Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« LA PETITE CLOCHE AU SON GRÊLE – PAUL VACCA | Page d'accueil | Qui veut gagner... des livres ? »

20/11/2008

TOUT PEUT ARRIVER – JONATHAN TROPPER

tropper.jpgZach est un trentenaire new-yorkais normal : un boulot stable à défaut d’être passionnant, une fiancée superbe qu’il n’aurait jamais parié pouvoir épouser, une collocation dans une belle maison de ville. Zach est aussi le meilleur ami de Tamara, la veuve de son ami d’enfance.  

 

Après ‘Le livre de Joe », nous retrouvons donc encore un trentenaire sur le point de s’engager, rempli de doutes et d’incertitudes quant à la justesse de ses choix. Il faudra une successions d’éléments perturbateurs (retour du père indigne, découverte de sang dans ses urines)

pour que l’ordonnance fragile de sa vie s’écroule peu à peu.

 

Les thèmes récurrents de la littérature de trentenaires sont bien présents : hésitations devant une carrière toute tracée mais ennuyeuse, sentiment d’être seulement un maillon dans une chaîne de profitabilité inhumaine (le portrait du patron de Zach est acéré et drôle), hésitations devant une voie toute tracée (mariage réussi dans une classe sociale supérieure) ou l’aventure avec une jeune veuve dont on est secrètement amoureux (qui plus est la veuve de son meilleur ami, mère d’une petite fille), relations tendues avec la famille (père démissionnaire, mère dévouée s’étant sacrifiée pour sa famille, frères marginaux ou handicapé mental), amis riches passant leur journée devant la télé pour s’abrutir.

 

La plume, elle, manie l’humour avec dextérité. On sourit souvent devant le constat amer de ces trentenaires désabusés et perdus, qui se cherchent, se perdent, se retrouvent et se reperdent. Le style est assez alerte et caustique (notamment au début du roman).

 

Ceci dit, les situations, elles, d’amusantes au début deviennent très stéréotypées et pâtissent de personnages caricaturaux finalement très consensuels. Les aventures de Zach et ses amis deviennent rapidement vaudevillesques et l’on sombre rapidement dans un comique de situations parodique voire grotesque à certains moments (scène de la soirée de fiançailles, course poursuite au golf).

 

D’autre part, Jonathan Tropper  casse parfois le style en passant de la troisième personne du singulier à la deuxième personne du pluriel : en voulant accrocher ainsi le lecteur il casse surtout le rythme de la narration.

 

Je reconnais pourtant avoir souvent souri, avoir parfois été émue. Parce qu’il y a dans ces 376 pages quelques jolis moments, quelques instants d’émotion, notamment sur l’amitié, le regret, la culpabilité. Trop brefs et surtout trop ensevelis sous des stéréotypes consensuels. L’intention était bonne mais la réalisation décevante.

 

Au final, « tout peut arriver » est bien en dessous du « Livre de Joe », le premier roman de Jonathan Tropper.

 

 

Tout peut arriver, Jonathan Tropper, Editions 10/18, 376 pages

 

 

Les avis d’Emeraude et La nymphette

 

07:27 Publié dans *Litterature Anglo-saxonne* | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook

Commentaires

Autant j'avais beaucoup aimé "Le livre de Joe", autant ce "Tout peut arriver" m'avait déçue : j'avais carrément eu l'impression de lire un roman d'un autre auteur, tellement c'était en dessous en qualité !

Écrit par : Brize | 20/11/2008

Répondre à ce commentaire

J'avais aimé "Le livre de Joe", mais sans plus, je passerai donc au large de celui-ci !

Écrit par : kathel | 20/11/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai Le livre de Joe dans ma PAL mais je me demande si je ne ferais pas mieux d'emprunter d'abord Tout peut arriver à la biblio comme ça, je ne pourrais qu'être agréablement charmée par Le livre de Joe après (et sans être trop déçue par Tout peut arriver !)

