Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« CHAOS CALME - SANDRO VERONESI | Page d'accueil | SEUL LE SILENCE – R.J. ELLORY »

07/11/2008

WISCONSIN – MARY R. ELLIS

wis.jpgIl est des livres qui vous font haïr votre minuteur lorsque sa sonnerie stridente vous rappelle à l’ordre. Des livres qui vous donnent envie de le lancer brutalement contre le mur, d’envoyer valser les pâtes et l’eau des pâtes, d’exterminer ce fichu téléphone et de vous couper du monde.

 

Il est des livres, comme Wisconsin, qui vous absorbent, vous enserrent et vous font oublier le monde.

 

Bill est un jeune garçon a priori comme les autres. Par autres, n’entendez pas les petits new-yorkais ou les jeunes bostoniens. Bill vit dans le Wisconsin, entité sauvage et âpre, personnage à part entière de ce roman et dont la nature fait vibrer chacune des pages.

 

Bill a huit ans, il aime courir, gambader, suivre les pas de son grand frère Jimmy. Jimmy qui s’engage dans les Marines et s’en va un matin rejoindre l’armée, la fleur au fusil et le sourire aux lèvres.  Ce départ va creuser peu à peu une gouffre dans les cœurs de Bill et sa mère Claire, révéler le passé, les peurs, les douleurs.

 

A priori comme les autres, mais pas tout à fait. Pas du tout au fond. Au fil des pages se découvrent les brûlures de la vie, les solitudes et les blessures. Un père violent, alcoolique, et brutal, une mère absente, terrassée de douleur quand Jimmy disparaît dans la folie de la jungle vietnamienne ; Bill doit affronter seul l’absence de son frère, son modèle, son abri, sa référence. La reconstruction passe par la destruction, Bill se détruira sous les yeux de sa mère et des fidèles voisins Ernie et Rosemary. Avant de peu à peu réapprendre à vivre.

 

Mary R. Ellis dessine son roman comme on peint un tableau : les paysages sauvages et naturels du Wisconsin sont foisonnants et ondoyants, ses personnages enfouissent leurs douleurs et leurs peines sous des monceaux de silences et de douleurs ravalées, enfouies, protégées du regard des autres. Il y a des silences qui hurlent leurs solitudes et leurs cassures, il y a des hommes qui mortifient leurs souffrances sous des litres d’alcools, il y a des journées qui s’écoulent lentement au rythme naturel des fermes et des bois, des lacs et des animaux.

 

L’absence d’un frère, d’un fils, la cruauté d’un père haïssable et obtus, incapable d’assumer ses échecs et se vengeant sur les siens, sa lâcheté, l’horreur de l’empreinte qu’il laissera sur les siens, la décision d’un enfant de partir, pour lui, devenir un héros, mais qui ne reviendra pas, la peine d’un couple de voisins pour qui la souffrance des autres devient sienne, et puis la nature omniprésente dont nous observons les couleurs au fil des saisons, la force qu’elle pourra inspirer à des habitants, et tant d’autres choses encore, tant d’autres émotions qui submergent le lecteur, font de ce roman un roman majestueux.

 

Majestueux par le concentré d’humanité et de sensibilité qu’il nous offre, majestueux par sa construction à plusieurs voix.

 

A lire, donc, pour sourire de douceur, pour frémir de compassion et de douleur, pour accompagner ses personnages, pour vivre un peu au rythme sauvage et serein du Wisconsin.

 

Wisconsin, Mary R Ellis, Ed. 10/18, 438 pages

 

 

 

Les avis de Fashion, Lily, Tamara, Joëlle, Brize

 

 

06:53 Publié dans *Litterature Anglo-saxonne* | Lien permanent | Commentaires (25) | |  Facebook

Commentaires

C'est une bonne nouvelle que ce livre soit déjà paru en poche.

Écrit par : virginie | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

Ah oui, c'est un livre MAGNIFIQUE et tu en parles (comme d'habitude) admirablement bien !
A lire et à relire....

Écrit par : lily | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

les filles m'avaient déjà donné envie et là il est en poche!!!Je vais pouvoir craquer peut-être

Écrit par : goelen | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

Un de mes COUPS de COEUR de l'an dernier. C'est un livre intimiste, bouleversant et dont on se souvient - même moi ! - longtemps après.

