Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« JEVIENS DE TUER MA FEMME – EMMANUEL PONS | Page d'accueil | LE PRINCE DES MAREES – PAT CONROY »

27/04/2009

UN TUEUR A MUNICH – ANDREA MARIA SCHENKEL

Le roman commence par l’exécution de Joseph Kalteis, un tueur en série accusé d’une série de crimes sexuels à Munich dans les schenkel.jpgannées 30. L’homme refuse de reconnaître les nombreux meurtres pour lesquels il a été arrêté. Puis nous faisons la connaissance de Kathie, une jeune provinciale montée à Munich pour trouver une place de bonne. Kathie rencontre Mitzi, qui lui fait comprendre qu’en trouvant un protecteur, elle n’aura pas besoin de travailler et pourra vivre comme une dame.

 

Le roman est construit par bribes : récit de l’arrivée de Kathie à Munich, témoignages de proches d’autres victimes, extraits d’interrogatoires de Joseph Kalteis (nous n’entendons que les réponses du meurtrier à ses interrogateurs). Tout s’alterne et les strates s’imbriquent clairement, nous comprenons que Joseph tuera Kathie (elle fut sa première victime) et suivons la jeune fille, qui rêvait de devenir une dame, se vendre pour quelque argent et finir assassinée.

 

C’est bien fait, dense et compact, tout en nous donnant un aperçu de la vie munichoise et des rêves des jeunes allemandes. Le ton est simple, relativement clinique mais réussit à faire monter une tension assez palpable. Peut-être un peu trop clinique, justement, manquant un peu d’empathie, donnant au lecteur une position de simple spectateur. Les parties relatant l’interrogatoire de Joseph sont en revanche très bien faites : l’absence des questions rend les réponses du meurtrier encore plus captivantes, nous sentons sa folie, ses divagations, son absence totale de remords.

 

Le roman est tiré d’un fait réel. Glaçant mais manquant peut-être un peu d'émotion (et une belle couverture, même si elle n'a que peu de rapport avec le contenu !).

 

 

 

Un tueur à Munich – Andrea Maria Schenkel – Actes Sud, actes noirs, 167 pages

 

 

Les avis de Cuné et Clarabel

Commentaires

Déjà noté ches Cuné, je surligne !

Écrit par : freude | 27/04/2009

Répondre à ce commentaire

Je ne connaissais pas, mais essayer c'est l'adopter !

Écrit par : Nanne | 27/04/2009

Répondre à ce commentaire

Pas plus tentée que çà ..

Écrit par : Aifelle | 27/04/2009

Répondre à ce commentaire

J'ai le premier roman d'andrea schenkel dans ma PAL, je l'ai commencé puis abandonné pour les raisons que tu évoques pour celui ci

Écrit par : Dominique | 28/04/2009

Répondre à ce commentaire

@ freude : j'espère que tu aimeras
@ nanne : ;)
@ aifelle :alors ne force pas :)
@ dominique : est-il aussi inspiré d'un fait divers ?

Écrit par : amanda | 28/04/2009

Répondre à ce commentaire

Je suis bien tentée mais là il faut que je commence le tome 1 de Millénium !!!! mais je note quand même ce titre !!!

Écrit par : Hambre | 29/04/2009

Répondre à ce commentaire

Je suis bien tentée mais là il faut que je commence le tome 1 de Millénium !!!! mais je note quand même ce titre !!!

Écrit par : Hambre | 29/04/2009

Répondre à ce commentaire

@ hambre : celà n'a rien à voir avec Millenium ;)

Écrit par : amanda | 29/04/2009

Répondre à ce commentaire

J'ai lu ce tueur à Munich et je trouve que tu le décris très bien! Effectivement, le ton est tellement détaché que l'on peut même ne rien ressentir soi-même par moment.

Écrit par : Lapinoursinette | 06/06/2009

Répondre à ce commentaire

Même si des fois je ne suis pas toujours d'accord avec tous les articles que l'on peut-y trouver, je tenais à vous remercier pour votre formidable site.

Merci pour ton article et bonne année à toutes et à tous !

Écrit par : Jeux de mario | 07/01/2010

Répondre à ce commentaire