Écrit par : Joelle | 20/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne connais aucun des deux, mais quite à découvrir, je pense que je prendrais le meilleur... Histoire de voir si ce type d'histoire me branche ou pas!

Écrit par : Céline C. | 20/11/2008

Répondre à ce commentaire

Bien aimé Le livre de Joe lu il y a peu, mais là j'avoue je passe mon tour...

Écrit par : Emma | 20/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ brize : au début je trouvais ça pas mal, très Tropper, en fait... mais ça s'est vte gaché...
@ kathel : tu fais bien, donc
@ joelle : je pense que tu devrais lire "Le livre de Joe" et oublier celui-ci :)
@ céline C : tu as raison
@ emma : di tu peux éviter, oui tu as raison..

Écrit par : amanda | 20/11/2008

Répondre à ce commentaire

Le livre de Joe m'avait plu mais ton avis ne me donne pas envie de découvrir mon homonyme, que je laisse donc à son veuvage, la pauvre... ;-)

Écrit par : Tamara | 20/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je n'ai lu que celui-ci de Tropper, et je n'ai pas du tout aimé. Comme tu dis, les personnages sont caricaturaux, le style est bof, et je ne me souviens même pas avoir ri. Du coup, je n'ai pas envie de lire "Le livre de Joe" que je vois vanté de partout...

Écrit par : Lilly | 20/11/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai beaucoup aimé "Le livre de Joe" et j'avais l'intention de lire celui-ci un jour mais, après ton avis, j'hésite ...

Écrit par : Manu | 20/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ tamara : il y a une description de Tamara très jolie (la description, mais la fille aussi d'ailleurs) je te la lirais, tiens :)
@ lilly : pourtant le Livre de Joe est différent, bien mieux ;)
@ manu : si tu peux t'en passer, fais le, mais tu peux aussi essayer (réponse de Gascon :)

Écrit par : amanda | 20/11/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai adoré le livre de Joe (je n'ai rien contre les trucs très "américains" donc ça m'a vraiment, vraiment plu...) par contre, tes impressions rejoignent toutes celles que j'ai entendues par rapport à ce livre, que j'ai du coup pas vraiment le goût de découvrir!

Écrit par : Karine :) | 21/11/2008

Répondre à ce commentaire

je suis d'accord avec toi, Le livre de Joe était vraiment bon. Celui là, beaucoup moins. Mais tu avais envie d'une lecture joyeuse en le lisant, est-ce que tu as trouvé ton compte, tu dis avoir souri et avoir été émue.

Écrit par : Emeraude | 21/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ karine : je pense qu'on peut s'en passer
@ emeraude : au début oui, sans problème... c'est au bout d'un moment que le tout devient lassant et très convenu..

Écrit par : amanda | 21/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne peux qu'acquiescer à ta très bonne crititique, j'avais largement préféré "Le livre de Joe," même si Tout peut arriver m'a parfois amusée. Ce roman était trop prévisible pour être vraiment marquant !

Écrit par : céline | 23/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ céline : ns sommes d'accord :)

Écrit par : amanda | 24/11/2008

Répondre à ce commentaire

Oups! tu me refroidis pour la lecture de "tout peut arriver". J'ai dévoré "le livre de Joe" alors j'étais pleine d'espoirs pour ce 2ème. allez je tenterai le coup quand même !!!

Écrit par : Isa | 25/11/2008

Répondre à ce commentaire

@ isa : bienvenue ici :) essaie quand même, peut-être aimeras tu ?

Écrit par : amanda | 26/11/2008

Répondre à ce commentaire

Je suis assez d'accord avec la critique générale comme quoi ce roman est bon mais assez en deçà du roman précédent
http://toutpeutarriver.wordpress.com/2008/09/03/tout-peut-arriver-jonathan-tropper/

Écrit par : Damien | 21/02/2009

Répondre à ce commentaire