Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Julian P, 13 ans, auteur en herbe…. | Page d'accueil | CHALEUR DU SANG – IRENE NEMIROVSKY »

15/05/2008

HISTOIRE DE REUSSIR – RUSSELL BANKS

1985041505.2.jpgVous ai-je déjà dit que j’aime Russell Banks ? Oui, quand j’ai parlé de « De beaux lendemains » ? De façon plus mitigée avec « La réserve » ?

 

 

OK. J’avoue, son dernier roman m’a laissée sur ma faim. Mais je sentais bien qu’entre lui et moi, il y a avait quelque chose. Ce petit truc qui fait que vous sentez, que vous devinez, qu’un auteur va vous embarquer dans ses mots, dans ses histoires, dans ses récits, et que vous n’aurez cesse d’en lire davantage.

 

 

Troisième essai, donc et avantage Banks.

 

 

"Histoire de réussir" est un recueil de neuf nouvelles. Dans la plupart d’entre elles nous retrouvons les mêmes personnages, à quelques années d’écart.

 

 

Tout commence par le récit de Earl, 12 ans. Son père est parti, abandonnant femme et enfants et les laissant de débrouiller avec leur misère et leurs problèmes. Earl, devenu l’homme de la famille, inscrit sa mère à Reine d’un jour, une émission de télévision où des femmes viennent plaider leur cause, leur détresse, leur dénuement et les soumettre à l’applaudimètre du public. La malheureuse la plus applaudie gagnera un lave-vaisselle, ou un réfrigérateur…

 

 

Voilà le rêve américain, le rêve d’une Amérique profonde, pauvre et les chimères auxquelles elle s’accroche et qui sont ses seuls repères.

 

 

Au fil des nouvelles, nous suivrons Earl, qui tente d’échapper à l’échec social promis par son milieu, sa famille et sa culture.

 

Il y a les mensonges, que l’on se raconte et raconte à ses enfants pour embellir le quotidien et remodeler inconsciemment son passé, en édulcorer le sordide. Il y a les ambitions déçues, les illusions perdues d’un gamin admis à l’Ivy League mais qui ne peut se fondre dans le moule trop lisse et rutilant pour qu’il y  trouve sa place. Il y a le renoncement d’une population à croire en la justice et qui érige en héros quelques justiciers qui deviendront bourreaux à leur tour, en toute impunité. Il y a des mariages ratés, rongés par le quotidien, des échecs involontaires, des innocences qui cèdent la place au fatalisme et la résignation.

 

 

Quelques nouvelles sont sans rapport avec Earl et sa famille. Mais n’en sont pas moins riches de contenu, brillantes. « Le poisson » est une nouvelle étonnante, truculente, sur la capacité qu’ont les hommes à détruire eux même leurs propres ressources, briser eux-mêmes leurs propres rêves. « Histoires d’enfants » est un récit acerbe sur les rapports parents-enfants, constat amer et lucide de la déchéance et la chute des valeurs morales et familiales.

 

 

Alcool, adultère, échecs, misère, solitude. Peut-on s’en sortir ? A quel prix ? Il me serait difficile de dire quel constat en tirer. Oui, on peut essayer de se construire une vie, un avenir, un futur différent. Mais les séquelles sont trop importantes pour en être à jamais libéré.

 

 

J’en redemande, donc.

 

Cuné l'a lu.

06:07 Publié dans *Litterature Anglo-saxonne*, *Nouvelles* | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook

Commentaires

j'ai de beaux lendemains qui m'attends dans ma PAL

Écrit par : pom' | 15/05/2008

Répondre à ce commentaire

je pense que si entre Russell Banks et toi il y a un truc, il faut que j'essaie absolument !! surtout que je louche sur "de beaux lendemains depuis que tu en as parlé! :-)

Écrit par : Emeraude | 15/05/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne connaissais pas celui-ci et je pense qu'il devrait me plaire... :-)

Écrit par : Florinette | 15/05/2008

Répondre à ce commentaire

Je pense que je vais commencer par les nouvelles dont tu viens de parler pour découvrir cet auteur!

