridicule, avec une chorégraphie enfantine), et même si certains tableaux sont remarquables (l’arrivée de la déesse Guanyin, notamment, est d’une grande beauté, l’artiste est suspendue à un harnais et survole les spectateurs en chantant), je suis restée sur ma faim. Il manquait cette étincelle de magie qui coupe le souffle, qui laisse haletant le spectateur et lui fait oublier sa montre !

Tout le monde n’était pas de mon avis dans la salle, et plusieurs spectateurs se sont levés pour une standing ovation à la fin. Le spectacle est décrit come "l'événement culturel de la rentrée". Tous les goûts sont dans la nature : je n'ai pas aimé plus que ça. Une chose est sûre cependant : j’ai très envie de lire ce livre et de connaître la version écrite de ce classique.

Un extrait ici.

MONKEY JOURNEY TO THE WEST – OPERA CHINOIS DES GORILLAZ  -THEATRE DU CHATELET, jusqu’au 13 octobre.

b88907b284f5b5d869b00bfaf2feac45.jpg175f24d72d9c50169310d99d17a2543c.jpg701b1ee7608af55e717cf061870a9e4c.jpg6b99f5d55f88388df86139e4daa8a2ab.jpg

20:15 Publié dans *Au théâtre ce soir* | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

tu sais bien que ce n'est pas parce que telerama l'encense que c'est bien ! je me fie plus à ton avis qu'au leur..

Écrit par : annej | 02/10/2007

Répondre à ce commentaire

Je voulais aller le voir, mais je m'y suis prise trop tard et il ne restait plus de places à moins de 50 €, ce qui me paraît un peu cher vu ta critique !

Écrit par : Caroline | 11/10/2007

Répondre à ce commentaire

je trouve aussi que c'est cher payé... nous étions inivitées donc je n'ai pas l'impression d'avoir perdu mon argent. Je crois qu'il vaut mieux aller voir autre chose..

Écrit par : amanda | 12/10/2007

Répondre à ce commentaire