Écrit par : Tamara | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

Noté chez Tamara, il faut que je le lise ! Euh, quand ma pile aura un peu fondu...

Écrit par : kathel | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

je ne sais pas bien si ce livre me conviendrait (je ne suis pas très "nature") mais en tout cas, tu en parles très bien. Et j'aime beaucoup la couv

Écrit par : Ys | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

Il est en tête de LAL et maintenant qu'il est en poche, je n'ai plus d'excuse.

Écrit par : Aifelle | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

Heureuse de constater que tu as toi aussi aimé ce très beau roman !

Écrit par : Brize | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ virginie : oh oui ;)
@ lily, tamara : parfaitement ;)
@ goelen : il faut craquer maintenant qu"il est en poche
@ kathel : note note ;
@ Ys :la nature est un élément important, mais seulement en soutien des caractères et des évolutions des personnages, ça peut te plaire, peut-être
@ Aifelle : pareil que moi donc, qui me suis jetée dessus dès sa sortie poche ;)
@ brize : yep :)

Écrit par : amanda | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

Que vois-je, sorti en poche??? Même si je ne suis pas très nature, j'ai une grande hâte de le lire, celui-là... mais bon. Aprèèès Noël... ma Pile me fait trop peur!!

Écrit par : Karine :) | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

Tu viens de me donner définitivement envie de le lire, avec ce billet magnifique.

Écrit par : Mo | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

Après un tel billet , comment résister ? !:)

Écrit par : cathulu | 08/11/2008

Répondre à ce commentaire

je note moi aussi
pile le genre de roman que j'aime ...
merci

Écrit par : Odilette | 08/11/2008

Répondre à ce commentaire

C'est une lecture qui m'a marquée ! Et la couverture dans ce format est encore plus belle :)

Écrit par : Joelle | 08/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je l'avais repéré chez Brize. S'il est en poche, je n'ai plus aucune excuse. :)

Écrit par : Leiloona | 09/11/2008

Répondre à ce commentaire

@karine : comme je le disais à Ys, la nature est un élément essentiel car les personnages y puisent leur force, attends Noël :)
@ Mo, Cathulu, Odilette : je penses vous aimerez
@ Joëlle : je trouve aussi :)
@ leiloona : exactement ;)

Écrit par : amanda | 09/11/2008

Répondre à ce commentaire

Il me donne bien envie ce livre. Ce n'est pas le premier avis positif que je lis. Allez hop, je note.

Écrit par : Manu | 09/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ manu : il est vraiment très beau ;)

Écrit par : amanda | 10/11/2008

Répondre à ce commentaire

Tamara et Fashion en avaient déjà parlé... ça donnait envie... Maintenant qu'il est sorti en poche, je peux le noter !!! En plus, ton billet donne vraiment envie de le lire. :-)

Écrit par : Caro[line] | 11/11/2008

Répondre à ce commentaire

Celui-ci est déjà noté et maintenant qu'il existe en poche, je ne vais plus tarder à le découvrir ! ;-)

Écrit par : Florinette | 11/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ caro[line], florinette : je me suis jetée sur la sortie poche, moi aussi ;)

Écrit par : amanda | 11/11/2008

Répondre à ce commentaire

C'est un livre vraiment magnifique, de la même veine que "Le Prince des Marées" de P. CONROY. Aussi fort, aussi inoubliable ! à prêter sans relâche autour de soi ce que j'ai fait, d'ailleurs, tout de suite aprés sa lecture.

Écrit par : Pédroni | 09/12/2010

Répondre à ce commentaire

@ pedroni : bienvenue ici :) (et ravie que vous soyez aussi une "fan" du Prince des marées)

Écrit par : amanda | 09/12/2010

Répondre à ce commentaire

Très bel avis! Un de mes livres favoris! Comme le Prince des marées ;-) ou les livres de Jim Harrison...
Auriez-vous d'autres recommandations de lecture dans cette même veine!

Écrit par : lala75 | 09/01/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai moi aussi beaucoup aimé ce livre. J'en parle (en moins bien) ici: http://amandameyre.hautetfort.com/archive/2008/10/28/wisconsin-%E2%80%93-mary-r-ellis.html

Écrit par : Patrizia | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire