Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La passerelle - Lorrie Moore | Page d'accueil | Cher amour – Bernard Giraudeau »

19/05/2010

Du pain, du Saint Julien, un bouquin

C'est quoi un blog de lecture ?

 

Un blog, c'est une part de plaisir. Et ça ne devrait être que ça. Uniquement ça.

 

Plaisir de lire et de partager autour de cette passion / loisir / passe-temps / désir / besoin /nécessité, rayez la mention inutile en fonction de vos motivations.

 

Il y a des milliers de lecteurs. Un même livre peut avoir plusieurs lecteurs. Ceux qui l'aimeront d'amour, ceux qui y chercheront (et y trouveront, ou pas) une réponse, une façon différente de penser, un éclairage sur tel ou tel fait, telle ou telle société, ceux qu’il fera bailler aux corneilles, ceux qui auront envie de le balancer rageusement à travers la pièce, ceux qui se diront mouais-bof...

 

Chacun de ces lecteurs a le droit inaltérable de penser ce qu'il pense. Et a donc le droit de le dire. De le dire à sa façon, comme il le veut.

 

Personne n'a le droit de fustiger untel ou une telle parce qu'il n'a rien compris, parce qu'il est niais, n'a pas fait les études nécessaires ou n'a pas le « bagage » utile.

 

Les livres me font rêver, réfléchir, frémir, agir, aimer, désirer, haïr. Les livres m’ouvrent d’autres portes. Ils me font voyager, ils me font penser différemment, me font m'interroger. Les livres m’ont davantage enrichie, formée, transformée que tout ce que la vie a pu m’apporter jusqu’à présent. Même si je ne suis pas une vieille fille qui n’a que les livres dans sa vie, pour reprendre certains clichés malséants. J’ai plein d’autres choses, une famille, un mec, un enfant, des amis, une formation, une profession, des activités, mais les livres, c’est justement tout le reste.

 

Les livres m’ont ouvert des portes que je n’aurais jamais osé ou même pensé à franchir. Les livres ont fait de moi ce que je suis, c'est-à-dire quelqu’un de différent, quelqu’un qui pioche en eux de quoi se nourrir, s’abreuver. De quoi grandir, de quoi ETRE ce que je suis.

 

Et je crois que même à quatre-vingts ans, si je suis encore de ce monde et pas totalement presbyte ni aveugle, ils continueront à me faire grandir. Grandir dans ma tête et dans le regard que je porte sur les autres, le monde, la vie, et sur moi, aussi.

 

On grandit avec la vie, les événements, les malheurs et les joies, on grandit, heureusement, on mûrît, mais les livres apportent un petit quelque chose en plus. Ce petit quelque chose qui justement ne fait pas partie de notre univers, ce qui nous permet de capter l’insaisissable, le lointain, l’éphémère, qui grâce aux livres viennent s’échouer à nos pieds. Ce qui nous est offert et qu’il suffit de saisir goulûment, de humer, de palper, de sentir, pour se l’approprier et le faire sien. S’en imprégner pour en faire un élément de soi. Un élément du socle sur lequel on se construit indéfiniment.

 

Voyage, histoire, rêve, autre mode de pensée, ouverture au monde : chacun va puiser ce dont il a envie ou besoin. Chacun captera ce que son être, sa personnalité, voudra prendre et s’approprier.

 

Je lis pour moi. Egoïstement, avec l’avidité de celle qui va se nourrir des mots qu’un autre lui aura murmuré à l’oreille. Avec urgence, avec gourmandise, avec l’humilité de celle qui sait avoir encore tant à apprendre, je me nourris des mots des autres.

 

Et tout aussi égoïstement, je blogue un peu pour moi. Pour transcrire ce que J'AI ressenti, aimé ou détesté. Pour transmettre ce que J'EN ai retiré. Pour partager, pour donner... MA lecture. Contradictoire, sans aucun doute. 

 

Bloguer, c’est donner une petite part de soi. En se livrant, en livrant son ressenti, on livre forcément une partie de soi. On livre sa vision et donc un peu de ce qu’on est.

 

Il m'est arrivé d'avoir mal, d'être attristée, quand un autre bloggueur a démoli un livre que j'ai aimé. Parce que ces sentiments, ces impressions, que j’avais partagées, étaient les miennes. Elles reflétaient ce que j'avais ressenti profondément, presque viscéralement, avec sincérité et humilité.

