Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« LES DAMES DE NAGE – BERNARD GIRAUDEAU | Page d'accueil | L’ELEGANCE DES VEUVES – ALICE FERNEY »

08/01/2008

IMPERATRICE - SHAN SA

e3bbce0b47cec29cb015f7862293d3bd.jpgShan Sa retrace la vie de Wu Ze Tian, la seule femme devenue impératrice dans la Chine du VIIème siècle. Un destin exceptionnel, hors du commun, l’a menée jusqu’au pouvoir suprême dans une société et une époque où les femmes étaient vouées à enfanter et procurer du plaisir, qu’il soit sensuel ou artistique.

Lumière (Wu Ze Tian) sera admise au gynécée de l’Empereur, où vivent dix mille femmes, où seulement quelques unes auront l’honneur d’être distinguées pour honorer la couche impériale. L’ambiance y est suave, indolente, délétère, intrigante, saturée de rivalités pour ces femmes qui se languissent dans une seule attente : être distinguée et surtout enfanter un fils.

Lumière ne sera jamais appelée dans la chambre impériale, mais deviendra l’amie puis, plus tard, la Concubine du Fils Suprême. La dévotion, la soumission que lui montrera le jeune Empereur la mènera jusqu’au trône impérial.

Au cours d’un règne sans partage de 50 ans, elle fondera la dynastie des Zhou, régira le pays d’une main de fer. Son intelligence, son charisme feront d’elle une femme élevée au rang de divinité par la cour et son peuple. Son ascension la mènera au dessus des simples mortels, mais lui coûtera son humanité, ses amis, sa famille, qu’elle n’hésitera plus à éliminer au nom d’une raison d’état qui primera toujours sur les sentiments.

C’est une immersion totale dans les coutumes, les usages, les comportements chinois de l’époque. Shan Sa plonge dans les fastes protocolaires, les processions somptueuses, les codes séculaires qui régissent la vie à la Cité Impériale comme la vie des campagnes.

Images de prospérité, de codes fastueux et grandioses, le voyage est certes agréable. La réflexion sur le pouvoir est omniprésente, le reniement des sentiments personnels au nom du devoir et de l’intérêt de la nation est habilement amené.

En revanche, la narration, d’un bout à l’autre menée à la première personne du singulier, rend le tout mollement monotone, monocorde, et de ce fait trop subjectif pour être qualifié de très bon roman.

L’avis de Papillon

10:55 Publié dans *Litterature Française* | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

Commentaires

J'avais noté ce livre il y a quelques temps mais il n'est pas encore dans la fameuse pile! Le côté historique me tente... un jour, un jour!!!!

Écrit par : Karine | 08/01/2008

Répondre à ce commentaire

ta conclusion est dommage. Tu m'as donné envie de le lire (alors que je n'ai pas réussi à lire la joueuse de go) et hop, en une phrase je me dis "ah bah non alors..." ;-)

Écrit par : Emeraude | 09/01/2008

Répondre à ce commentaire

@karine, emeraude : c'est la premièe fois que je lis cette auteure et, comment dire... je connaissais déjà la vie de Wu Ze Tian, ayant dans le passé lu une biographie très romancée et très romanesque d'un autre auteur, donc il y a eu moins de surprise pour moi, moins de "suspens" ou d'attente dans le roman. Le coté historique est intéressant, mais j'ai moins accroché à la narration.
Il faut dire que dès lors qu'un auteur fait parler un personnage historique à la première personne du singulier, ca me fait grincer des dents....sauf, exception qui vient de confirmer la règle, le roman que je viens de terminer et dont je parlerai d'ici qq jours.

Écrit par : amanda | 09/01/2008

Répondre à ce commentaire

Hum, hum, très interressant ce billet. ce roman est dans ma PAL depuis 2 mois environ ... J'ai hâte de le lire ... Merci de ton passage sur mon blog, bien sûr que je te dirais comment était l'expo sur le théâtre, je vais faire quelques photos ... As-tu reçu l'enveloppe du livre voyageur ? Bonne journée ... Bises

Écrit par : nath | 09/01/2008

Répondre à ce commentaire

@nath : je l'ai reçue dans le courrier du jour, merci! !

Écrit par : amanda | 09/01/2008

Répondre à ce commentaire

Ok, merci de ta réponse ... Bonne lecture ! Bises

Écrit par : nath | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

De la même auteure, j'ai lu 'La joueuse de Go' que j'ai adoré, j'avais commencé celui ci mais les premières pages ne m'ont pas convaincu. Il est retourné à la biblio.

Écrit par : anjelica | 10/01/2008

Répondre à ce commentaire

@anjelica : la Joueuse de Go me tente, histoire de confirmer ou infirmer ce que je pense de cette auteure...mais plus tard, je pense

Écrit par : amanda | 11/01/2008

Répondre à ce commentaire