Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« LA FORMULE PRÉFÉRÉE DU PROFESSEUR – YOKO OGAWA | Page d'accueil | DANS LE SCRIPTORIUM – PAUL AUSTER »

02/03/2009

L'HISTOIRE D'UN MARIAGE - ANDREW SEAN GREER

San Francisco, années 50. Pearlie Cook a épousé son amour d'adolescence, le beau Holland. Tous deux ont un fils, Sonny, atteint degreer.jpgpolio, un chien muet et une petite maison au bord de l'océan. Ce mariage, Pearlie l'a voulu, espéré, réalisé bien que tous deux se connaissent finalement peu, malgrè les avertissements des tantes de Holland : "son coeur est... malade" "ne vous mariez pas avec lui !". ¨Pearlie épouse Holland, donc, et traverse paisiblement les premières années de vie commune, jusqu'à ce que Charles "Buzz", que Holland a connu pendant la guerre, surgisse dans sa vie comme une boule dans un jeu de quilles.

 

La narratrice Pearlie, se souvient de ces quelques mois qui ont fait basculer le fragile édifice sur lequel sont basées ses convictions : qu'est ce que l'amour et connaissons nous vraiment ceux que nous aimons ? Qui sont ils vraiment et ne les voyons nous pas avec un voile opaque qui dissimule tout ce que nous ne voulons pas voir ? Et que faire alors quand la réalité devient si violente et inattendue que nous ne pouvons que nous battre ou nous résigner ?

 

Au cours de la première partie du roman, Andrew Sean Greer distille un à un les différents éléments qui permettront au lecteur de connaître précisément tous les "enjeux" de l'intrigue. Chaque nouvel élément vient gifler le lecteur et corser une histoire qui sans celà aurait sans doute été plutôt banale. Le tout est complexe, surprenant (et j'avoue avoir pensé "un peu too much ?" quand le dernier morceau du puzzle s'est ajouté).

 

Mais ce n'est pas cette complexité que j'ai le plus appréciée : l'histoire de Pearlie et Holland est déconcertante, elle interpelle, elle absorbele lecteur, oui, mais au delà j'ai préféré l'époque dans lequel le roman m'a plongée : San Francisco, la guerre de Corée et le patriotisme culte qui voulait que les jeunes hommes partent se faire mitrailler le sourire aux lèvres et la fierté en étendard, le MacCarthysme, le conformisme rigoureux dans lequel on se moule pour convenir aux critères préétablis, la ségrégation et l'homophobie, le besoin de correspondre aux critères sociaux et de n'en surtout pas déroger.

 

Intéressant, donc, pour le portrait  lucide et tendre qu'une femme porte sur son mariage et sur celui qu'elle aime, sur les choix de vie qui portent et guident un couple qui ne sait pas communiquer (mais apprenait-on à communiquer à cette époque ?), et pour la description de cette ambiance so "Frisco" dans une Amérique conservatrice et puritaine.

 

L'histoire d'un mariage, Andrew Sean Greer - Editions de l'Olivier, 273 p.

 

 

Les avis de Cuné, Clarabel et de la Muse agitée.

Commentaires

Le manque de communication me paraît encore très bien partagé de nos jours .. en tout cas un livre déjà noté, à surligner.

Écrit par : Aifelle | 02/03/2009

Répondre à ce commentaire

A chaque nouveau billet que je lis, ce livre me tente un peu plus. J'aime bien les histoires de couple un peu complexes. Bon je le note, mais mes vacances sont finies :-(

Écrit par : Ys | 02/03/2009

Répondre à ce commentaire

Il m'a l'air bien intéressant ce roman!

