Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« MARYLIN ET JFK - FRANCOIS FORESTIER | Page d'accueil | LA SEQUESTREE – CHARLOTTE PERKINS GILMAN »

12/11/2008

CARNAGE CONSTELLATION – MARCUS MALTE

Cesaria n’a rien, si ce n’est la gueule d’un ange, l’âme et les fesses qui vont avec.

Clovis, lui, sort de taule. Il n’a rien mis à part la soif de vengeance, l’urgence vitale de descendre le type qui l’a vendu aux flics dix ans plus tôt.

 

Sur une aire d’autoroute, Clovis va croiser la route de Cesaria. Cesaria va plonger son regard dans celui de Clovis et ces deux là ne seront plus qu’un. A la vie à la mort.constellation.gif

 

J’ai oublié de vous dire que Cesaria est un travesti.

 

Stupéfiante, cette façon qu’a Marcus Malte de nous emmener là où on n’irait sans doute jamais, ou avec méfiance, ou réticence. Enivrant, ce chemin où il nous emmène, où il nous perd, où il nous promène. Cesaria, celui que Dieu a un peu raté, celle que Dieu a mal façonnée. Cesaria la femme dans la peau d’un garçon mais qui n’en a rien de plus. Cesaria et son âme pure et blanche, Cesaria la belle qui se vend. Que voulez vous qu’elle fasse d’autre ?

 

Et Clovis, le dur, le cœur de fer, de plomb de bronze, qui ne peut que s’oublier, se fondre, se dissoudre dans le regard et la bouche de Cesaria. Oui la bouche.

 

Ces deux là se retrouvent comme deux aimants, la soif de vengeance de l’un devient la brûlure de l’autre. Unis pour la vie et dans la mort à donner. L’union de la fragilité et de la force, de la pureté et de la noirceur.

 

Jamais vulgaire, jamais odieux, jamais sale. Une scène incroyable, quand Cesaria et Clovis sont dans la voiture, quand Clovis a ramassé Cesaria sur l’autoroute, une scène d'un érotisme stupéfiant de… non pas poésie, mais … d’émotion. Oui, voilà, d’émotion. Difficile de décrire la précision de mots et la force des phrases qui en ressortent. Troublant, sans aucun doute.

 

Oubliez les a priori puritains et les réactions préjugées. Allez faire leur connaissance et un bout de chemin avec eux. Et dites moi si vous ne les aimez pas, ces deux là.

 

 

Un immense merci à Caro[line] qui m'a offert ce livre après avoir rencontré Marcus Malte.

 

 

Carnage, constellation, Marcus Malte – Folio Policier, 265 pages

 

 

Le site de l’auteur 

Commentaires

A te lire, Amanda, on n'a plus qu'une envie, dévorer ces pages au plus vite, carnage lecteur dans cette étrange constellation de Malte! Je note et je souligne, en rouge, deux fois! Bisous à toi!

Écrit par : Kiki | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

Pourquoi pas. Cà me permettrait de découvrir Marcus Malte.

Écrit par : Aifelle | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

Ton billet donne très envie de découvrir le livre. Je l'avais déjà repéré, je surligne.

Écrit par : maijo | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

Tu as tout lu de Marcus ? (je suis familière, je l'appelle par son prénom alors que je n'ai toujours strictement rien lu de lui... pfff) Je vais commencer par "Garden of love" je pense... Un jour... :))

Écrit par : fashion | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

tu sais ce que je pense de Marcus (je vais aussi me permettre cette familiarité ;-))...
En gros, j'adore... mon billet sur la part des chiens à la fin de la semaine !

Écrit par : Emeraude | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je le note, vu que je veux essayer un autre livre de cet auteur après avoir été un peu déçue par "Garden of love". De toute façon, mon choix dépendra un peu des titres dispos à ma biblio ;)

Écrit par : Joelle | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

J'en ai déjà lu deux de lui, que j'ai beaucoup aimés. Si celui-ci croise ma route .... ;-)

Écrit par : cathe | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

moi je ne connaissais pas du tout cet auteur mais après un tel billet, je me dis qu'il faudrait que j'y remedie ;-)

Écrit par : yueyin | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

moi aussi, j'ai décidé de lire toute son oeuvre...

