Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« A TABLE – TIFFANY TAVERNIER | Page d'accueil | Les éditions Folio créent la Newsletter folio »

25/06/2008

L’ANGE SUR LE TOIT - RUSSELL BANKS

ange.jpgAvec Russell Banks, nous sommes loin de l’Amérique clinquante et scintillante. Nous sommes loin des grandes villes et des fortunes, loin des nantis, loin des banlieues bourgeoises et calibrées, loin des analystes surpayés et des écoles privées hors de prix.

 

Les personnages de Russell Banks sont des gens simples, des Américains moyens, "de base". Les femmes essayent de s’en sortir, les enfants observent leurs parents sans illusions, les hommes boivent pour adoucir des journées sans espoir. On communique peu, ou plus, ou mal. On essaye de s'en sortir. Le quotidien a effiloché les vies, les relations.

 

Dans l’Ange sur le toit, nous suivons ces Américains là. Des personnages blessés, usés,  las, des hommes et des femmes qui vivent simplement. Avec leurs regrets, leurs blessures, leurs usures. Des personnages dont la vie peut prendre des chemins surprenants, inattendus.

 

Dans chaque nouvelle, c’est un moment qui dérape, un moment M où la fissure, la fêlure qui étaient présentes, lancinantes, souterraines, vont brusquement céder. Un événement anodin, et la vie prend un chemin inattendu. Une rencontre accidentelle, et le passé ressurgit, vous envahit. Un accident, un dérapage et un couple se défait, une enfant part sans se retourner, et ne reviendra pas. Le passé, les regrets, l’amertume, la nostalgie sont le fil conducteur de ces nouvelles, comme un constat amer, désabusé.

Comme toujours, le style de Russell Banks vous étreint le cœur. J’ai néanmoins été un peu moins touchée qu’avec l’autre recueil de nouvelles « Histoires de réussir ». (Dont l’une des nouvelles est reprise dans ce recueil, en guise de préambule).

 

Les avis de Cuné et Laurence et Thom.

06:34 Publié dans *Litterature Anglo-saxonne*, *Nouvelles* | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook

Commentaires

Je n'ai pas lu le recueil "Histoires de réussir", mais j'ai vraiment été marquée par "L'ange sur le toit". Il y a une vraie tension dramaturgique dans l'orchestration des nouvelles, et chacune a su m'émouvoir à sa façon. C'est un vrai coup de cœur. :)

(rien à voir : j'ai commencé "Ouvre-toi!" et je me régale. ;) )

Écrit par : Laurence | 25/06/2008

Répondre à ce commentaire

il faudra que tu me prêtes un Russell Banks bientôt ! Mais pas celui là, il me tente moins...

Écrit par : Emeraude | 25/06/2008

Répondre à ce commentaire

Encore un billet que je lis concernant les livres de Russel Banks parus avant "La Réserve" : je comprends de mieux en mieux en quoi ce dernier titre a dû étonner (et le cas échéant décevoir) les lecteurs habituels de l'auteur.

Écrit par : Brize | 25/06/2008

Répondre à ce commentaire

Banks reste toujours une "valeur sûre".

Écrit par : In Cold Blog | 25/06/2008

Répondre à ce commentaire

je crois que je vais faire comme toi, lire tout Russell Banks petit à petit

Écrit par : goelen | 25/06/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne connaissais pas ce recueil et m'empresse de le noter ! :-)

Écrit par : Florinette | 25/06/2008

Répondre à ce commentaire

@laurence : je crois que parfois, c'est juste une question de moment. Mais je reste convaincue que Banks et moi, ca va durer longtemps !
@ emeraude : oui mam'zelle !
@ brize : j'attends avec impatience le prochain, même si je n'ai pas encore tout lu
@ICB : je crois, oui !
@florinette : note !

Écrit par : amanda | 25/06/2008

Répondre à ce commentaire

Je pense bien continuer ma découverte de Russel Banks, mais comme je ne raffole pas des nouvelles, je lirai autre chose avant.

Écrit par : Sylire | 25/06/2008

Répondre à ce commentaire

Quand je pense que cela fait des années que je le garde en "réserve" sans le lire !!
Bon, je vais m'y mettre :)
Bon courage pour ta voiture !

Écrit par : lily | 25/06/2008

Répondre à ce commentaire

aie , aie, aie, les problèmes de voiture, c'est toujours la galère. Comme surprise, y a mieux! Bon courage!

Écrit par : cathulu | 26/06/2008

Répondre à ce commentaire

@sylire : tu me diras !
@lily : il faut lire Russell Banks !
@cathulu : finalement, ce n'est que du matériel... c'est ce que je me dis pour me calmer !

Écrit par : amanda | 26/06/2008

Répondre à ce commentaire

J'avais eu un peu de difficultés à entrer dans l'univers de American Darling et avais donc abandonner sa lecture... Mais les nombreuses notes positives des blogueurs me donnent envie de replonger dans les mots de cet auteur !

Écrit par : céline | 27/06/2008

Répondre à ce commentaire

La critique traîne au fond de mes archives :

http://legolb.over-blog.com/article-3340913.html

Exactement du même avis que toi (y compris quant au précédent recueil, même si je me le suis dit a posteriori).

Écrit par : thom | 09/07/2008

Répondre à ce commentaire

@thom : ah je n'avais pas vu ton billet... très bon!

Écrit par : amanda | 09/07/2008

Répondre à ce commentaire

Oh ! C'est gentil :-)

J'étais un tout jeune blogueur, à l'époque :-D

Écrit par : thom | 09/07/2008

Répondre à ce commentaire