Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« REDAC DU MOIS - Tête à tête avec une personne connue | Page d'accueil | LE VILLAGE DE L’ALLEMAND – BOUALEM SANSAL »

16/10/2008

JUKE BOX – JEAN-PHILIPPE BLONDEL

Si je devais revenir sur ma vie, mon hit-parade personnel ne serait pas très éloigné de celui de Yoann.

 

 

blondel.jpgCar c’est en rythmant son roman des succès de vieux hits parades que Jean-Philippe Blondel nous entraîne dans le roman de Yoann. De son enfance, ballottée entre copains, Let the Sunshine, un père absent, Claude François, un grand frère indifférent et Nino Ferré, de son adolescence, premières amours, premiers émois, premières boums, à sa vie d’adulte, chaque court chapitre est intitulé du titre d’un vieux succès.

 

Des mélodies qui imprègnent le récit. Les airs gais de l’enfance cèdent leur place à d’autres mélopées plus mélancoliques, l’enfant devient adulte et découvre l’amour, l’amertume. La bombe humaine devient le symbole des tourments de l’adolescence. Voyage Voyage… le jeune homme s’en va, à la recherche de lui-même. Fuite en avant, il ne sait plus qui il est.

 

Il reviendra, se construira, se déconstruira.

 

C’est le parcours d’un homme, son chemin de vie rythmé par RTL, chaque note évoque une époque, un style, un devenir, une absence, un désir.

 

Yoann se demande qui il est. Sans arrêt. On ne peut s’empêcher de se le demander aussi. De se souvenir des chansons qui ont marqué notre enfance ou tout simplement notre vie. Je pourrais dire « t’en va pas Papa », je pourrais fredonner « Cendrillon, pour ses vingt ans...», je pourrais chantonner « Aimer (Roméo et Juliette) » et pleurer là, d’un coup, devant mon bébé dans son landau parce qu’une bande sonore de grande surface m’a renversée… mais il ne s’agit pas de moi. Il s’agit de Yoann, de son regard sur la vie, un regard empli de sagesse et de lucidité.

 

Il s’agit d’un auteur qui décidément me touche à chaque fois.

 

 

Les avis de Laurence, Papillon, Tamara, Florinette, Laure, Marie, et le superbe billet de In Cold Blog (qui me fait regretter son absence, encore une fois….)

06:15 Publié dans *Litterature Française* | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook

Commentaires

J'crois que dans l'genre, j'me sens beaucoup plus proche du "High Fidelity" de Nick Hornby. J'me sens un poil plus Beatles que Mike Brant. Va comprendre.

(Wûh, sinon, au passage, il déchire sa race ton nouveau papier peint de blog. Toi, t'as lu Venillia ces derniers temps...).

Écrit par : LVE | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

Jamais lu cet auteur, mais tu en parles vraiment bien, je note !

Écrit par : liliba | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

C'est le jour Blondel, aujourd'hui!!! Comme je viens de dire chez Fashion... il faut que je me mette "sérieusement" à la recherche d'un livre de cet auteur!!

Écrit par : Karine :) | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

Je commence mon premier Blondel (passage du gué) je suis séduite, ce ne sera sûrement pas le dernier.

Écrit par : Aifelle | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

Ce livre m'a beaucoup plus et une fois refermé, je n'arrêtais pas de fredonner !
(J'aime beaucoup le fond de ton blog, c'est vraiment très joli !)

Écrit par : Florinette | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai lu ce Blondel là, il y a quelques jours. Je l'ai beaucoup aimé ! Ces chansons prétextes à revenir sur des moments de la vie de Yoann. Ça m'a plu ! J'aime Blondel, c'est dingue ! (Et là je suis plongée dans "Un minuscule inventaire" : il m'emporte moins mais c'est toujours le même plaisir à retrouver l'écriture et les personnages de Blondel.)

Et très beau billet, by the way !

Écrit par : Caro[line] | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

C'est le premier Blondel que j'ai lu et j'ai tout de suite aimé sa plume et ses perles de vie. mais c'est Accès à la plage qui m'a laissé le souvenir le plus marquant.

Écrit par : Papillon | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

@ LVE : moi, je viens de découvrir TOm Mc Rae, un régal... sinon, pour le papier peint, merci, mais j'espère que mon écriture n'est pas trop illisible ...
@ liliba : il est à découvrir, oui
@ karine : oui, blondel est à l'honneur !
@ aifelle : bonne lecture (passage du guè est dans ma PAL)
@ florinette : merci, pas trop mauve ?
@ caro[line] : lui as tu souhaité un bon anniv quand même ?!!
@ papillon : en as tu lu d'autres ?

Écrit par : amanda | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

Bah pas encore ! J'espère le voir samedi à Saint-Etienne pour lui souhaiter en retard mais de vive voix. ;-)

Écrit par : Caro[line] | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

j'ai lu Accès direct à la plage de cet auteur...et j'avais adoré. Alors je note, mais j'ai noté également il y a quelques temps 1979(chez toi d'ailleurs ;-) )....la grande question...par lequel je vais commencer????

Écrit par : jumy | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

Non je ne trouve pas, en tout cas pas sur mon écran, car cela peut changer d'un ordi à un autre à cause de la colorimétrie...bien au contraire, avec tes colonnes cela fait un joli dégradé de rose ! :-))

Écrit par : Florinette | 16/10/2008

Répondre à ce commentaire

J'adore cet auteur et j'ai beaucoup aimé "Juke box". Mon préféré, c'est le dernier, "This is not a love song".

Écrit par : saxaoul | 17/10/2008

Répondre à ce commentaire

@jumy : j'ai choisi de les lire dans l'ordre chronologique ;)
@ florinette : merci de ton avis ;)
@ saxaoul : pas encore lu, celui-ci ;)

Écrit par : amanda | 17/10/2008

Répondre à ce commentaire

C'est un livre qui m'avait beaucoup émue. Toute une époque...

Écrit par : sylire | 17/10/2008

Répondre à ce commentaire

C'est le seul de J.P B que je n'ai pas lu. J'aime savoir qu'il m'attend sagement, sur mes étagères...

Écrit par : Anne | 18/10/2008

Répondre à ce commentaire

@ sylire : toute une époque, oui ;)
@ anne : pas encore lu ? ben alors ?!

Écrit par : amanda | 20/10/2008

Répondre à ce commentaire