Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« LE CANAPE ROUGE – MICHELE LESBRE | Page d'accueil | 84 CHARRING CROSS ROAD – HELENE HANFF »

23/02/2008

SWEENEY TODD – Tim Burton

"14b7916845c908761654751b459d617a.jpgAprès avoir croupi pendant quinze ans dans une prison australienne, Benjamin Barker s'évade et regagne Londres avec une seule idée en tête : se venger de l'infâme Juge Turpin qui le condamna pour lui ravir sa femme, lucy, et son bébé, Johanna. Adoptant le nom de Sweeney Todd, il reprend possession de son échoppe de barbier, située au-dessus de la boulangerie de Mme Nellie lovett."

Je crois qu’il n’y a pas juste milieu avec Tim Burton. On aime, ou on n’aime pas. La tiédeur n’est pas de mise. Chez lui aussi d’ailleurs. Quel que soit l’univers qu’il dessine, il propose toujours un déferlement d’images excessif et irréel, une atmosphère qui collera à la peau mais ne laissera jamais indifférent.

Moi, je suis fan. Fan excessive et totalement acquise à la cause du bonhomme.

Ici, les décors et les images sont d’une beauté gothique fantasmée et éthérée. Londres devient un monde onirique où la laideur et la crasse reflètent les âmes dévoyées et pourries des hommes.

Les hommes, parlons en, des hommes ! Qu’ils soient assoiffés de vengeance (Johnny Depp), assoiffés d’amour et de normalité (Helena Bonham Carter), assoiffés de luxure (Alan Rickman), d’argent, de réussite, les personnages de Tim Burton sont toujours excessifs dans l’anormalité et pourtant sublimes.

Tim Burton a le talent pour réunir des acteurs talentueux et surtout de les magnifier à l’écran. Sous sa direction ils puisent en eux des ressources extrêmes et exploitent leurs souffrances, leurs rages, pour les offrir aux personnages qu’ils incarnent. Ils chantent, puisque le film est inspiré d’une comédie musicale, ils jouent, ils incarnent une humanité dévoyée, désespérée. Seule la fatalité les conduit. Le tout forme un univers poétique, poisseux, envoûtant.

f09a1e6b8641ac11371b1830dd2f6794.jpgJohnny Depp, bien sûr, son comédien fétiche, y est encore une fois excellent. La rage intérieure, la souffrance, la haine qu’il éprouve sont jouées avec froideur, distance et recul glaçants. Ce type est un aimant, il attire la caméra, le regard, son jeu sont somptueux.

Helena Bonham Carter (Mme Burton à la ville) y est toujours aussi belle, aussi généreuse dans ses propositions.8e2c6897baf092f6bc6038f05e859cff.jpg

Alan Rickman y est horrible de vice et de hauteur.

Timothy Spall est répugnant et sirupeux à souhait dans le personnage du bailli.

Une petite mention à Sacha Barton Cohen (Borat !) dans le rôle d’un barbier fourbe et menteur tout à fait savoureux.

Mais ici, point de happy end. Le monde est vicié, pourri. La vengeance servira à assouvir la rage mais n’apaisera pas les âmes. Seule la mort effacera les bains de sang, dans un bain de sang. Sera-t-il purificateur ? Venant de Tim Burton, cela m’étonnerait…

La bande annonce est ici.

 

07:25 Publié dans *Séance pop corn* | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Facebook

Commentaires

autant j'adore Tim Burton, comme toi. Enfin j'aime beaucoup le duo Burton/Deep et je suis d'accord sur le jeu d'acteur de Johnny Deep qui est souvent excellent (edouard aux mains d'argent, film de mon enfance que j'adore!), autant je n'ai que moyennement aimé ce film.
J'ai trouvé que la comédie musicale n'apportait rien du tout, que les chansons étaient sans intérêt et assez mauvaise.
En fait le film aurait pu être bien (mais sans être aussi bien que Charlie et la chocolaterie par ex!) sans ça.
Mais avec ça, pour moi, ce fut très moyen !!