 

Il m'est arrivé aussi de ne pas comprendre ce qu'un autre blogueur avait pu trouver de bien ou d'intéressant, à un roman que pour ma part j'avais trouvé totalement inutile, voire navrant dans certains cas.  Mais c'est ainsi. J’ai parfois eu mal au cœur de dire « du mal » d’un roman, alors qu’une amie avait écrit l’avoir aimé, dévoré. Mais jamais je n’ai considéré comme stupide quelqu’un qui aime ce que je n’aime pas. Je respecte trop ce rapport à la lecture, cette intimité, cette fusion. Je ne dirais jamais que, puisque je n’ai pas aimé un livre, les autres doivent aussi passer leur chemin, l’éviter. Au contraire. Au contraire.

 

Je n'ai en aucun cas le monopole du goût ni la science infuse. Je ne détiens aucune vérité. Je ne supporte pas que l’on fustige ceux qui pensent différemment. Je ne supporte pas que l’on se croie au dessus des autres. Je ne supporte pas que l’on fasse sciemment de la peine en arrosant ce que l’on considère comme la plèbe d’un mépris nauséabond.

 

Il y a ceux qui aiment un livre pour son atmosphère,

Ceux qui l’aiment pour son histoire,

Ceux qui l’aiment pour son style,

Ceux qui l’aiment pour ses personnages.

Et pour un nombre incalculable d’autres raisons.

 

Et chacun de ceux là a droit de dire son enthousiasme à sa façon : en hurlant, en criant, en souriant ou en gloussant puisque c’est parfois ce qui fait bondir les biens pensants.

 

Je ne glousse pas souvent, je suis trop réservée pour ça et je ne saurais pas le faire avec talent (sauf si c’est pour un certain pêcheur du Maine, mais là n’est pas la question).(« sauf si » c’est pour glousser, par pour « avec talent », hein, (relisez si vous voulez)) Je ne glousse pas souvent mais je souris toujours avec plaisir quand je vois l’enthousiasme généreux de ceux qui osent le faire.

 

Ils ont le droit inaliénable, de le faire. Et nul n’a le droit de les juger pour ça.

 

C’est petit, c’est mesquin.

 

C’est refléter un esprit pétri par une morgue affligeante. C’est faire preuve d’arrogance malséante et d’amertume fielleuse.

 

S’octroyer le monopole de la bonne façon de parler des livres !

 

Ben voyons !

 

Est-ce que je m’interdis de parler du Saint Julien dans les dîners, moi ? Non, je dis ce que j’en pense, c'est-à-dire que je déguste avec bonheur sans chercher à expliquer pourquoi j’aime son parfum de mûres et de fraise, son amplitude gouleyante, sa caresse sur mon palais, la pureté de sa robe. Je me ressers en clamant que j’aime ce vin au-delà de tous les autres*.

 

Quand un blog ne me plait pas, je n’y vais pas. Je ne sais pas de quoi il parle et je m’en fiche. Point. Parfois, même, ça ne m’empêche pas d’apprécier la personne qui le tient. C’est juste que nous sommes et pensons différemment, que nous aimons des livres différents. Je ne la juge pas pour autant. J’aimerais tant que certains en fassent de même, au lieu de gloser, de se gausser, d’épier et de médire.

 

Enfin bref, comme disait l’autre, « quant au mois de mars, je le dis sans aucune arrière pensée politique, ça m’étonnerait qu’il passe l’hiver ».

 

 

 

 

 

* avec modération, rassurez vous, je préfère savourer lentement mais sûrement. Et on ne s’en offre pas à tous les dîners, dommage. Ceci dit, si quelqu’un veut m’offrir un Ducru-Beaucaillou ou un Branaire Ducru…

Commentaires

Toi, je sais pourquoi je t'aime.

Écrit par : Cuné | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Et moi, j'aime Owen... ah pardon, ce n'est pas le sujet ! ;-) Tu décris très bien la lectrice, la blogueuse et la lectrice de blog que je suis. Et moi aussi je t'aime. ;-)

Écrit par : Caro[line] | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

On te l'a déjà dit deux fois et des milliards dans la vraie vie mais Amanda,je t'aime, moi aussi !

Écrit par : Celsmoon | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Oh, ce qu'il est beau ton billet ... et je suis totalement d'accord avec ce que tu dis !

