Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« CHALLENGE ABC 2008 | Page d'accueil | IL ETAIT UNE FOIS….UN SI JOLI MONDE »

13/12/2007

LE POTENTIEL EROTIQUE DE MA FEMME – DAVID FOENKINOS

74bdc2090dfdaadd050ea5442b1bd1a1.jpg« On dit souvent qu'il existe des hommes à femmes, on peut considérer qu'Hector est un homme à objets. Bien loin de comparer la femme à l'objet, nous notons toutefois d'évidentes similitudes, et les angoisses de notre héros pourront se refléter dans les angoisses des infidèles, et de tous les hommes transpercés par la rareté féminine. " Après avoir collectionné, entre autres, les piques apéritif, les badges de campagne électorale, les peintures de bateaux à quai, les pieds de lapin, les cloches en savon, les bruits à cinq heures du matin, les dictons croates, les boules de rampe d'escalier, les premières pages de roman, les étiquettes de melon, les œufs d'oiseaux, les moments avec toi, les cordes de pendu, Hector est tombé amoureux et s'est marié. Alors, il s'est mis à collectionner sa femme. »

Comme beaucoup ici, j’ai dû céder sous la torture, sous les menaces, l’intimidation, le chantage d’une certaine lectrice dopée à la Foenkinosine.

Il y a quelques semaines, je plongeais (quelque peu dubitative) dans « Qui se souvient de David Foenkinos » d’où je ressortais aussi Foenkinosinée et Chouchouïsée que d’autres peuvent l’être.

Je fus donc, grâce à Caro[line], pourvue d’un exemplaire gentiment dédicacé par l’auteur dans lequel je me suis lancée avec avidité, et je vais m’attacher à écrire ici une « critique » aussi franche que sincère.

J’ai bien aimé.

C’est très drôle et très caustique. Dés les premières pages, l’humour de David Foenkinos saute au visage du lecteur et le surprend très vite. J’ai retrouvé la verve que j’avais énormément appréciée en lisant « Qui se souvient de David Foenkinos ? », l’habileté de sa plume qui détourne des situations anodines en circonstances cocasses parfois hilarantes et toujours étonnantes.

Mais il m’a manqué quelque chose (je vais voir fondre sur moi un orage soudain d’impétueuses réprimandes !)

Et je crois que cela tient au personnage, que je n’ai pas réussi à trouver attachant.

Hector est un collectionneur solitaire, un asocial qui s’agrippe à ses collections et se réfugie dans ses énumérations et comptages. Il est incapable de s’exprimer, subit sa vie et les événements sans broncher, sans réagir. Je l’ai trouvé lâche et faible. Je l’ai trouvé niais. Je l’ai trouvé rasant.

Du coup j’ai eu du mal à suivre ses aventures avec plaisir, même si, encore un fois, j’ai souvent éclaté de rire au détour d’une phrase, régulièrement sourit et même –parfois – été émue par la naïveté d’Hector.

Au final, j’ai trouvé ce roman amusant, léger et plaisant, mais il manquait la profondeur que j’avais décelée dans « Qui se souvient de David Foenkinos », écrit quelques années plus tard, et qui présentait un personnage plus mûr, plus attachant.

David Foenkinos est donc un auteur à suivre, qui se bonifie avec le temps !

Les avis de : Caro[line], Emeraude, Stéphanie, Sylire.

10:13 Publié dans *Litterature Française* | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook

Commentaires

je suis d'accord avec toi même si je n'en dirai pas tant !! C'est vrai que "qui se souvient de DF" est beaucoup plus mûr, ça se sent!! Mais "le potentiel" est beaucoup plus drôle, et léger, c'est vrai :-)
La grande question est : tu vas en lire un 3è??? Moi j'ai très envie de découvrir "en cas de bonheur" !!!! :-)

Écrit par : Emeraude | 13/12/2007

Répondre à ce commentaire

oui Emeraude, j'ai la ferme intention d'en lire un troisième, voire un quatrième !! Je n'ai pas aimé Hector, mais j'ai aimé l'approche et les situations fort cocasses.
Je vais d'ailleurs faire mes vitres ce we... même si cette vision n'a a priori jamais rien évéillé chez cheretendre !!

