Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« BORD DE MER – VERONIQUE OLMI | Page d'accueil | JE SUIS TA NUIT – LOIC LE BORGNE »

11/03/2008

DANS LES BOIS – HARLAN COBEN

293210663.jpgPaul Copeland est procureur. Un homme est retrouvé assassiné, plusieurs coupures de presse dans sa poche attestent qu’il connaissait Copeland. Quand Copeland identifie le corps, il reconnaît Gil Perez.

Mais Gil Perez est considéré comme mort depuis vingt ans. Comme la sœur de Paul. Ils ont disparu même temps que Margot et Doug, dont les corps ont été retrouvés peu après dans les bois. Ils avaient été égorgés, alors qu’ils étaient en colonie de vacances. Alors que Paul était chargé de veiller sur le camp. Mais il avait déserté son poste pour retrouver sa petite amie Lucie. Un tueur en série a été arrêté, mais sa culpabilité n'a jamais été formellement démontrée.

Le dernier roman d’Harlan Coben ne déroge pas à la règle. Véritable whodunitqui ne se lâche pas, chaque chapitre se termine en entrouvrant la porte d’un nouveau rebondissement. Le passé enterré resurgit et Paul Copeland, déjà empêtré dans une affaire de viol qu’il doit instruire, va se lancer dans une course après des fantômes. Fantôme de sa sœur, fantôme de sa propre culpabilité, fantôme de toutes les personnes dont les vie ont été laminées par ces meurtres : sa mère qui les a quittés, lui et son père, peu après cette histoire, la famille Perez, sa petite amie Lucie, qu'il n'a plus revue depuis, le père de Lucie, propriétaire de la colonie et apôtre des drogues douces. Tous ont tenté de rebâtir leur vie malgré leur culpabilité, leurs questions, leurs douleurs.

Autant de cicatrices grossièrement refermées qui vont s’ouvrir brutalement.

Encore une fois, c’est haletant, c’est rapide. Harlan Coben maîtrise brillamment les codes du suspens et l'on retrouve ses thèmes favoris : le passé, son poids, les non-dits soigneusement ensevelis qui vous sautent au visage alors que vous essayez de balayer ce passé qui vous ronge.

Néanmoins, j’ai aimé le tout sans réellement m’attacher aux personnages. Comme si la sauce manquait de liant. Ce petit truc en plus que j’avais aimé dans les autres romans d’Harlan Coben, comme "Une chance de trop", "Innocent" ou surtout, mon préféré « Disparu à jamais ».

Dans les bois – Harlan Coben. Belfond noir, 423 pages

Commentaires

je n'ai lu que "innocent" de Coben et je n'avais pas accroché du tout (par contre, le film "ne le dis à personne, très bien!" ;-))
Bon, c'était il y a 2/3 ans, je devrais peut être réessayer :-)

Écrit par : Emeraude | 11/03/2008

Répondre à ce commentaire

Peut-être y-a-t-il trop de personnages (morts ou pas), justement ?

Écrit par : LVE | 11/03/2008

Répondre à ce commentaire

Le premier Coben que j'ai lu était "Ne le dis à personne". Il m'avait rendue folledingue! Je lisais en cachette au boulot, prenais du café pour ne pas dormir et lire, allais promener mon chien 10 fois par jour pour avoir un prétexte pour lire...
J'ai du lire en 1 ou 2 après (je ne me souviens même plus des titres) sans réussir à obtenir cet effet ;-)

Écrit par : Anne | 11/03/2008

Répondre à ce commentaire

Complètement d'accord avec toi Amanda, si ce dernier Coben est toujours aussi efficace, les personnages ne me sont pas rentrés dans la peau. J'avais également commencé avec "Ne le dis à personne", à l'époque je l'avais dévoré cependant "Disparu à Jamais" et "Innocent" sont mes préférés (en ce qui concerne ses polars classiques). Sinon je suis une fan absolu de Myron Bolitar, mais je le lis en anglais et je ne suis pas sûre que la traduction se prête à l'humour qui fait le charme de cette série.

Écrit par : Magali | 11/03/2008

Répondre à ce commentaire

Je n'ai jamais lu l'auteur (mais je le ferai certainement bientôt, une âme généreuse m'ayant récemment envoyé l'un de ses livres!!! ;) ) mais j'ai décidément hâte de le découvrir!!!

Écrit par : Karine | 11/03/2008

Répondre à ce commentaire

ouf, une amie m'en a prêté deux il y a quelque temps. Je vais pouvoir essayer dans peu de temps

Écrit par : goelen | 11/03/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas très polar alors je te dépose juste un ptit coucou ! Coucou !

Écrit par : BelleSahi | 11/03/2008

Répondre à ce commentaire

@emeraude : je te passerai Disparu à jamais si tu as envie de réessayer
@LVE : non je ne pense pas, il n'y en a pas tant que ça. Je crois l'intrigue est finalement peu crédible, ou trop "tirée par les cheveux". L'inspiration a dû lui manquer sur celui-ci
@ Ne le dis à personne : très bon... et le film... vraiment bien. Heureusement que c'est Canet qui l'a fait. Adapté outre-Atlantique cela aurait donné un gros navet commercial je crois
@Magali : jusqu'à présent, je n'ai lu aucun Myron Bolitar... je crois que je préfère qd il n'y a pas de héros récurrent
@ karine : up to you !;-)
@ goelen : j'espère que tu aimeras
@bellehasi : oh, merci ! et bonne journée!

Écrit par : amanda | 11/03/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai lu les précédents et plutôt aimé, même s'ils sont inégaux (le dernier un peu moins bien dans mon vague souvenir)... J'attendrai donc la sortie poche de celui-ci !

Écrit par : Tamara | 12/03/2008

Répondre à ce commentaire

Excellent auteur! J ai lu tous ses bouquins. Ne le dis à personne est incontournable! Et les histoires de Myron également!
Faites un saut sur son site francais, y a pleins d infos, vidéos d Harlan coben, etc.

Écrit par : sarah | 02/09/2008

Répondre à ce commentaire

@sarah : je ne connais pour le moment aucun des romans mettant en scène Myron : ils sont sur ma liste :) (bienvenue au fait :)

Écrit par : amanda | 02/09/2008

Répondre à ce commentaire

Pour Amanda je vais me répéter, mais tous les Harlan Coben sont très bien, certes certains un peu moins, mais je peux pas vous dire lesquels.
Dans tous, il y a une certaine intrigue et à chaque fois je pense que j'ai la solution et en fait non.
Tout est bien tourné dans ses livres, la solution se trouve à la fin, dans les dernières pages ! C'est ce que j'aime chez lui !
Mais je comprends les réactions ! Après tout dépend ce que l'on ressent. Certains apprécieront, d'autres non, comme moi les Harlan Coben je n'en rate aucun et ceux aussi avec Myron Bolitar (ce sont eux que j'aime le moins !) et je vais moins bien accrchés avec d'autres !

Écrit par : Soeurette de Kro | 30/12/2010

Répondre à ce commentaire