Écrit par : Mimienco | 15/05/2008

Répondre à ce commentaire

Je crois que je commencerai pas "Les beaux lendemains"... avec moi, les nouvelles, c'est toujours very risqué!!! Mais cet auteur semble définitivement avoir "un petit quelque chose"!!!

Écrit par : Karine | 15/05/2008

Répondre à ce commentaire

Je suis en train de lire " La Réserve" et je suis moyennement emballée..mais je poursuivrai ma découverte de Banks par " de beaux lendemains" qui recueille des éloges de partout

Écrit par : julie | 15/05/2008

Répondre à ce commentaire

Encore un auteur que j'ai en projet de découvrir... y'a pu ka donc en commençant par de beaux lendemains (si ce ne sont pas des nouvelles... les nouvelles je me méfie !)

Écrit par : yueyin | 15/05/2008

Répondre à ce commentaire

@'pom : tu vas te régaler, j'espère
@emeraude : je crois que tu aimeras, je te prêterais De beaux lendemains
@ florinette : j'espère qu'il te plaira !
@mimienco : il a écrit d'autre recueils aussi il me semble
@karine : j'imagine en plus que tu le trouveras facilement en VO chez toi
@julie : bienvenue ! j'avoue que si j'avais commencé ma découverte de Banks par La réserve, j'aurais été mitigée et sans doute aurais-je hésité à poursuivre avec lui. Mais, vraiment, De beaux lendemains vaut la peine !
@yueyin : De beaux lendemains n'est pas un recueil de nouvelles, mais un roman à plusieurs voix ; j'espère que tu aimeras !

Écrit par : amanda | 16/05/2008

Répondre à ce commentaire

un autre titre à noter quand j'aurais lu "de beaux lendemains"!! j'ai beaucoup aimé "american darling"

Écrit par : goelen | 16/05/2008

Répondre à ce commentaire

Je suis heureuse que tu n'aies pas été découragée par ta lecture de "la réserve". Je trouve que Russel Banks est définitivement un auteur à apprécier. D'autres titres, comme "affliction" ou "hamilton starck" te plairont aussi, j'en suis sûre. Quant à moi, je n'ai toujours pas lu "la réserve" (suite à ton billet), j'attends de le trouver en "occasion" chez Gibert.

Écrit par : virginie | 16/05/2008

Répondre à ce commentaire

@goelen : j'ai commandé American Darling, ainsi que Sous le règne de Bone"

@ virginie : je n'avais pas commencé ma découverte par La réserve, sinon je crois que j'aurais sans doute été plus méfiante!

Écrit par : amanda | 17/05/2008

Répondre à ce commentaire

Je n'ai encore jamais lu Russell Banks. Et moi qui adore la littérature anglo-saxonne !

Écrit par : Lou | 21/05/2008

Répondre à ce commentaire

@lou : je suis tombée sous le charme de cet auteur ! Essaye !

Écrit par : amanda | 21/05/2008

Répondre à ce commentaire

C'est noté, j'aime bien le concept des nouvelles pour découvrir un auteur! :)

Écrit par : Lucile | 22/05/2008

Répondre à ce commentaire

@lucile : il a écrit aussi d'autre recueils je pense

Écrit par : amanda | 22/05/2008

Répondre à ce commentaire

J'arrive en retard, comme souvent, mais si tu as aimé ce recueil, je peux peut-être t'en conseiller deux autres qui m'ont totalement séduite : il s'agit de "L'ange sur le toit" et "Trailerpark".
J'aime également beaucoup cet auteur, qui pour moi fait partie des 10 plus grands auteurs américains vivants. Mais ce qui est encore plus étonnant, c'est sa simplicité dans la vraie vie. Il est comme ses livres : merveilleux. :)

Écrit par : Laurence | 01/06/2008

Répondre à ce commentaire

@laurence : merci ! je note précieusement ces deux titres. j'aime aussi bcp cet auteur (même si je n'ai pas aimé son dernier livre, ce que je t'avais dit je crois). Et l'interveiw que vous avez fait était tout simplement excellente!

Écrit par : amanda | 02/06/2008

Répondre à ce commentaire