Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« BREVES DE PERETTE – PERETTE ET LE REVEIL MATIN | Page d'accueil | SI LOIN DE VOUS – NINA REVOYR »

22/07/2009

LES PETITES FEES DE NEW-YORK – MARTIN MILLAR

Il y a trois sortes de fées.millar.jpg

 

Les fées du logis.

Les fées de contes de fées.

 

Et les fées de Martin Millar.

 

 

Si par chance, vous croisez des petites créatures hautes comme trois pommes, les cheveux teints en rose/bleu/vert (ou un peu les trois à la fois), les ailes frémissantes, et qu’en plus elles déboulent chez vous ivres mortes en se balançant des insultes à la figure et se tabassant l’une l’autre à coup de violon, suivez mon conseil : barrez vous vite fait.

 

Parce que si vous les voyez, c’est que vous êtes sensible à leur univers (pauvre de vous !) et elles n’auront de cesse de se mêler de vos histoires de cœur / d’argent / santé et ce sera pour vous  le début des emmerdes

 

Et ce sont à coup sûr des fées de Martin Millar.

 

 

Les fées de Martin Millar, elles sont écossaises et fières de l’être. Elles se pintent au whisky, se haïssent cordialement, comme une fée peut détester sa meilleure ennemie, ne refusent pas la gaudriole, ont le don de se mettre dans les situations les plus tordues et de semer autour d’elles un bazar pas possible. Les voilà à New York, fuyant le roi des fées, poursuivies par une armée vengeresse, passionnées de musique punk et décidément complètement fêlées.

 

Passez un moment avez Heather et  Morag.. et vous rencontrerez Dinnie le râleur obèse et Kerry la jeune souffrante de la maladie de Crohn qui cueille les fleurs les plus rares dans Manhattan. Vous croiserez aussi d’autres petites fées, écossaises ou irlandaises, aussi alcooliques que follement sympathiques, une clocharde à la tête d’une armée de spadassins, un metteur en scène désespéré, mais VRAIMENT désespéré de pouvoir monter Le songe d'une nuit d'été, et quelques écureuils bavards. Devant l'arrivée de ces étrangères, les fées New-Yorkaises, elles,  enfin... les fées de Chinatown, celles de Little Italy et de Harlem, ne voient pas d’un bon œil ce charivari débouler dans leur cité et la guerre des gangs, pardon.. des fées, peut démarrer.

 

Tout ça se mélange dans le plus joyeux bordel capharnaüm, souvent hilarant (Martin Millar a-t-il écrit sous influence d’un pur malt écossais devant une chaîne de porno irlandaise ??). Déjanté, barré, faisant apparaître les fêlés et laissés pour compte d’une société dominatrice, « Les petites fées de New-York » promet de francs moments de rigolade, de fraîcheur aussi, des minutes de tendresse et d’amitiés rabibochées à coups de baston et de course poursuite à dos de yellow cab, quelques parenthèses porno pas toujours marrantes, c’est vrai, mais, au final, … hey, that’s a fairy tale !!

 

 

Les petites fées de New York, Martin Millar

Intervalles, 302 pages, juin 2009

 

 

  

Chiffonette s’est régalée, Chimère aussi, comme Angua et le Cafard cosmique

 

Commentaires

Argh, je lorgne dessus depuis pas mal de temps,comme tu indiques "franche rigolade" je sens que je vais craquer ! :)

Écrit par : cathulu | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

Il a l'air complètement délirant ce roman ! Je note donc.

Écrit par : cocola | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

Oui, délirant, mais justement trop pour moi (je suis sûre que ça ne me ferait pas rire). En revanche, ton billet, lui, me plaît beaucoup !!

Écrit par : erzébeth | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

Oh j'adore les trucs plus ou moins détournés comme ça ! En général, c'est souvent réussi !
Et truc tout con, mais souffrant moi même de la maladie de Crohn, je suis curieuse de découvrir le personnage en question.
Je note !