Écrit par : goelen | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ kiki : note, oui, surligne, même ! bises !
@ aifelle : j'espère que tu aimeras
@ maijo : même réponse qu'à kiki!
@ fashion : hou, non, pas tout lu, il y en a bcp :) un autre pour bientôt, surement, en revanche (tu peux commencer par Garden of Love, ou Interieur nord, et si tu n'es pas très nouvelle, celui-ci aussi (j'ai un doute sur Garden of love, j'ai adoré, mais toi, je sais pas...)
@ emeraude : j'attends avec impatience alors ;) (tu lui as fait le mail dont on a parlé ?)
@ joelle : très différent de Garden of Love, il peut te plaire ;)
@ cathe : il la croisera surement ds une biblio, non ?!
@ yueyin : rémédies y et dis moi :)
@ goelen : nous sommes deux ;)

Écrit par : amanda | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je noooooooooooooooooooooooooote ! ;-)

Écrit par : bladelor | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

Si ça continue comme ça, il faudra que je cesse de passer par ici. Toutes tes tentations vont finir par venir à bout de mes maigres économies...

Écrit par : In Cold Blog | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

Ah tient, je ne connais pas du tout cet auteur...
Mais ça m'a l'air assez étrange et intéressant pour que je retienne le titre !
Il va filer dans ma liste d'achat celui la !
Merci !

Écrit par : Céline C. | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

Les univers dans lesquels se déroulent les livres de Marcus Malte sont toujours très particuliers et aussi très variés. Celui-ci me semble très intéressant.

Écrit par : saxaoul | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

Ben mince, encore une fois, après avoir lu et beaucoup aimé "Garden of Love", je n'ai rien lu d'autre de cet auteur (sauf en jeunesse et j'ai été déçue). C'est certainement par crainte de ne pas le trouver à la hauteur de cet excellent livre. Mais là, avec l'enthousiasme que tu y mets, y'a pas, je note aussi !

Écrit par : Ys | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai adoré "Garden of love". Vraiment, vraiment. Du coup, j'ai le goût de relire l'auteur mais je ne sais pas trop si le thème de celui-ci me tente... we'll see!

Écrit par : Karine :) | 13/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je vais commencer par lire "Garden of Love" qui est dans ma PAL et surement, ensuite, je t'emprunterai celui-ci. Ton amour littéraire pour Marcus Malte est irrésistible ! :-)

Écrit par : Caro[line] | 13/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ bladelor : noooote ;)
@ ICB : ah bah non alors, j'aime savoir que tu passes... s'il te plait, reste ;)
@ céline C : bienvenue ici :)
@ saxaoul : très variés oui, et j'aime cette diversité, d'ailleurs
@ Ys : j'espère que tu aimeras (je pense, en fait)
@ karine : lis Intérieur Nord d'abord. ici, oui, le thème n'est pas "facile" et peut aussi rebuter, mais je l'ai trouvé très bien traité et on ne lit qu'une histoire "d'amour", d'attirance, entre deux personnes. Mais je conçois que ça ne plaise pas à tous
@ caro[line] : mes deux exemplaires m'ont été arrachés par des copines (enfin, un, surement, l'autre il faut déjà que je lance un avis de recherche car je ne sais pas qui me l'a pris. Maintenant je note tout ce que je prête et à qui)

Écrit par : amanda | 13/11/2008

Répondre à ce commentaire

Aucun problème, je ne suis pas dans l'urgence, je n'ai pas encore lu "Garden of Love" et je viens d'entamer un pavé de plus de 700 pages !!! ;-)

Et tu as bien raison de tout noter !

Écrit par : Caro[line] | 13/11/2008

Répondre à ce commentaire

Période Marcus Malte des Sablettes... Ca a l'air bien ça aussi, genre la première scène de garden of love ?
Kenavo

Écrit par : Spencer | 13/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ caro[line] retrouvé un exemplaire (le dédicacé :) : chez moi, tout simplement ;)
@ spencer : la première scène de garden of love est bcp plus "trash", ici, tout, même les "scènes" (ces livres sont pour moi des images :) les plus "sulfureuses" ont quelque chose de poétique, ou "pur", je trouve. Difficile à exprimer, mais différent de Garden..

Écrit par : amanda | 14/11/2008

Répondre à ce commentaire

lu garden of love...pas de souvenir impérissable, mais si tu dis que celui là est mieux, je note ...
merci

Écrit par : Odilette | 16/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ odilette : si tu n'as pas aimé Garden of love, je ne suis pas sure que tu aimes celui-ci. Ceci dit tu peux essayer qd même :)

Écrit par : amanda | 16/11/2008

Répondre à ce commentaire