Écrit par : Emeraude | 23/02/2008

Répondre à ce commentaire

@emeraude : damned, nous ne serons donc pas d'accord sur celui-là ! vade retro satanas ?!! ;-) au début j'ai été surprise avec les chansons, et me suis demandé ce que ça apportait. Rien, sans doute, puis finalement je me suis mise à les aimer, figure toi!! Je trouvais qu'elle décalaient le tout et le rendaient encore plus onirique, imaginaire. C'est très différent de Charlie... (que j'ai vu plusieurs fois avec toujours le même bonheur) mais j'aime cette noirceur qu'il fait ressortir, j'aime les maquillages, les images, son imagination sans limites.... bon, je le disais, je suis fan excessive.. je plonge totalement, je m'immerge, je coule avec lui... mais pour te punir, j'exige que tu me les chantes, les chansons !!

Écrit par : amanda | 23/02/2008

Répondre à ce commentaire

Mais côté intrigue, ça ressemble quand même à du sous- Monte-Cristo, non ?

Écrit par : fashion victim | 23/02/2008

Répondre à ce commentaire

Pour le garçon dans la lune , contacte Laure de ma part (les jardins d'hélène) c'est elle qui l'a; Ma boîte mail est en dérangement mais ça devrait bientôt fonctionner...

Écrit par : cathulu | 23/02/2008

Répondre à ce commentaire

@fashion: oui, au départ, l'intrigue ressemble à celle de Monte Cristo.... mais c'est le seul point commun.. Dumas n'est pas aussi sanglant ni "dérangé"... ah..; finalement j'aurais aimé qu'Edmond Dantès égorge ses bourreaux... et que Mercedes deviennent folle...
@cathulu : ok, merci!

Écrit par : amanda | 23/02/2008

Répondre à ce commentaire

Moi, ça m'a donné des envies de tourtes à la viande! ;-D

Écrit par : Anne | 23/02/2008

Répondre à ce commentaire

Il ne faut pas oublier que c'est une comédie musicale, à la base, et que les chansons sont un tantinet gnan-gnan. Mais comme toi, après quelques minutes d'inquiètude, je me suis laissé porter par l'omniprésence de chants. Malgré la noirceur, j'y ai décelé aussi pas mal de détours vers l'humour. Les acteurs sont épatants, et je décernerais même une mention au jeune garçon, Boy de Pirelli (dont j'ai oublié le nom, désolé), qui chante à merveille.

PS : Ah, puis aussi, j'ai découvert que vient de sortir un dvd "Sweeney Todd", un film réalisé à la demande de la BBC il y a quelques années, et qui bien évidemment raconte la même histoire. Je ne sais pas ce que cela vaut... Si quelqu'un sait ?

Écrit par : LVE | 23/02/2008

Répondre à ce commentaire

@anne : brrr, celles avec des cafards ou celles à la chair fraiche ??!!
@LVE : le p'tit gars joue très bien (Toby) il avait un petit air de JB Maunier je trouve, ou du petit frère de Nelly Ollson dans La petite maison ds la prairie (on a les références qu'on peut!!).. mais je n'arrive pas à me rappeler ds quel film je l'ai vu et apprécié. Et l'humoir noir est souvent délicieux (encore une fois avec "Borat"!) Le DVD est il le "musical" dont s'est inspiré Tim Burton ?

Écrit par : amanda | 23/02/2008

Répondre à ce commentaire

Ahhh, comme toi Amanda, je suis une fan inconditionnelle :)))
Je ne l'ai pas encore vu !! mais je crois que ce sera pour bientôt, chouette !!
je ne vais hélas plus trop au ciné, mais celui-ci, il FAUT !!

Écrit par : lily | 23/02/2008

Répondre à ce commentaire

tu veux que je chante ? Vraiment ? attention, ça sera une punition pour toi Amanda!!! ;-)

Écrit par : emeraude | 23/02/2008

Répondre à ce commentaire

La bande annonce fait très envie, ton billet aussi, mais le fait que ce soit une sorte de comédie musicale me rebute un peu...

