Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Merci les amis ! | Page d'accueil | GARDEN OF LOVE - MARCUS MALTE »

02/06/2008

FAITES MOI CONFIANCE – DONALD WESTLAKE

627714341.jpgVous êtes journaliste ? Vous lisez la presse à scandale, les tabloïds, les feuilles de chou ? Oui ? Non ? Quoi qu’il en soit, Galaxy Hebdo, le magazine qui sait tout, qui dit tout, qui voit tout, ne vous laissera pas indifférent !

Sara Joslyn débute dans ce noble métier de journaliste qu’elle a choisi. Après une première expérience dans un petit journal local et un licenciement, elle est embauchée avec un salaire royal par Galaxy Hebdo. Certes, ce n’est pas le New York Post ni le Time Magazine, mais il faut bien vivre, n’est ce pas ? Alors Sara accepte le poste. Et se rend sur son lieu de travail à Miami, Floride.

Et découvre un corps sur la route. Le corps d’un homme mort. Un cadavre ! Sara file dans les bureaux de Galaxy, toute émoustillée d’avoir là, dès son premier jour, un sujet. Or, il semblerait qu’à Galaxy, on se fiche éperdument de cette histoire de cadavre anonyme. Il est mort, oui, mais était-il célèbre ? Non ? Alors sujet sans intérêt, repassez par la case départ, mademoiselle, et en vitesse s’il vous plait, il nous faut du lourd pour la prochaine édition.

Il y a de tout dans ce roman : on rit souvent, on grince les dents, on frissonne un peu, mais, dans tous les cas, on ne le lâche pas, ou alors avec réticence. Donald Westlake s’empare avec jubilation de la presse de bas étage. Il se délecte en nous racontant cette histoire hilarante parfois caricaturale se gausse du sensationnalisme de ces reporters sans scrupules, sans états d’âmes et surtout sans regrets.

Sara y perdra-t-elle son âme ? Pour son innocence, il faudra repasser, ou oublier. Petit à petit, la petite provinciale fraîchement débarquée oublie ses rêves de jeunesse, balance ses illusions et se transforme en intrépide et vorace reporter en quête du scoop le plus brûlant, le plus grandiose. A n’importe quel prix, de n’importe quelle façon, elle gravira les échelons de ce torchon devenu sa référence. L’oie blanche devient une hyène assoiffée de scoop. Mais il semblerait que quelqu’un, au sein de Galaxy, n’a pas oublié qu’elle a vu un mort, ce matin de juillet où elle a pris son poste….

C’est une immersion dans le monde de la presse. Pas la belle presse, non, la presse pourrie, salace, prête à tout, absolument tout, pour obtenir un corps dans la boîte. Parce que c’est ce que veulent les lecteurs. Du sang, des histoires sordides, et si possible sur les héros de l’Amérique : les acteurs télé, les stars de la chanson, bref, tout ce qui fait frémir les instincts les plus bas, les plus vils.

C’est cynique, c’est grinçant, c’est loufoque, c’est réjouissant en diable, ce roman de Westlake. Décidément, j’aime !

Commentaires

Etant d'la partie, j'me demande s'il n'y a pas dans cette histoire un monde de la presse par "trop" caricaturé ? Même si j'en conviens, y'a vraiment matière à... euh... ben... caricaturer. En tout cas, à vue de groin, cela m'a l'air bien tentant.

Écrit par : LVE | 02/06/2008

Répondre à ce commentaire

J'aime bien cet auteur, en général... je note (pour plus tard !!).

Écrit par : Tamara | 02/06/2008

Répondre à ce commentaire

dis donc, tu fais une cure de Donald Westlake non ? Je n'en ai pas lu depuis celui que je t'ai emprunté, mais j'en ai un autre dans ma PAL qui m'a suivi jusque dans mon nouvel appart, donc comme pour Tamara, je note pour plus tard! ;-)

Écrit par : Emeraude | 02/06/2008

Répondre à ce commentaire

je note surtout qu'avec Westlake on n'est pas déçu...

Écrit par : goelen | 03/06/2008

Répondre à ce commentaire

@LVE : bien sur, la caricature est assez forte, mais DW a écrit une sorte de "préface" délicieuse et savoureuse à ce sujet

@Tamara : je te le prêterais qd tu voudras le lire

@emeraude : oui, une cure, c'est un peu ça. Disons que la semaine dernière je n'arivais pas à lire et abandonnais les romans au bout de 30 pages. Problème de concentration et de stress. Du coup j'ai choisi une valeur sure, et ç a marché !

@goelen : tu notes bien!

Écrit par : amanda | 03/06/2008

Répondre à ce commentaire

Je n'ai jamais lu l'auteur... et je me demande maintenant par quoi commencer vu que j'en ai noté plusieurs! Celui-ci va aller rejoindre ses petits copains dans ma liste!!!

Écrit par : Karine | 03/06/2008

Répondre à ce commentaire

Si tu as aimé ce titre, tu peux retrouver les personnages dans "Moi, mentir ?"

Écrit par : Gachucha | 03/06/2008

Répondre à ce commentaire

@karine : Jimmy the kid est très bien, très drôle, je pense que tu aimerais. "Le contrat" est bcp plus noir. Un autre style, mais que j'ai bcp aimé aussi

@gachucha : oui, il me semblait bien que l'on y retrouvait Sara. Je note le tire, merci!

Écrit par : amanda | 03/06/2008

Répondre à ce commentaire

Je découvre Westlake avec Drôles de frères, et malgré le fiat que je ne suis pas très polar, j'aodre! Je m'empresse donc de noter celui-ci!

Écrit par : chiffonnette | 03/06/2008

Répondre à ce commentaire

@chiffonnette : et moi je note donc Drôles de frères;-)

Écrit par : amanda | 04/06/2008

Répondre à ce commentaire

Je viens de découvrir cet auteur grâce à "Le couperet" que j'ai adoré, je vais donc te faire confiance et poursuivre avec ce titre. A bientôt !

Écrit par : clochette | 07/06/2008

Répondre à ce commentaire

@clochette : j'espère que tu aimeras;-)

Écrit par : amanda | 07/06/2008

Répondre à ce commentaire