Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« LA PETITE FILLE DE MONSIEUR LINH – PHILIPPE CLAUDEL | Page d'accueil | LETTRE A JR »

15/02/2008

JIMMY THE KID – DONALD WESTLAKE

528f1aafe5ba0e024f09ffdc9392100c.jpgDortmunder est un truand à la p’tite semaine. Les coups foireux, c’est sa spécialité. Oh, c’est pas qu’il prépare mal ses coups, non, c’est plutôt qu’à chaque fois, y’a un truc qui cloche : un doberman qui surgit là où il devait y avoir un caniche nain, une cargaison qui est au troisième étage alors qu’on lui avait dit deuxième... Alors, quand son copain Kelt vient lui parler d’un roman de Richard Stark dans lequel le parfait kidnapping est décrit point par point et qu'il n'y a qu'à faire pareil, il se dit que, peut-être, cette fois la chance a tourné et qu’il va enfin pouvoir se faire un bon p’tit magot. Et profiter de la vie, bien pépère à l'abri du besoin.

Le souci, c’est que Kelt, il ne vaut pas mieux que lui, mais bon, après tout, si les ravisseurs du bouquin ont réussi leur coup, pourquoi pas eux, puisque tous les détails sont donnés et qu'il suffit de les suivre à la lettre ?

Avec leurs complices Murch, M’man Murch et May ils réfléchissent aussi intensément que leurs petits neurones le leur permettent et décident d’enlever Jimmy Harrington, le fils d’un très riche avocat new-yorkais.

On suit le bouquin à la ligne et hop ! On se tire avec 30 sacs chacun…

 

Ah si tout pouvait être aussi simple que dans les bouquins….

C’est qu’il est délicieux, ce petit polar qui n’a de polar que le nom ! Voilà une bande de Pieds Nickelés bien bêtes et bien naïfs qui se piquent de jouer les Clint Eastwood !

C’est bourré d’humour, ce scénario à la Groucho Marx  ! Une bande de gros bêtas imagine monter le coup du siècle et se tirer comme ça, la gloire en plus ?! Le problème c’est que les gosses de riches, à New York, ils sont plutôt malins ! Surtout après 4 ans d’analyse pendant lesquels ils ont roulé leur psychiatre dans la farine ! Rira bien qui rira le dernier !

Et puis, il y a plein d’autres personnages tout aussi truculents : du père qui ne peut s’empêcher de négocier la rançon parce qu’après tout, un gosse ou un procès, ça se négocie pareil, réflexe pavlovien. Les flics du FBI prêts à tout pour jouer les gros bras, le psychiatre éminemment perspicace qui voit tout sauf que son patient se fout de lui, et ces truands… ah, ce qu’on aimerait qu’ils s’en sortent, ces gentils méchants qui n’ont pas inventé la poudre !

Il y a des passages mémorables. Celui du rapt en premier lieu, parce que dans les livres il semblerait que les limousines pèsent moins lourd que dans la vraie vie ; celui par exemple où la conversation entre truands et flics se mue en discussion enflammée sur les soucis des chauffeurs de taxi exploités par les méchants syndicats new-yorkais ; la demande de rançon (je vous l’ai déjà dit, je sais, mais elle est vraiment comique !) ; l’intervention des policiers de la route qui ne supportent pas les grosse berlines de luxe, question de principe, les richards, y'a pas d'raison qu'ils échappent aux PV… bref,… c’est un roman drôle et croustillant comme un bon p’tit film de Bourvil.

Pour la petite histoire, Donald Westlake écrit également des romans sous le pseudonyme de Richard Stark… l’idée est excellente, de s’auto-plagier tout en l’avouant…et vous verrez à la fin que plagier n’est pas plagier, si on plagie la vraie vie…

Merci Kali, pour ce savoureux roman que tu m’as envoyé avec mon colis du Swap Noir c’est noir ! Je me suis régalée!

Commentaires

Ca donne envie. J'suis tout à fait prêt à le lire si on me l'offre, tiens... (quoi j'abuse ?)

Écrit par : LVE | 15/02/2008

Répondre à ce commentaire

Ah, j'adore Westlake! Il a écrit d'autres bouquins hyper fun, en plus de la série Dortmunder, qui mettent en scène une journaliste prête à tout pour réussir : que du fun!

Écrit par : fashion victim | 15/02/2008

Répondre à ce commentaire

conseillé par toi et Fashion, je note :)

Écrit par : Stéphanie | 15/02/2008

Répondre à ce commentaire

ça a l'air sympa comme tout dis donc !! et puis comme dit Stéphanie, conseillé par toi et Fashion, je note aussi! ;-)

Écrit par : Emeraude | 15/02/2008

Répondre à ce commentaire

Ton billet donne envie de se plonger dans ce roman ! De l'hmour, j'en veux ! :-) Je le note donc...