Écrit par : Joelle | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Un très beau billet ;-))

Écrit par : Sandrine(SD49) | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Ne t'inquiète pas quand tu seras vieille, presbyte ou aveugle, je te ferai des cassettes de tes livres favoris pour que tu continues de rêver et de voyager...

Écrit par : Solène | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Ne t'inquiète pas quand tu seras vieille, presbyte ou aveugle, je te ferai des cassettes de tes livres favoris pour que tu continues de rêver et de voyager...

Écrit par : Solène | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

C'est beau... et c'est fort ! J'ai beaucoup aimé le passage sur le fait de ne pas aimer un blog mais d'aimer la personne qu'il y a derrière, ne pas avoir les mêmes lectures ou les memes ressentis... et s'apprécier justement pour ça ! Merci d'avoir mis en mots des sentiments qui me taraudent parfois en vrac.

Écrit par : Pickwick | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Quel beau billet! Qui reflète exactement ma façon de voir la lecture et les blogs. Love you girl! ;))

Écrit par : Karine:) | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Très chouette billet sur la lecture, je pense que tout le monde s'y retrouvera un peu...beaucoup ;-)

Écrit par : enna | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Quel bon billet, il me donne envie de taper sur mon clavier hardiment sans prétention et avec conviction Merci Amanda

Écrit par : Dominique | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

quel superbe billet, dans lequel je retrouve beaucoup de mes propres réflexions - et très égoïstement, c'est aussi et avant tout pour moi que j'ai fait un blog - mais il y a un travail de "mémoire" là-dedans - je commence à oublier ce que j'ai lu LOL

Écrit par : niki | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Je suis d'accord avec toi sur toute la ligne!! Merci pour cette magnifique mise au point!

Écrit par : Jules | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Bon, je n'ai pas tout suivi, il y a sûrement des trucs qui m'échappent, mais quels qu'ils soient ils t'ont donné occasion de parler dans une jolie envolée sur le bonheur de la lecture!
Et tu sais, même aveugle il y a des livres audio (même non aveugle d'ailleurs, on peut les écouter en voiture par exemple) et presbyte, euh, il y a des lunettes, non? ^_^
Tout à fait d'accord pour les blogs où on adore la personne même si on ne partage pas les coups de coeur. Pas toujours en tout cas.
Bon, j'arrête, d'autres vont avoir des choses à dire aussi...
Et si tu cites Desproges, alors là ! (ouais, merci de l'idée lecture, j'ai prêté ses bouquins à quelqu'un qui ne me les a jamais rendus... snif)

Écrit par : keisha | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Bravo pour le billet ! La lecture ça doit ouvrir l'esprit pas mettre des oeillères....

Écrit par : cathulu | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Amanda, j'approuve ce billet nécessaire et rassurant quelqu'en soit le motif initial mais je me dois de rectifier ton titre : UN bouquin ??? Disons que mon expérience de lectrice de blog peut témoigner que le chiffre UN - même à la fois - c'est tout aussi utopique que d'espérer que tous les lecteurs soient des personnes respectueuses...
Tu as vu juste, lire est une expérience intime, l'amitié aussi. Les plus belles rencontres que je dois à la blogo sont avec des personnes qui souvent n'apprécient pas du tout les mêmes livres que moi ( la preuve, tu n'as pas du tout aimé Les Déferlantes :)

Écrit par : emmyne | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Oui, il y a autant de lecteurs qu'il y a de livres, et c'est tant mieux.
Oui, la lecture c'est censé ouvrir les yeux et l'âme, mais chez certains, malheureusement, il se produit l'inverse, ça les ferme et les aigrit.
Heureusement, il reste les enthousiastes, les exaltés, les tolérants, les ouverts... et les amies.
Je t'aime. C'est tout.

Écrit par : fashion | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Si à quatre-vingts ans tu es encore de ce monde (ce que je te souhaite)et si tu es presbyte ou aveugle (... mais pas sourde !), il te restera toujours les audio books pour voyager, découvrir, t'émouvoir... ;oD

Écrit par : In Cold Blog | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Un très beau texte avec que des vérités dedans ! :)

Écrit par : Ankya | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Encore une fois, j'arrive après la mêlée. Je ne comprends toujours pas ce qui a pu provoquer un tel coup de trafalgar, mais je l'imagine sans difficulté. En tous cas, ton texte est magnifique et tellement juste ! L'intolérance et l'étroitesse d'esprit sont insupportables. (Moi aussi, j'aime le Saint-Julien. Je suis proche de la nullité absolue pour choisir les vins, ce qui ne m'empêche nullement de les apprécier, même si je ne les reconnais pas souvent !)

