Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« UN MILLIARD ET DES POUSIERES – BERTRAND LATOUR | Page d'accueil | WISCONSIN – MARY R. ELLIS »

06/11/2008

CHAOS CALME - SANDRO VERONESI

veronesi.jpgPietro et son frère Carlo sauvent la vie de deux jeunes femmes. Ils ont plongé sans hésiter, ramené les jeunes femmes sur la plage. Pietro est un héros ? Oui, peut-être. Personne ne le remercie. Pietro s’en va et Pietro rentre chez lui, pour apprendre que Lara, sa femme, est décédée d’une brutale rupture d’anévrisme pendant qu’il jouait les sauveurs.

 

Incapable de s’effondrer, incapable de ressentir ou d’exprimer son chagrin, anesthésié, Pietro passe ses journées dans sa voiture, devant l’école de Claudia. Pietro vit dans sa voiture, Pietro travaille dans sa voiture, Pietro reçoit dans sa voiture. Une, deux, trois visites, puis quatre, puis cinq. Le dernier salon où l’on cause, c’est chez Pietro. Comprenez dans sa voiture.

 

C’est un roman que j’aurai du mal à définir. Savoureux, ennuyeux ? En fait un peu le deux. L’incessant va et vient des amis, famille, voisins, connaissances de Pietro qui défilent dans sa voiture, qui pour s’épancher, qui pour s’inquiéter, qui pour « voir », est un régal. Chacun appréhende le deuil à sa façon, l’absence d’effondrement de Pietro, ou son absence de manifestation apparente de désespoir provoque peu à peu les confessions, les petites histoires et les grands rêves confiés. Que de sourires dans cette lecture ! Mais d’un autre coté, le livre est long, traîne un peu en longueurs par moments.

 

Mais il n’en reste pas moins un bon roman sur le temps qui passe, les rapports humains, les petites tendresses et les grands dégoûts. Parce que la vie, c’est justement ça, ces petits trucs qui font qu’elle a du goût, de la saveur, et que même sous l’insipidité de certains jours, elle est remplie de petits bonheurs. Il suffit d’ouvrir les yeux.

 

C’est souvent drôle, loufoque, attendrissant. Attachant, doux. Un roman sur nos vies et nos choix, parsemé de désirs et de regrets. Un roman à lire avec plaisir, malgré les longueurs.

 

Chaos calme, Sandro Veronesi – Grasset 505 pages

 

Lu dans le cadre du Prix des Lectrices ELLE 2009

 

 

Les avis de Anne, Antigone, Cuné,  LVE.  Bellesahi s’est ennuyée ferme.

Commentaires

Il vient d'avoir le Fémina étranger.

Écrit par : cathulu | 06/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je reviendrai lire ton article car je viens juste de le commencer !! ;-)

Écrit par : Florinette | 06/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je suis un peu hésitante devant ce livre. Je verrai plus tard.

Écrit par : Aifelle | 06/11/2008

Répondre à ce commentaire

J'avoue que je comprends pas du tout l'engouement autour de ce livre que j'ai vraiment trouvé très ennuyeux. Comme toutes les critiques étaient élogieuses, je me suis accrochée et je l'ai lu jusqu'au bout. Mais pour moi c'est un roman sans odeur et sans saveur.

Écrit par : Solène | 06/11/2008

Répondre à ce commentaire

@cathulu : j'ai vu ça :)
@ florinette : ok;)
@ aifelle : tout le monde n'a pas aimé.. attends un peu donc ;)
@ solène : mais tous ces gens qui viennent raconter leurs vies, c'est finalement assez drôle, non ? Et puis, le deuil vu ainsi, m'a touchée. Mais je comprends ton sentiment, il y a ausi des longueurs qui peuvent agacer

Écrit par : amanda | 06/11/2008

Répondre à ce commentaire

c'est la première fois que je vois un avis un peu mitigé ! Je n'en avais entendu que du bien. Il a eu, il y a quelques mois déjà, l'équivalent du goncourt italien...

Écrit par : Emeraude | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je m'étais plutôt ennuyée à lire ce livre, bien que je lui reconnaisse quelques qualités et quelques passages plus passionnants ! ;-)

Écrit par : kathel | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ emeraude : c'est un bon roman, mais parfois longuet. et j'ai très envie de voir le film qui va en être tiré
@ kathel : tu n'es pas la seule je crois (voir comm de solène);)

Écrit par : amanda | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne croyais pas qu'il y avait de l'humour là-dedans... j'en suis encore à la phase du Peut-Être avec ce livre...

Écrit par : Karine :) | 07/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je suis également plus mitigée sur ce titre. Quelques petits truces pas si convaincants que cela ont gâché mon plaisir !!!

Écrit par : antigone | 08/11/2008

Répondre à ce commentaire

Les avis sont souvent ... je ne peux pas dire mitigés mais disons que les gens ont du mal à cerner leurs impressions lors de cette lecture ! Je l'ai noté mais je ne sais pas trop si je me déciderai à le lire :)

Écrit par : Joelle | 08/11/2008

Répondre à ce commentaire

Effectivement primé! Je ne sais pas si je vais me lancer. Cuné m'avait presque convaincue, mais là...

Écrit par : chiffonnette | 08/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ karine : mais il y a de l'humour :) il est subtil, insufflé avec délicatesse. Finalement, tous ces gens qui viennent lui raconter leur vie alors qu'il vient de perdre sa femme, c'est bourré d'humour décalé.Et la scène du sauvetage au début est subtilement drôle)
@ antigone : dommage surtout pour les longueurs...
@ joelle : attends un peu alors;)
@ chiffonnette : il faut essayer, et puis si tu n(aimes pas, tu poses

Écrit par : amanda | 09/11/2008

Répondre à ce commentaire