Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« LE JOURNAL D’UNE BABY SITTER – EMMA MCLAUGHLIN, NICOLA KRAUSS | Page d'accueil | LA MORT DU ROI TSONGOR – LAURENT GAUDE »

16/07/2008

L’ENNEMI DANS LE MIROIR – LEIF DAVIDSEN

vuk.jpgC’est quoi un bad boy ?

Un bad boy c’est un gars pas net, un mec qu’il vaudrait mieux ne pas fréquenter, un gars à éviter.

Mais c’est aussi un gars sexy. Un gars qui attire. On va se brûler les ailes mais on n’y peut rien.

Moi, mon bad boy, il s’appelle Vuk, il est danois et serbe. C’était l’un des personnages principaux du "Danois Serbe". Un tueur à gages sans pitié, sans conscience, sans morale. Un mec dont le passé, la famille, ont été pulvérisés par la guerre civile en ex-Yougoslavie. Un type qui aurait pu être normal s’il n’avait pas assisté au massacre de sa famille. Un type devenu tueur parce qu’il n’avait plus rien, plus foi en rien, plus d’avenir, plus d’espoir.

A la fin du Danois Serbe, Leif Davidsen laissait la porte ouverte. Vuk disparaissait et le commissaire Per Torflund continuait ses activités au sein du PET (cellule anti-terroriste).  Nous le retrouvions dans « La femme de Bratislava ».

Mais voilà, quelques années plus tard, nous retrouvons Vuk. Le temps a passé. Per Torflund a épousé Lise Carlsen, la journaliste rencontrée dans le premier volet de la trilogie. Vuk s’est exilé aux Etats-Unis où il refait sa vie. Il mène une vie normale avec Emma, devenue Anna, et leurs enfants, nés américains. Ses cauchemars ont cessé Vuk/John est un citoyen lambda. Le passé est le passé.

Sauf que le 11 septembre va tout bouleverser. La paranoïa américaine qui s’ensuit va le coincer. Les étrangers sont contrôlés ; Vuk a changé de vie, mais pas d’empreintes digitales. La CIA l'arrête et lui propose un marché : collaborer ou être extradé au Danemark, où il est recherché pour meurtres.

« L’ennemi dans le miroir » est très abouti. Plus rythmé que « Le danois serbe », plus nerveux, il nous entraîne dans les méandres de la lutte anti-terrorisme à l’échelon mondial. On y retrouve la profondeur des personnages : Per Torflund, dont la mariage bat de l’aile, Vuk, bien sûr, écartelé entre son passé qui ressurgit et la nouvelle vie qu’il a réussi à bâtir. Vuk qui n’aspire qu’à tirer un trait sur ce passé, mais se voit forcé de travailler avec la CIA , pour protéger sa famille.

De nouveaux personnages aussi : Mike, l’agent du FBI taché de surveiller Vuk/John qui devient son ami, Ibrahim Krassilnikov, Mustafa Mussim, des citoyens lambda en réalité sympathisants de la cause islamiste, et surtout Aïcha bint Husseim, la jeune collaboratrice de Per Torflund.

A travers Aïcha, Leif Davidsen raconte cette jeunesse émigrée de deuxième génération, ses difficultés à s’intégrer. La complexité d’une vie écartelée entre modernisme et traditions séculaires. Poids des on-dit, poids de la famille, certitude de devoir s’émanciper.

Les personnages sont attachants, profonds, vrais. Pas uniquement des héros de cinéma qui enquêtent ou tuent, ou se battent. Des personnages qui pensent, qui sont troublés, divisés entre leur métier et leurs sentiments, leurs devoirs, leurs consciences.

On voyage également, à Hawaï, à Venise, en Espagne, et bien sûr, encore une fois, on y découvre Copenhague. Non seulement la ville, mais aussi ses habitants. Ses citoyens, leur mode de vie et de pensée, leur attitude face à l’immigration, la volonté du Danemark d’être une nation sereine, au dessus des luttes intestines des autres grandes puissances, une nation où il fait bon vivre. Leif Davidsen nous en donne envie, encore une fois.

Donc, un roman à lire, oui. Il peut se lire indépendamment de « La femme de Bratislava », ou même du « Danois serbe », mais ce premier volet est excellent et permet de faire connaissance avec Vuk et ses contradictions, pour mieux le retrouver ensuite !

L’ennemi dans le miroir, Leif Davidsen – Folio Policier, 519 p

Commentaires

Hum, moi qui aime bien les polars, tu me fais tout de suite agrandir ma LAL de trois titres! En même temps, trois par rapport au nombre inavouable de livres déjà notés, c'est anecdotique, n'est-ce pas? :-)

Écrit par : maijo | 16/07/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne connaissais pas non plus cet auteur, je note avidemment ( j'ai un Chéri à fournir TRES régulièrement en polar !!!)

Écrit par : Emmyne | 16/07/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne connaissais pas! Me voilà alléchée!! Tu le prêterais à la fille qui ne fait rien qu'emprunter des livres à la bibliothèque et à ses copines? ;-)

Écrit par : chiffonnette | 16/07/2008

Répondre à ce commentaire

@maijo : je crois oui !
@emmyne : mon chéri a aimé les 3 (avec une préférence pour le dernier)
@ chiffonnette : ben oui, je t'apporte les 2 (ou les 3) demain!

Écrit par : amanda | 16/07/2008

Répondre à ce commentaire

zut alors, je vais devoir me battre avec chiffonnette pour pouvoir lire le 1er avant les autres! ;-)

Écrit par : Emeraude | 16/07/2008

Répondre à ce commentaire

Et oui, encore 3 titres à noter, est-ce bien raisonnable ?

Écrit par : Françoise | 17/07/2008

Répondre à ce commentaire

j'adoore les polars ( et les bads boys) alors je le note doublement!!!

Écrit par : sarah | 17/07/2008

Répondre à ce commentaire

Encore un auteur à découvrir !! Je note dans mon petit cahier !

Écrit par : Flo | 17/07/2008

Répondre à ce commentaire

@emeraude : battez vous, et dites moi:)
@françoise : non ce n'est pas raisonnable. Mais est-ce raisonnable, d'etre raisonnable ?
@sarah : bienvenue ! tu nous diras ce que tu en as pensé!
@flo : il doit être bien rempli, ton petit carnet !

Écrit par : amanda | 18/07/2008

Répondre à ce commentaire

trois titres à noter sur ma LAL !

Écrit par : loulou | 18/07/2008

Répondre à ce commentaire

Pour rencontrer un vrai bad boy, je suis bien prête à lire cette série!!! ;)

Écrit par : Karine | 23/07/2008

Répondre à ce commentaire

@loulou : et hop, encore une LAL à rallonge, bonne lectures alors;)
@karine : tu aimeras:)

Écrit par : amanda | 23/07/2008

Répondre à ce commentaire

Mais quel est le premier volume des aventures du commissaire Per Toftlund ? J'ai les trois que tu mentionnes à la maison, mais finalement, je ne sais pas par lequel commencer, et surtout je finis par me demander si le premier n'est pas un autre encore ...?? J'ai besoin de tes lumières de spécialiste es Danois serbe.

Écrit par : Fantômette | 09/10/2008

Répondre à ce commentaire