Écrit par : virginie | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Ton billet est tellement juste ! ...

Écrit par : Kikine | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Il y a du blues chez les blogueuses en ce moment...

Écrit par : L'Ogresse | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord !

Écrit par : Manu | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

oh dis en voilà une belle profession de foi que je partage absolument bien sûr et je t'aime moi aussi... et comme je ne veux pas gloser, dis moi ce saint julien là, on en trouve partout où... c'est que tu donnes envie (oui je ne suis pas influençable QUE pour les livres):-)))))

Écrit par : yueyin | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

@ cuné : ...... hein ! je sais, tu sais, etc..;)
@ caro : owie... !! t'es barge, ça fait douze fois que je te le dis :)
@ celsmoon : pas tant que ça dans la vraie vie, mais merci :)
@ joëlle, sandrine : thanxs, vraiment :)
@ solène : merci !!! Je sais que je pourrais compter sur toi, et ça me fait plaisir que tu dises que dans 60 ans (ahem) nous serons toujours amies !
@ pickwick : oui, c'est un des points importants : nous sommes différents, et alors ?!
@ karine : love you also !
@ enna : je pense... j'espère ! Bises à B3 (bébé b, ça fait B cube.. ok, c'est idiot !)
@ dominique : s'il te plait... continue à taper sans prétention... ton blog est très bon, tes billets excellents.. vraiment !
@ niki, jules : merci beaucoup !

Écrit par : amanda | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

@ keisha : j'ai déjà des lunettes de presbyte :) nous partageons le même avis sur les "différences" de lecture.. on ne t'a pas rendu tes Desproges ? Horreur !
@ cathulu : tout à fait d'accord !

Écrit par : amanda | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

une ode à la lecture très belle et criante de vérité ;)

Écrit par : **Fleur** | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

@ Emmyne : je veux te réserver une réponse à toi rien qu'à toi (malgré notre "différend" sur Les déferlantes ;)) : un bouquin, non, DES bouquins oui (mais je vo=ulais être en adéquation avec un certain slogan !!)... et oui, totalement, entièrement d'accord avec certaines rencontres... la tienne, notamment, je le dis haut et fort !

Écrit par : amanda | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

@ fash : que te dire que tu ne saches déjà ?!!! bises

Écrit par : amanda | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Rien à ajouter. Tu as très bien exprimé ce que je pensais aussi.
Bravo pour ce billet.

Écrit par : hydromiel | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

@ ICB : merci, j'espère bien que, en plus, je ne serai pas sourde !!!
@ ankya : merci miss :)
@ virginie : merci :)après quelques années de pratique (et assistée par un mari amateur... et "formé", j'arrive à choisir le vin :)) Mais rien ne vaut le Saint Julien (ou le Moulis, dans une moindre mesure) je t'embrasse :)
@ kikine : merci aussi :)
@ l'ogresse : du blues... j'en ai toujours en fait... là, c'est... je ne sais quoi, une revendication ? un cri du coeur ? une envie subite ? je ne sais pas... mais c'est sincère :)
@ Manu : :)) thanxs ma belle, et vive NY :))
@ Yueyin : ohhhh, damned, Yueyin... tu es plus près du Saint Julien que moi !! C'est un Bordeaux !! (il y a plusieurs Chateaux.. donc plusieurs prix, parce que ce n'est pas donné donné... mais je ne l'apprécie donc que d'avantage, quand j'ai le bonheur d'en boire :))
@ fleur : merci infiniment !

Écrit par : amanda | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

@ hydromiel : merci miss !

Écrit par : amanda | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

J'aime bien quand les impressions de lecture ne sont pas uniformes, cela donne du grain à moudre à nos avis...et c'est vrai que tu racontes très bien les motivations des blogueuses, merci à toi...Cela se sent que tu es également en colère, alors j'ai bien envie de faire ma curieuse sur "ce qui a bien pu se passer" mais je vais éviter.
Je tiens assez à l'affectif qui nous lie via nos blogs littéraires, à des degrés divers, et des affinités diverses, mais avec une ouverture d'esprit souvent présente...;o)

Écrit par : antigone | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Quel joli billet de lectrice amoureuse des mots et des voyages qu'ils nous offrent!
Je ne sais toujours pas ce qui a motivé cette mise au point mais, diantre, qu'elle est juste: tu poses des mots sur ce que beaucoup d'entre nous ressentent.
merci ;-)

Écrit par : katell | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

J'aime le Saint-Julien mais je craque pour le Pommard ;-)

Écrit par : katell | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

je vais faire court: j'adhère !!! complètement!!!