Écrit par : amanda | 13/12/2007

Répondre à ce commentaire

Amanda, j'te cause plus ! :-(

Écrit par : Caro[line] | 13/12/2007

Répondre à ce commentaire

Naaaaaaaaaaaaaan ! J'déconne ! ;-)

Comme tu le dis et le dit Emeraude, c'est sûr que le dernier roman de David Foenkinos est plus "profond", plus "mûr" que celui-ci. (En même temps, c'est rassurant !) Mais ce roman-là (qui n'est pas son 1er, mais son 3ème) est à prendre au 2ème (voir 3ème... 4ème... etc...) degré. Je peux comprendre que le personnage d'Hector énerve ! Et que donc, ensuite, il est difficile de suivres ses aventures.

Mais rassure-toi, tu es toujours ma copine, Amanda ! ;-)

Et les filles, normalement, à Noël, je récupère "En cas de bonheur"... Et là, j'ai un gros doute car je me demande s'il n'est pas déjà chez moi... (étant donné que ma mère me l'avait emprunté et que je l'ai vu en octobre...) Bon, je regarde ça ce soir à la maison et je vous l'apporte dimanche s'il est bien chez moi. :-D

Écrit par : Caro[line] | 13/12/2007

Répondre à ce commentaire

C'est certainement avec ce livre que je vais me lancer dans la découverte de cet auteur si adulé !! ;-))

Écrit par : Florinette | 13/12/2007

Répondre à ce commentaire

J'avais bien aimé aussi! Mais j'ai préféré "En cas de bonheur". Le dernier, je ne l'ai pas encore lu, mais ce n'est pas faute de ne pas en entendre parler ;-)

Écrit par : Anne | 13/12/2007

Répondre à ce commentaire

@xaro[line] ouf, merci, je me sens mieux ! Et si tu me prêtes En cas de bonheur, it would be great !
@florinette : ah tu vas céder à la tentation...
@ anne : le dernier est pas mal du tout !!

Écrit par : amanda | 13/12/2007

Répondre à ce commentaire

S'il se bonifie avec l'age, je prends rendez-vous dans dix ans...

Écrit par : Michel | 13/12/2007

Répondre à ce commentaire

Bon... un avis moins enthousiaste et voilà que j'ai encore plus hâte de le lire... il est dans ma PAL, ça ne saurait tarder!!

Écrit par : Karine | 14/12/2007

Répondre à ce commentaire

J'hésite encore, le charme de David n'agit que sur les jeunettes ! :)

Écrit par : cathulu | 14/12/2007

Répondre à ce commentaire

Hélas, Cathulu, je crains que tu n'aies raison... Ceci dit je n'ai pas encore tenté le dernier, j'attends que Caro[line] chouchouïse un autre auteur et qu'on puisse dire librement ce qu'on pense de l'ancien ;o)))

(Je plaisante, je précise, parce qu'on déforme vite sur le net....)

Écrit par : Cuné | 14/12/2007

Répondre à ce commentaire

@michel : ;))
@ karine : moi aussi, en général qd je lis un avis plus modéré après plusieurs très bonnes critiques, j'ai envie de me faire ma propre opinion!
@ cathulu, cuné : je crains malheureusement de ne plus être une vraie jeunette....

Écrit par : amanda | 14/12/2007

Répondre à ce commentaire

Contente de voir que je ne suis pas la seule comme ça! :))

Écrit par : Karine | 15/12/2007

Répondre à ce commentaire

Ayant lu "qui se souvient" en dernier, j'aurais certainement dis la même chose, si j'avais lu les 3 romans dans l'autre sens.

Le dernier est incontestablement plus mur et plus intéressant (moins facile, même si comme David F le dit dans son interview sur auteur TV, faire rire est l'une des exercices les plus difficiles et les moins reconnus)

Écrit par : Stéphanie | 15/12/2007

Répondre à ce commentaire

Je n'en ai lu aucun des deux, ils sont dans ma lal par contre, mais ce que je trouve aussi très fort c'est de parvenir dans "qui se souvient.." à refaire un peu de pub pour "Le potentiel érotique" :). J'ai hâte de les lire.

Écrit par : kroustik | 22/12/2007

Répondre à ce commentaire

J'ai noté ces 2 titres de Foenkinos dans ma LAL car ce sont les 2 qui sont à ma biblio mais le dernier paru vient juste d'être acheté alors je risque de l'attendre un petit moment avant d'arriver à mettre la main dessus (à moins d'un coup de chance incroyable !)

Écrit par : Joelle | 27/12/2007

Répondre à ce commentaire

je suis hermétique à ce type d'humour absurde et je trouve que c'est très mal écrit malgré quelques (rares) formules amusantes (mais loin du niveau de celles de Beigbeder)

Écrit par : Cécile de Quoide9 | 28/08/2008

Répondre à ce commentaire