Écrit par : aBeiLLe | 02/03/2009

Répondre à ce commentaire

C'est décidé, je le lis au retour!!
(mais si tu laisses ce "malgré que" je te maudis sur environ quinze générations!!)
(je sais que c'est pas cool de repérer les fautes comme ça, mais celle-là c'est une des rares que je peux plus entendre, je l'entends trop de mes étudiants...:()

Écrit par : Mo | 02/03/2009

Répondre à ce commentaire

Le livre s'essouffle un peu mais c'est vrai que la peinture d el'époque est très réussi (billet à venir)

Écrit par : cathulu | 02/03/2009

Répondre à ce commentaire

Assez tentant, et puis comme je suis amoureuse de SF... Je note !

Écrit par : Freude | 03/03/2009

Répondre à ce commentaire

@aifelle : oui, encore aujourd'"hui. D'ailleurs, cette histoire peut paraître "incroyable" dans le sens où aujourd'hui, les choses ne se passeraient pas du tout comme dans le livre, mais il faut la lire en tenant compte du contexte
@ Ys : bonne rentrée alors:)
@ abeille : bienvenue ici :)
@ mo : aussitôt lu, aussitôt fait... (gloups..)
@ cathulu : j'ai trouvé les première et dernière parties plus réussies, la deux et la trois patinent peut-être un peu plus, c'est vrai
@ freude : alors tu devrais aimer

Écrit par : amanda | 03/03/2009

Répondre à ce commentaire

J'ai très envie de lire ce livre depuis un petit moment. C'est toujours intéressant de découvrir un nouvel auteur et celui-ci semble particulièrement attirant.

Écrit par : virginie | 03/03/2009

Répondre à ce commentaire

Encore un livre qui va venir s'inscrire sur mon carnet ! Bonne semaine Amanda ! :-)

Écrit par : Florinette | 03/03/2009

Répondre à ce commentaire

ah oui, j'en ai entendu parlé et tu me confortes dans l'idée de le lire. En tout cas, ca fait bien plaisir de te relire:-)

Écrit par : Bab's | 03/03/2009

Répondre à ce commentaire

Un livre que je lirai certainement, dès que j'en aurai l'occasion.

Écrit par : Brize | 03/03/2009

Répondre à ce commentaire

Je sens que ça pourrait me plaire ! Je note !

Écrit par : Manu | 04/03/2009

Répondre à ce commentaire

@ virginie : pour moi aussi, c'était un nouvel auteur, que je ne regrette pas d'avoir découvert. j'aime cette dissection des pensées et des moeurs
@ florinette :bonne semaine à toi aussi :)
@ bab's : merci :)
@ brize : je te le prêterai à l'occasion de notre prochaine virée ;)
@ manu : note alors :)

Écrit par : amanda | 04/03/2009

Répondre à ce commentaire

Je ne connais pas l'auteur mais à chaque fois que je vois un billet sur ce livre, je suis de plus en plus tentée!!!

Écrit par : Karine :) | 06/03/2009

Répondre à ce commentaire

Je suis d'accord : la première et la dernière partie sont les meilleures. Dommage car je pense que ça aurait pu être un grand roman si l'auteur avait été aussi exigeant avec lui-même tout au long du roman. Ceci dit, la première partie est tellement géniale que le livre vaut quand même le coup.
Voilà un tous les cas un auteur à suivre !
A bientôt !

Écrit par : La Muse agitée | 07/03/2009

Répondre à ce commentaire

J'ai entendu le plus grand bien de ce roman dans une emission radio. Je l'ai déjà pris en note. En ce moment Frisco a la vedette avec le film Harvey Milk... c'est rigolo des fois les coïncidences. Bon, allez, j'y vais, avant deraconter trop de bêtises!

Écrit par : choupynette | 08/03/2009

Répondre à ce commentaire

@ karine : je crois que tu aimerais (si tu ne le trouves pas chez toi, je peux te l'envoyer)
@ la muse... : entièrement d'accord :)
@ choupynette : parler de Harvey Milk, et donc de sean penn ne sera jamais une bêtise ici :))

Écrit par : amanda | 09/03/2009

Répondre à ce commentaire

A lire le plus "urgemment" possible !!!!!

Écrit par : Parfum | 18/03/2009

Répondre à ce commentaire