Écrit par : lancellau | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

Amanda, trouver un billet pareil en rentrant chez soi, c'est juste... le bonheur. Merci.
(et moi aussi je t'aime mais tu le sais déjà)

Écrit par : chiffonnette | 19/05/2010

Répondre à ce commentaire

D'accord avec toi, évidemment, mais j'avoue que toute cette histoire m'ennuie profondément...

Écrit par : Agnès | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Oh, je me reconnais dans le fait d'avoir été un peu déçue (en fait je me suis sentie stupide) quand une personne la première fois a dit qu'elle n'aimait pas un livre que j'avais aimé. Parce que comme tu l'avais dit j'étais sincère. Mais après j'ai compris que ce n'est pas si important et que cela ne changeait pas ce que je pensais de la blogueuse. Rien que cela, cela m'a servi dans la "vraie" vie. Quand on est dans le cas contraire, j'ai tendance à remettre le livre dans ma PAL. C'est pour ça que je trouve ton billet magnifique. Les gens ont le droit d'être différent de nous-même et c'est cette diversité qui rend la vie, la blogosphère différente parce qu'elle nous permet d'évoluer.

Écrit par : CecileSBlog | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Une belle profession de foi de lectrice-blogueuse, dans laquelle beaucoup d'entre nous, je pense, se reconnaissent :) !

Écrit par : Brize | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Eh bien, tes lecteurs prennent ta vieillesse très au sérieux, je ne sais pas si ça doit être rassurant ou inquiétant ;-)

Merci pour ce billet, Amanda.

Écrit par : erzébeth | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Quant à moi, j'ai deux choses à dire, parce que je peux pas m'empêcher de l'ouvrir:
- pour le pépés et mémés qui ne peuvent plus lire, il faut des jeunes, fringants, pour leur faire la lecture, sinon... c'est trop triste
- moi, le Gewurztraminer, je l'aime d'amour, à l'excès, jusqu'à avoir mal à la tête et rire trop fort! Mais je gouterais bien du Saint Julien, pour voir...

Pour le reste, bah, si ça énerve sur le moment, ne garde t-on pas finalement que le meilleur de nos expériences de bloggeur? Sinon, nous ne continuerions (?) pas!

Écrit par : La Nymphette | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Merci pour ce billet qui a le mérite de tout dire. Même si je me dis que tout cela est tellement limpide que nous ne devrions même pas avoir à le préciser. Longue vie à la lecture, longue vie au plaisir. Et vive la différence !

Écrit par : Stephie | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Quel billet magnifique, Amanda ! J'adhère et je me reconnais dans chaque ligne et dans chaque mot.
J'ajouterai juste une chose : personellement, avoir un blog et lire des blogs m'a ouvert des perspectives de lecture et m'a permis d'aller vers des livres que je n'aurais sans doute jamais ouverts sans ça, et ç'eut été vraiment dommage.
Quant aux malfaisants : les chiens aboient et la caravane passe !

Écrit par : papillon | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Merci les amies. Je n'ai pas le temps de répondre à chacune nominément mais voilà : j'ai eu envie de parler de MON rapport aux livres, aux blogs et c'est sorti tout seul. Et soyez heureux parce que mon premier jet faisait 1 page de plus ! Après une nuit, j'ai coupé au montage, heureusement :)
Bonne journée !

Écrit par : amanda | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas ce qui a motivé ton billet, mais je n'en changerais pas une virgule, il est parfait !

Écrit par : Aifelle | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Bonheur de te lire avec autant de fermeté et de me dire aussi que je partage totalement ta façon de penser . J'aime beaucoup ta façon de "crever la bulle" veux-tu que je te dise tu nous apportes une grande bouffée d'oxygène car la fusion est entière avec tes idées que je n'aurais pa su d'ailleurs évoquer avec autant de talent. Merci Amanda et je ne peux qu'ajouter au chorus oui...moi aussi je t'aime ! et je trinque volontiers avec toi avec un St. Julien ...lol ...!

