Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« VACANCE AU PAYS PERDU – PHILIPPE SEGUR | Page d'accueil | POUR VOUS – DOMINIQUE MAINARD »

19/09/2008

LE SYNDROME DU TOAST BRULE – TERI HATCHER

hatcher.jpgVous connaissez Suzan Mayer, l’héroine de Desperate Housewives ?

 

Maladroite, gaffeuse, un coté Bridget Jones en quadra-maman-solo.

 

La comédienne qui incarne ce rôle (avec talent) est à l’image du personnage qui l’a ramenée vers le succès.

 

Elle nous découvre dans son livre autobiographique les milles et une façons dont elle a affronté les difficultés rencontrées dans sa vie de femme, actrice et mère.

 

C’est gentil, ça se lit vite, ça pétille parfois comme son personnage, mais en dehors du coté « je suis une femme comme une autre », ça n’apporte pas grand-chose.

 

A réserver aux inconditionnels de l’actrice et la série.

 

Merci Cathulu pour le prêt ! Son avis ici.

06:45 Publié dans *Essais, documents* | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : teri hatcher, desperate housewives, suzan mayer | |  Facebook

Commentaires

Bref, à lire lorsqu'on a besoin de légèreté (et qu'on aime Susan) ;-)

Écrit par : maijo | 19/09/2008

Répondre à ce commentaire

Déjà repéré chez Cathulu et comme j'aime bien l'actrice, je pense que c'est un petit livre qui me plairait bien pour ce qu'il est, tout simplement !

Écrit par : Brize | 19/09/2008

Répondre à ce commentaire

Bon... j'aime pas Teri Hatcher pour une raison que je ne saurais même pas expliquer! Donc, c'est définitivement pas pour moi! Bonne journée Amanda!

Écrit par : Karine | 19/09/2008

Répondre à ce commentaire

pour moi, cette femme c'est loïs de Superman, Loïs et Clark!!!! ;-)

Écrit par : Emeraude | 19/09/2008

Répondre à ce commentaire

@ maijo : exactement :)
@ brize : lis le alors, peut-être aimeras tu ?!
@ karine : tu n'aimes pas TH ? Moi j'aime bcp l'actrice (même si je préfère évidemment Marcia Cross, et aussi Felicity Huffman depuis deux saisons :))
@ emeraude : ah, la série TV ? Jamais vue !! (déjà que les films de Superman et moi, ça fait deux.... :))

Écrit par : amanda | 19/09/2008

Répondre à ce commentaire

Elle n'a pas tort, Emeraude. C'est comme ça que je l'ai connue.

Écrit par : maijo | 19/09/2008

Répondre à ce commentaire

Bizarrement le personnage de Susan m 'énerve maintenant :)

Écrit par : cathulu | 20/09/2008

Répondre à ce commentaire

C'est un livre très positif ! C'est vrai qu'il est vraiment lié à la personnalité de Teri mais il fait du bien. Un livre de fille.

Écrit par : Shopgirl | 20/09/2008

Répondre à ce commentaire

Ah, mais je n'avais pas vu qu'il était disponible en poche... ça change tout !

Écrit par : Brize | 20/09/2008

Répondre à ce commentaire

moui, je ne suis pas vraiment convaincue :)

Écrit par : Stéphanie | 20/09/2008

Répondre à ce commentaire

@ maijo : :))
@ cathulu : elle est toujours pareille, en fait, et son personnage évolue très peu, contrairement aux autres (je pense à Linette et aussi Eddie dans la saison 3:)
@ shopgirl : voilà, un livre détente qui rappelle beaucoup le personnage de la série
@ brize : eh eh, tu vas craquer ?!
@ stéphanie : si tu me disais que suzan est ton personnage préféré, je ne te croirais pas ;)

Écrit par : amanda | 21/09/2008

Répondre à ce commentaire

Je l'aime bien à la télé, mais je ne suis pas certaine qu'elle soit vraiment un femme comme les autres. Franchement, je la vois mal récurer les toilettes! Non, ce n'est pas pour moi!

Écrit par : Jules | 21/09/2008

Répondre à ce commentaire

Oui : je l'ai commandé à la petite presse-librairie proche de chez moi (histoire de faire vivre les petits commerces !) après "La Forêt d'Iscambe" et "Kafka sur le rivage"... le contraste a généré quelques commentaires !!!

Écrit par : Brize | 22/09/2008

Répondre à ce commentaire

@jules : maintenant peut-être (quoique) mais elle a traversé un long passage à vide, donc je pense qu'elle récurait ses toilettes ;)
@ brize : tu m'étonnes :))

Écrit par : amanda | 22/09/2008

Répondre à ce commentaire