Écrit par : Céline C. | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

super ta critique, ça donne vraiment envie de le lire! et en plus je découvre un éditeur que je ne connaissais pas.

Écrit par : bab's | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

Repéré chez Chiffonette, ton billet me donne encore plus envie de le lire! ;o)

Ça l'air complètement fou! ;o)

Écrit par : aBeiLLe | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

Trop envie de le lire !! Et ça ne m'arrive pas souvent, comme ça, à la lecture d'un billet.

Écrit par : Mlle Curieuse | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

Il me tente bien celui-ci, et ton billet reflète aussi l'humour du livre. ;)
Sinon j'ai le même problème que toi sur OverBlog.

Écrit par : Leiloona | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

Je l'ai acheté il y a peu, je le lirai en août car j'aurai bien besoin de me marrer

Écrit par : Stephie | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

Hop, dans ma liste de courses ! :-)

Écrit par : Tamara | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

oui je confirme! ce Roman est extraordinaire ! vraiment.. j'en suis à plus de la moitié et quest-ce que je me marre le matin dans le tram en lisant ça..
c'est du bon !! oui madâme ;-)

Écrit par : unegrossefeignassedefee | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

@ cathulu : je dois l'envoyer à Fashion, si tu veux je lui demande de te faire suivre
@ cocola : si tu as envie de rire un bon coup, note, oui !
@ erzebeth : merci pr le billet.. si tu dis que ce 'est pas pour toi, tu es surement meilleure juge que moi, mais je trouve qu'il est particulièrement tordant, rien n'est crédible quelque part, mais nous sommes ds un univers de toute façon loufique et "féérique"...
@ céline c : ah... zut pr la maladie de crohn (immurel, je suppose ?)(et tu verras, si tu le lis, que Kerry a un équipement que n'ont pas, je pense, toutes les personnes souffrant de la maladie)
@ bab's : il faut le lire donc :)
@ abeille : cest totalement tordu, mais bien fait, oui :)
@

Écrit par : amanda | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

@ mzelle curieuse : bienvenue ici :) si tu le lis, j'espère qu'il te plaira donc :)
@ leiloona : toi aussi ? c'est énervant, j'envoie parfois un mail au lieu du commentaire, donc, mais parfois je laisse tomber... grr
@ stephie : j'espère qu'il te fera rire alors:)
@ tamara : demande le à Chiff :)
@ unegrossefeignassedefee : bienvenue ici ! quel pseudo ! vais aller voir chez vous donc:)

Écrit par : amanda | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

Avec plaisir, tu es une fée !:)

Écrit par : cathulu | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

C'est gagné, je suis charmée :) Dois-je dire qu'un fée aurait interverti mon prénom avec celui de ma meilleure amie ? :)

Écrit par : Celsmoon | 22/07/2009

Répondre à ce commentaire

@ cathulu : ok;)
@ celsmoon : on fait comme on a dit par mail :) (la "fée" en est encore toute confuse!)

Écrit par : amanda | 23/07/2009

Répondre à ce commentaire

Houououou, je l'avais déjà croisé sur un autre blog ce bouquin et il me fait vraiment envie.

Écrit par : hydromiel | 23/07/2009

Répondre à ce commentaire

@ hydromiel : laisse toi tenter alors:)

Écrit par : amanda | 24/07/2009

Répondre à ce commentaire

moi aussi je l'ai lu et j'ai adoré! ce coté complètement barré est génial! ces petites fées sont hilarantes! je vais aussi le promouvoir sur mon blog mobylivres.worpress.com

Écrit par : béné | 24/07/2009

Répondre à ce commentaire

@ béné : bienvenue ici:)

Écrit par : amanda | 24/07/2009

Répondre à ce commentaire

Je l'ai justement commencé tout à l'heure!! Je sens que ça va me plaire et ton billet me fait aussi pencher en ce sens!

Écrit par : Karine :) | 31/07/2009

Répondre à ce commentaire