Écrit par : JADE | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Je n'écris jamais sur les blogs que je lis, mais là, je ne peux que me joindre au choeur : c'est exactement ça, le bonheur de lire, et aussi de vivre .. et tout le reste ... rien à rajouter, rien à enlever.
Ca fait du bien de voir qu'on est pas tout seul à ressentir ce genre de chose !! (vu les commentaires en plus, ya du monde ...)
Je ne vous connais pas, mais je me permets de vous embrasser (virtuellement ..)

Écrit par : martine | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Une différence, pas un différent, tout est là o)

Écrit par : emmyne | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Une bière, je n'aime pas le vin, cela ira tout de même !
lol
bravo

Écrit par : Michel | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Magnifique billet ! ça sort des tripes, ça !

Écrit par : Alwenn | 20/05/2010

Répondre à ce commentaire

Très très beau, et superbe aussi de voir, avec les billets qui fleurissent sur les blogs de lecture que tels les mousquetaires, les bloggeuses semblent se soutenir en cas d'attaque et de basses manoeuvres. J'adhère et opine du chef à tout ce que tu as dit.

Écrit par : elou | 21/05/2010

Répondre à ce commentaire

Ce serait mortel si on était tous toujours d'accord! J'aime ton billet comme je t'aime depuis le début et comme j'apprécie la blogosphère en général sauf quand je sens de la prétention et de la suffisance mais c'est rare heureusement!

Écrit par : Mango | 21/05/2010

Répondre à ce commentaire

@ aifelle : merci !
@ Jade : merci pour vos mots qui sont toujours aussi gentils :)
@ martine : merci infiniment, et bienvenue ici :)
@ emmyne : ;)) bises ma belle
@ michel : à ta santé donc !
@ alwen : merci !
@ elou : oui, mais ne retenons au final que le fait que lire est un bonheur immense et un enrichissement permanent, c'est là l'important !
@ mango : merci c'est adorable, et je crois que dans une très grande majorité, heureusement, il n'y a que des gens bien !

Écrit par : amanda | 21/05/2010

Répondre à ce commentaire

J'ai dévoré ton billet et je me suis régalée tout simplement... Il y a tellement de choses que j'aurais pu dire moi même... Tu as concentrés en un billet tout le sel de la lecture... Alors zut aux emm.... lisons... lisons... ce que nous voulons sans nous posez plus de questions... La vie est parfois assez casse pied pour en plus ne pas pouvoir lire ce qui nous fait envie (et le crier haut et fort) et devoir s'en sentir coupable... Alors bravo pour ce texte Amanda...
Je ne sais pas qui à pu t'agacer à ce point pour faire pousser un tel texte mais qu'il (ou elle) en soit remercié !!!

Écrit par : L'or des chambres | 21/05/2010

Répondre à ce commentaire

Et puis heureusement que nous n'aimons pas tous les même livres, sinon nous n'aurions que quelques livres sur nos étagères et ce serait d'un triste !
Je ne sais plus qui a dit qu'il y a autant de livres que de lecteurs. Pour tenir moi aussi un blog littéraire je suggère à ceux à qui l'on déplait de changer de trottoir !Personne ne les oblige à nous lire et même si on n'est pas d'accord on peut le formuler sans agresser...

Écrit par : Nathali | 22/05/2010

Répondre à ce commentaire

J'ai un collègue qui a chaque session d'exam, sort son recueil d'Appolinaire ou son Nieztche, le pose sur la table et le contemple (fermé). La tradition veut qu'il jette un regard méprisant sur ce que je suis en train de dévorer et me regarde avec condescendance. Quand j'avais encore l'espoir d'échanger sur les livres avec lui, il m'avait balancé : "c'est un peu trop de la littérature de gonzesse"( ça devait être à propos de Jonathan Coe!). Le choc passé, à tout niveau, j'ai décrété que ça ne valait même pas de discuter. J'applique ça dans tous les cas, même quant ils sont moins caricaturaux, mais tout aussi blessants ("non, je ne lis pas, j'ai une vie trop remplie, j'ai pas le temps." Ce genre de trucs aussi ça fait mal...). le mépris des gens me fatigue.

Écrit par : juliette | 23/05/2010

Répondre à ce commentaire

Même "quand ils...", l'orthographe fait la grasse mat!