Écrit par : bladelor | 23/02/2008

Répondre à ce commentaire

A priori, il reprend les textes de la comédie musicale telle qu'elle. Je regrette simplement que les airs ne me soient pas plus restés en tête excepté le "barber and his wife". Sinon, le délire romantique de Mrs Lovett et J.D. en bettlejuice, c'est génial !

Écrit par : praline | 24/02/2008

Répondre à ce commentaire

Je suis partagée entre ton avis et celui d'Emeraude. Les chansons m'ont gênée au début mais c'est vrai aussi qu'elles amènent un vrai décalage par leur côté un peu mièvre avec l'aspect horrifique de l'histoire. J'aurais quand même préféré qu'il travaille avec son musicien habituel car pour tout le reste j'ai bien aimé et pourtant j'ai du mal même avec les bonnes comédies musicales.

Écrit par : Isil | 24/02/2008

Répondre à ce commentaire

@emeraude : zut, j'ai oublié de te demander de chanter, tout l'heure!
@ praline : oui, j'ai adoré ce passage ou Mrs Lovett part dans ses rêves de bonheur placide... a la tête qu'avait JD à ce moment là
@Isil : entre les deux alors ! Et qui est sont musicien habituel ?

Écrit par : amanda | 24/02/2008

Répondre à ce commentaire

copine de moi!!!!!!!!!!! :o)))
je l'ai enfin vu hier au pandora et j'ai complètement accroché (même si je fus un peu surprise au début par le mélange faussement sangignolant et comedie musicale a l'ancienne!!!) je me suis finalement laissé porté par le film et je ne le regrette pas du tout!!!
mais dieu qu'héléna est belle et formidable!!!!

Écrit par : lamousmé | 25/02/2008

Répondre à ce commentaire

copine de moi!!!!!!!!!!! :o)))
je l'ai enfin vu hier au pandora et j'ai complètement accroché (même si je fus un peu surprise au début par le mélange faussement sangignolant et comedie musicale a l'ancienne!!!) je me suis finalement laissé porté par le film et je ne le regrette pas du tout!!!
mais dieu qu'héléna est belle et formidable!!!!

Écrit par : lamousmé | 25/02/2008

Répondre à ce commentaire

@lamousmé : ah le Pandora ! Vive le Pandora
c'est un cinéma de banlieue lointaine (mais qui héberge un très bonne librairie ;-) ) qui propose beaucoup de cinéma d'auteur, de films connus aussi, mais surtout, toujours en VO... pas comme le multiplex voisin qui ne connait que la VF, les MMMMs, les cones Muco et les popcorn à 200 euros les 100 gr...

Écrit par : amanda | 25/02/2008

Répondre à ce commentaire

je suis fan de Tim Burton aussi, mais là, j'avoue que j'ai moyennement apprécié. Très beau, trop, peut-être...
J'y ai trouvé des longueurs, mais il y a quand même quelques trouvailles et belles surprises... enfin, pas tant que ça. C'est peit(être un peu trop du Tim Burton...
Bon, sentiment mitigé...

Écrit par : sylvie | 26/02/2008

Répondre à ce commentaire

@sylvie : trop triste peut être ?

Écrit par : amanda | 26/02/2008

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Comme à chaque fois, Tim Burton m'a enthousiasmé avec ce film d'une incroyable beauté. Le côté "musical" est parfois certes un peu pesant, mais il permet de donner un peu de fantaisie à un film sinon très noir.

Johnny Depp et Helena Bonham Carter y forment un couple des plus diaboliquement exquis !

Il y a bien deux, trois choses à reprocher (mais je n'insisterai vraiment pas dessus, j'en parle assez longuement sur mon blog déjà), mais ce n'est pas grand chose à côté du spectacle offert par le maître.

Amicalement,

Shin.

Écrit par : Shin | 27/03/2008

Répondre à ce commentaire

@shin : bienvenue ! je vais un tour chez toi!

Écrit par : amanda | 27/03/2008

Répondre à ce commentaire