Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ô VERLAINE – JEAN TEULE | Page d'accueil | LE JOUEUR D’ECHECS – STEFAN ZWEIG »

03/03/2008

NUMERO SIX – VERONIQUE OLMI

321558977.jpgFanny est la sixième enfant des Delbast. La numéro six. Celle qu’on n’attendait pas. Celle que le bon Dieu a donné mais qui n’était pas prévue.  Cadeau du ciel qu’il est hors de question de refuser mais qui restera toute sa vie à la traîne, derrière ses aînés, derrières les autres, ceux qui font déjà partie de la famille, ceux qui ont des souvenirs à partager (« J’envie mes aînés parce qu’ils forment une famille dont tu es le père. Moi, je suis une sorte de regard extérieur, une invitée arrivée en retard. »)

C’est un roman très court, mais le style illumine totalement son lecteur. Véronique Olmi écrit avec limpidité et luminosité. Une histoire simple, celle d’une petite dernière trop effacée pour s’affirmer, dont l’arrivée est trop subie pour lui permettre d’exister, de devenir autre chose que la « numéro six ». Celle d’une enfant devenue femme mais qui n’a pas su s'extirper de l’enfance, qui vit dans l'ombre d'un amour paternel trop distrait, trop lointain. Une femme qui essaye encore, à 50 ans, d’être la petite fille de son papa.

Fanny reporte sur son père son besoin éperdu d’amour et de reconnaissance, elle transforme son besoin impérieux d’exister à ses yeux en amour aveugle, avide et possessif.

A force d’être si peu aimée, ou si mal aimé par une famille chez qui les sentiments ne s’affichent pas, ne se disent pas, ne se partagent pas, l’amour de Fanny pour son père se transforme en idéalisation, en déification (« J’étais jalouse de maman. Pas seulement de vos voyages. De votre quotidien aussi. Vos discussions le soir que j’entendais de l’autre coté de la cloison, quand j’étais couchée. J’étais jalouse de tout ce que vous aviez à vous dire, et de vos rires. J’étais jalouse de ce vin que tu goûtais pour elle, de cette tasse de café que tu lui tendais, de ces fleurs qui tu lui offrais, de cette façon que tu avais de lui toucher la main quand tu lui parlais, de la malice joyeuse avec laquelle tu te moquais d’elle devant tout le monde, comme si elle était incroyable, unique, le personnage principal, l’héroïne de ta vie. Ta femme. »).

Avec le temps elle ouvre les yeux sur ce père fantasmé qui n’en a pas moins été un homme. Un poilu, un père, un médecin respecté, un colonialiste réactionnaire. Elle parle et raconte cette famille catholique bien-pensante, les silences et les maux qui se taisent, qui étouffent, qui asphyxient ; tout plutôt que de déroger à la sacro sainte bienséance… Elle y aura sacrifié sa vie de femme. Fait un enfant, mais sans donner à celui-ci la chance d'avoir un père. Victime consentante et lucide, vouée à aimer un homme qui ne fut pas le sien.

Merci Lily, de m'avoir prêté ce très beau roman!

Son billet qui m’a donné envie de découvrir cette auteure.

Celui de Laure sur Numéro Six.

08:24 Publié dans *Litterature Française* | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook

Commentaires

Voilà un roman que j'avais beaucoup aimé pour ce qu'il disait des relations père-fille, des liens familiaux, de ce silence qui étouffe parfois. Et de la nécessité de briser ses idéaux et ses rêves pour grandir un jour. Une petite musique que je n'ai pas oublié depuis!

Écrit par : chiffonnette | 03/03/2008

Répondre à ce commentaire

j'hésite encore sur cet auteur mais le thème de celui-ci est tentant

Écrit par : goelen | 03/03/2008

Répondre à ce commentaire

Je note ! Encore une jolie couverture de chez Actes Sud.

Écrit par : Bellesahi | 03/03/2008

Répondre à ce commentaire

Ce roman très court est publié chez "J'ai lu" à la suite de "Bord de mer". Je n'aurais pas du le lire dans la foulée: bouleversée par la première lecture, je suis passée complètement à côté.

Écrit par : Anne | 03/03/2008

Répondre à ce commentaire

J'avais aussi trouvé ce petit roman très bien écrit et très émouvant

Écrit par : cathe | 03/03/2008

Répondre à ce commentaire

Le thème m'intéresse beaucoup et si tu dis que la plume est belle... on y va, on note!!!

Écrit par : Karine | 03/03/2008

Répondre à ce commentaire

J'en garde un très beau souvenir !! Une magnifique plume que j'ai découverte avec son livre "Bord de mer" qui m'a beaucoup bouleversée !

Écrit par : Florinette | 03/03/2008

Répondre à ce commentaire

@chiffonnette cathe florinette : oui il est magnifique
@anne : Bord de mer est sur ma liste..
@goelen : pourquoi hésites tu sur cet auteur ?
@bellesahi, karine : j'espère que vous aimerez!

Écrit par : amanda | 03/03/2008

Répondre à ce commentaire

Je suis tentée : le thème me paraît intéressant et ton enthousiasme est communicatif ;)

Écrit par : Aelys | 03/03/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai beaucoup aimé ce livre moi aussi !

Écrit par : Flo | 03/03/2008

Répondre à ce commentaire

@aelys : tente le coup, tu me diras !
@flo : bienvenue au club alors!

Écrit par : amanda | 03/03/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne connais pas cet auteur, mais tu donnes envie. Peut-être en commençant par bord de mer.

Écrit par : Françoise | 04/03/2008

Répondre à ce commentaire

@françoise : peut-être, efectivement. Pour ma part je vais le lire très vite, grâce à Lily qui a eu la gentillesse de m'e envoyer plusieurs de cette auteure

Écrit par : amanda | 04/03/2008

Répondre à ce commentaire

je ne sais pas je crois que j'avais l'image d'un auteur au style particulier. Mais ce que tu en dis est tentant, je crois que je vais essayer...

Écrit par : goelen | 04/03/2008

Répondre à ce commentaire

Ah je suis contente que tu aies aimé, Amanda :))
Toujours en "vacances" à soigner les TROIS grippés de la maison !!!! pourvu que je tienne, moi ça va encore !!
A bientôt :))

Écrit par : lily | 05/03/2008

Répondre à ce commentaire

@goelen : il est très court, donc si tu n'aimes pas, ca ira vite qd même!
@lily : merci encore:) bon courage avec tes malades!

Écrit par : amanda | 05/03/2008

Répondre à ce commentaire

C'est un roman que j'avais beaucoup aimé moi aussi!

Écrit par : Elfe | 06/03/2008

Répondre à ce commentaire