Écrit par : juliette | 23/05/2010

Répondre à ce commentaire

@ l'or des chambres, nathali, juliette : merci :)

Écrit par : amanda | 23/05/2010

Répondre à ce commentaire

je pense comme toi qu'il existe une relation intime et unique entre un roman et son lecteur et qu'il ne faut donc pas fustiger ceux à qui un roman ne parle pas même s'il nous a chamboulé. Parce qu'un roman fait écho à ce que nous sommes et que nos vies ne sont pas les mêmes.. je suis comme toi, je pense que les livres nous façonnent , font ce que nous sommes et sont des guides pour toute la vie... merci pour ce billet splendide que je vais relire...

Écrit par : lucie | 23/05/2010

Répondre à ce commentaire

Il est bien joli ton billet, je ne pensais pas que certaines personnes se permettaient de critiquer les goûts de chacun... Je suis d'accord, l'objet d'un blog ce n'est pas d'étaler sa culture ni de faire de la critique professionnelle, mais bien de partager une passion, un ressenti !

Écrit par : Céline | 25/05/2010

Répondre à ce commentaire

je reviens remettre mon "grain de sel", car je découvre au fur et à mesure des commentaires, des paroles qui me touchent réellement, tout comme cet très bel article que tu as écrit.
Merci pour avoir aussi bien exprimé tout ce que chacun(e) ressent.

Écrit par : niki | 25/05/2010

Répondre à ce commentaire

@ lucie, céline, niki : merci :))

Écrit par : amanda | 26/05/2010

Répondre à ce commentaire

Comme c'est souvent le cas, je découvre ce billet sur le tard. Je partage chaque ligne de ce message.

S'il y a une chose que j'ai appris depuis que je fréquente la blogosphère, c'est de mieux accepter la différence, la tolérance.

Etant passionné d'une littérature marginale très peu représentée sur la toile, j'ai vu dans cette situation un cloisonnement, une exclusion de plus.

Mais la lecture est un cheminement propre, quelque chose d'intime. La lecture d'un roman c'est entré dans un huis clos avec l'auteur. On ne le fait pas avec n'importe qui ou pour satisfaire quelques bienpensants.

J'ai appris à rencontrer des gens qui ne partageaient pas des textes que je célébrais. En me disant "Est-ce possible? Il est forcement de mauvaise foi?". Mais contrairement aux critiques littéraires de la grande presse, le blogueur donne son ressenti. Il n'oriente pas les masses à lire tel ou tel livre. Il passe sa passion sans aucun intérêt mercantile. Aussi, la découverte de cette différence de perception sincère m'a permis de grandir et de relativiser.

Je suis aujourd'hui un blogueur apaisé qui prend le temps quand cela est possible de découvrir les ressentis des uns et des autres sur des thématiques parfois très éloignées de mes préoccupations.

Merci pour ce billet très touchant, Amanda

Écrit par : Gangoueus | 27/05/2010

Répondre à ce commentaire

@ gangoueus : je vous en prie et merci à vous :)

Écrit par : amanda | 28/05/2010

Répondre à ce commentaire

L'art de trouver les mots justes pour exprimer une idée...Ce billet est très bien écrit, et je partage tout à fait ce point de vue !
Bonne continuation !

Écrit par : Mona | 29/05/2010

Répondre à ce commentaire

@ mona : merci et bienvenue :)

Écrit par : amanda | 31/05/2010

Répondre à ce commentaire

Les livres m'ont appris tellement de choses et m'ont fait changer d'avis et de regard tellement de fois... Ils apportent beaucoup à ceux qui daignent les lire. Trop peu de personnes à mon goût...

Écrit par : La Plume et la Page | 01/06/2010

Répondre à ce commentaire

J'arrive un peu en retard mais j'ai beaucoup apprécié la lecture de ton billet, un de ceux je pense dans lequel nombre de bloggeuses vont se retrouver.

Il m'évoque toutes les mises au point qui ont pu voir le jour sur la blogosphère dernièrement, parce que certaines réactions ont pu être blessantes ou déplacées et qu'il faut toujours réaffirmer ce que tu viens de dire. L'essentiel étant à mon avis de continuer à se faire plaisir en lisant (avec tout ce que la lecture représente pour chacun, ce qu'elle nous apporte,...) et en bloguant, à notre façon et sans prise de tête.

Écrit par : Isabelle | 04/06/2010

Répondre à ce commentaire

@ la plume et la page, isabelle : tout ça me parait loin maintenant ! Mais oui, il faut lire pour SON plaisir, pour ce qu'ON y trouve ou cherche, et blogguer de la même façon ;)

Écrit par : amanda | 05/06/2010

Répondre à ce commentaire