Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« RENDEZ VOUS A SAMARRA – JOHN O’HARA | Page d'accueil | Plage de Manaccora, 16h30 - Philippe Jaenada »

02/02/2009

ECRIVAIN EN DIX LECONS – PHILIPPE SEGUR

 

Phil Dechine est un auteur. Après moult mois et années passées à gonfler tout le monde avec son ŒUVRE en cours, il finit enfin par être publié. Publié, vendu, critiqué (même si les premières critiques sont mitigées voire vitriolées pour certaines), il se voit segur.jpgmême attribuer le Prix Mirabeau des Vétérinaires pour son premier roman « Métaphysique du dog »…. Son parcours d’écrivain débutant au sein de la sacro sainte famille de l’édition nous est révélé, à coups de situations et événement rocambolesques.

 

Si l’humour des situations, les répliques et pensées tordantes du début font sourire à maintes reprises, peu à peu le tout devient ennuyeux. C’est drôle à plusieurs reprises, la vanité boursouflée de Phil Dechine fait largement sourire et cette autodérision de la part de Philippe Segur est finalement, quelque part, touchante. En revanche, l’humour devient répétitif, on devine presque les chutes des phrases avant même de les avoir terminées. Amusant, donc, mais sans plus. J’en retiens quand même quelques perles d’humour, et c’est déjà pas mal.

 

 

 

Ecrivain en dix leçons, Philippe Segur – Points, 190 pages

 

 

Les avis de Laurent, Sylire, Papillon, Caro[line] , Clarabel

 

 

Commentaires

Tout à fait d'accord avec toi! Je me disais que si il avait gardé une certaine part de réalisme à son personnage d'auteur ça aurait être plus drôle, mais il est tellement content de lui qu'il finit par presque paraitre bête...heureusement que le livre était court ;-)

Écrit par : enna | 02/02/2009

Répondre à ce commentaire

Je ne connais pas ce livre, mais je ne pense pas le lire.

Écrit par : Ankya | 02/02/2009

Répondre à ce commentaire

Faire rire longtemps sans ennuyer, pas facile... en tout cas, "le prix Mirabeau des vétérinaires", c'est très drôle !

Écrit par : Ys | 02/02/2009

Répondre à ce commentaire

Ah... celui-ci me laisse un bon souvenir!

Écrit par : Daniel Fattore | 02/02/2009

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord avec toi. Voici ce que je mettais en conclusion de mon billet : "Certains passages m'ont bien fait rire. Pourtant, j'ai fini par me lasser de la fausse prétention dePhil Dechine".

Écrit par : sylire | 02/02/2009

Répondre à ce commentaire

@ enna, sylire : nous sommes d'accord, donc.
@ ankya, ys : attention, beaucoup de personnes ont véritablement aimé ce court roman, peut-être aimeriez vous ?
@ daniel fattore : je n'ai pas accroché, sans détester... peut-être aurais-je hurlé de rire à une autre période, qui sait ? mais là, non, pas vraiment. Et, ce roman étant le deuxième Segur que je lis, avec la même impression, je n'ai du coup pas tellement envie de persévérer..

Écrit par : amanda | 02/02/2009

Répondre à ce commentaire

On doit pouvoir trouver mieux.

Écrit par : Laetitia la liseuse | 02/02/2009

Répondre à ce commentaire

Bon, bon, bon... je vais passer alors... si ça devient lassant et répétitif...

Écrit par : Karine :) | 03/02/2009

Répondre à ce commentaire

Emprunté à la médiathèque et très vite abandonné car je n'ai pas souri une seule fois...

Écrit par : cathulu | 03/02/2009

Répondre à ce commentaire

Bon ben si c'est déjà pas mal, c'est bien alors ! En tout cas, moi, j'en garde un très bon souvenir. :-)

Écrit par : Caro[line] | 06/02/2009

Répondre à ce commentaire

@ laetitia, karine : à mon avis oui, mais peut-être aimeriez vous ?
@ cathulu : cette fois nous sommes d'accord!
@ caro[line] : je sais :)

Écrit par : amanda | 09/02/2009

Répondre à ce commentaire