Écrit par : Caro[line] | 15/02/2008

Répondre à ce commentaire

moi aussi ma swappeuse Anjelica me l'a offert et justement je vais ouvrir la première page dans la journée. Je reviendrais lire ton billet plus tard

Écrit par : goelen | 15/02/2008

Répondre à ce commentaire

quel joli commentaire, ça donne envie ;-))

j'aime vraiment beaucoup Westlake et mon livre préféré est sans conteste "le contrat". vraiment croustillant à souhait.

Écrit par : Eléa | 15/02/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai découvert cet auteur grâce à l'anthologie d'Ed. McBain "Transgression" où il a eu l’excellente idée de rassembler les meilleurs écrivains de polars et j'ai beaucoup aimé le personnage de John Dortmunder !

Écrit par : Florinette | 15/02/2008

Répondre à ce commentaire

@LVE : peut-être qu'un petit lutin lira ton post ?!
@ fashion : je reviens d'un p'tit tour ds la librairie du coin, et j'ai acheté "Le chateau de cartes" (ou un titre ds le genre) de Witslake
@ stéphanie, Emeraude, Caro : je l'apporte dimanche et vous vous battez entre vous pour savoir laquelle l'emporte en premier !
@goelen : on ne va pas te revoir tant que tu ne l'auras pas terminé, je sens!
@elea : bienvenue chez moi! Tu en as lu d'autres que "Le contrat" ?
@florinette : je ne connais pas cette anthologie. Elle est bien ?

Écrit par : amanda | 15/02/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne connais pas cet auteur - quelle surprise... je connais tellement les polars, d'abord!!! - mais l'humour qu'il semble contenir me tente beaucoup! I note!

Écrit par : Karine | 15/02/2008

Répondre à ce commentaire

Oui elle est très bien, du moins la première partie, je devrais bientôt recevoir les suivantes ! Si tu veux en savoir plus, voici mon article :

http://www.leslecturesdeflorinette.com/article-5488380.html

Bon après-midi !

Écrit par : Florinette | 15/02/2008

Répondre à ce commentaire

Hmm, il me semble bien avoir lu du Westlake (tu as mis Wistlake dans ton billet, mais je pense qu'il ne t'en voudra pas ! ;-) mais c'était ma période anté-blog, aucun souvenir du titre, je crois que j'avais aimé... je me battrai donc dimanche avec les Théières ! ;-)

Écrit par : Tamara | 15/02/2008

Répondre à ce commentaire

@karine : je pense que tu aimeras
@florinette : je suis allée voir, Merci bcp:)
@tamara : damned... c'est WEstlake, tu as raison... et en fait je ne parlais pas de ce dimanche (moi pas Théière !!) mais du 24, chez Stéphanie pr le lotobook...

Écrit par : amanda | 16/02/2008

Répondre à ce commentaire

Vu que ma swappée l'a reçu également, j'espère qu'elle l'appréciera tout autant :)

Écrit par : anjelica | 16/02/2008

Répondre à ce commentaire

Oui, je suis d'accord avec toi Amanda c'est très drôle et ça se lit d'une traite. Anjelica, rassure-toi, j'ai tout autant apprécié même si j'en parle moins bien

Écrit par : goelen | 25/02/2008

Répondre à ce commentaire

J'adore Westlake! Quel bonheur de voir que je suis pas la seule fille à l'aimer! Oui, je sais bien que ce sont les femmes qui lisent le plus, et notamment du polar, mais parfois on a des a-priori. Vous savez que c'est les festival du polar à Neuilly Plaisance ce samedi 5 avril? Il y aura plein de beaux auteurs, comme Marcus Malte et Caryl Férey! Qui a dit "Qui ça?"? Comment ça, vous ne les connaissez pas encore? Il faut lire "Garden of love "de Marcus Malte et "Petit éloge de l'excès" de Caryl Férey (deux euros seulement)
Et que celles (et ceux) qui aiment le polar le sachent, on peut interwiever Pascal Dessaint sur le site biliosurf jusqu'au 10 avril.
Marie

Écrit par : Marie | 31/03/2008

Répondre à ce commentaire

@marie : bienvenue et non tu n'es certainement pas la seule à aimer Westlake! Merci pour l'info sur le festival du polar, je vais transmettre aux copines intéressées (pour ma part je ne pourrai y aller)

Écrit par : amanda | 31/03/2008

Répondre à ce commentaire