Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le livre sans nom – Anonyme | Page d'accueil | Retour perdant... »

13/07/2010

De la lecture... Festival de Correspondance de Grignan

Grignan affiche.jpgIl y a le théâtre, ses pièces, ses mises en scènes ; magiques, drôles, émouvantes ou passionnées.

 

Il y a les lectures, ces pièces ou textes dits, simplement, avec le seul support de la voix, des mots qui s'envolent vers le spectateur et viennent susurrer à son oreille.

 

Il y a la correspondance, ces lettres où l’on se confie, où l’on aime, où l’on espère.... ces lettres parfois relues et conservées...

 

 

 

 

Le Festival de Correspondance de Grignan a été créé en 1996, à l'occasion du tricentenaire de la mort dejaune 023.jpg Madame de Sévigné. A quelques encablures d'Avignon, il accueille chaque année des artistes qui viennent ici célébrer l'art épistolaire et faire (re)découvrir les correspondances aussi variées que celles Madame de Sévigné, Paul Eluard, Rodin et Claudel, Virginia Woolf, Helen Hanff, Tchekov, Francis Scott et Zelda FItzgerald, Heloïse et Abelard, Proust, en passant par Rosselini, Truffaut, Jean Renoir, Frederico Fellini... et bien d'autres.

 

 

Direction Grignan, donc, un samedi ensoleillé, avec quelques autres bloggueurs pour découvrir le Festival, dédié cette année à la Correspondance Théâtrale... L'occasion pour moi de faire de bien belles rencontres...

 

Pour commencer, une rencontre avec Jacques Weber auteur. Jacques Weber qui vient de publier son premier récit « Des petits coins de Paradis ». Jacques Weber lit quelques extraits, parle de ce livre écrit peu après le décès d’un proche. Accompagner les derniers pas de cet ami l’a ramené à ses propres premiers pas au théâtre… les souvenirs sont remontés et les mots se sont écoulés.

 

Elégance du verbe et du personnage qui marie truculence et séduction, charisme et finesse des propos, tantôt oeil de velours ou oeil de canaille, Jacques Weber est un orateur et comédien à part, un monstre qui ne se veut surtout pas sacré, un monstre pudique qui parle du théâtre avec passion et enthousiasme,  fier d'être resté un amateur dans le sens premier du terme, c'est à dire un homme qui aime, avant tout, jouer, et partager.

Comme il le dit avec justesse, le comédien ne peut jouer que dans la joie et le plaisir d'être sur scène. Sans joie, le comédien fait son travail... et ne joue plus. Propos que je partage entièrement, bien sûr.....

 

 

Première partie de soirée, une lecture mise en espace de la pièce de Denise Chalem « Paris septième, mes plus belles vacances» (Prix Durance – Beaumarchais SACD du Festival 2009), en plein air dans la Collégiale de Grignan. Beau spectacle et belle pièce, une patiente et son infirmier y nouent une relation initialement tendue qui deviendra tendre et amicale avec le temps. Les mots font mouche, tantôt drôles, tantôt émouvants ou mélancoliques. On se parle, on s'y écrit, on s'y engueule, on s'y confie... une très jolie pièce dont le texte nous a été offert… théâtreux théâtreuses, je peux le faire voyager (à condition qu’il revienne, hein !) (@ Leiloona ça te dit ?)…

 

 

Deuxième partie de soirée et excellent moment, une lecture réalisée à partir d’extraits de la correspondance de Ionesco et de sa conférence sur le théâtre (catalogue de la BNF), librement adaptés par Gérald Stehr et Didier Goupil. Les deux lecteurs, Dominique Pinon et Jean-Paul Bordes (Bordes est tout bonnement excellent, sa prestation m’a bluffée) nous ont offert là un moment parfait, toujours en plein air, avec chants des cigales et petites lucioles en prime :) Un pur moment de bonheur, qui nous a étonnement séduits.

 

 

Un Festival de grande qualité, donc, où les mots et l'écrit ont la part belle... Partout, dans le village, des animations ponctuent l’événement : marché du livre qui fait honneur aux ouvrages anciens (et pas qu'aux Correspondances),  calligraphes, artisans créateurs de carnets, stylos et plumes, exposition sur la magie des costumes, et surtout, des chambres d'écritures disséminées un peu partout dans le village : une table, une plume, des enveloppes.... chacun peut s'asseoir, penser à un être cher (ou pas !) et lui écrire. On laisse l'enveloppe dans un panier, elle sera postée ensuite par l'organisation du Festival. L'idée est excellente et beaucoup s'asseyent pour prendre la plume à leur tour, ... A l'heure des mails, textos, twitters et autres réseaux sociaux, c'est le plaisir d’une correspondance « à l'ancienne » que l’on retrouve un court instant (dit celle qui a écrit trois lettres et s'est empressée de le raconter sur FB)… Très belle initiative qui rencontre un franc succès ;)

 

 

Festival animé essentiellement par des bénévoles passionnés, festival à taille humaine où l'on croise dans les rues du village les artistes que l'on a écoutés peu auparavant, que l'on retrouve assis juste à coté de vous au spectacle suivant (damned, j’ai cru défaillir en retrouvant Weber juste devant moi… et évidemment l’homme est abordable, discute bien volontiers, toujours aussi simple et sympathique)... ce Festival de Grignan possède une âme et une atmosphère qui lui sont vraiment propres.

 

Toute l’activité de Grignan est concentrée  autour de l’événement et tous se jaune 092.jpgmettent au diapason de l’écrit : le restaurant « le Clair de la Plume », par exemple, aux portes du village, propose ses cartes... insérées au milieu de livres anciens. C'est tout bête quand on y pense, mais cela ajoute un charme surprenant à ce délicieux restaurant  où nous sommes régalés.

 

L'hôtel Le Moulin de Valaurie, aux portes de Grignan, est un petit havre de tranquillité, idyllique à souhait (le bonheur d'aller faire quelques brasses à 6 heures, le matin, seule alors que le soleil ne brûle pas encore....)....

 

 

 

Bref, ce fut une week end plein de charme et de sourires. Ceux qui me connaissent savent mon amour du théâtre et des lectures à Haute Voix que je pratique régulièrement... Un week end plein de charme, donc, à refaire sans aucun doute ;)

 

Je remercie par ailleurs la marque Durance, partenaire très actif et très impliqué du Festival grâce à son dirigeant passionné de lettres et de théâtre, qui nous a invités pour ce week end réussi de bout en bout (j’ai découvert la bougie senteur Cuir & Iris qui exhale un exquis parfum de bibliothèque...:).

 

Merci également à l'association Pierres et Roses  Anciennes de Grignan, et notamment Jean Luchet et sa femme Geneviève qui nous ont fait visiter Grignan en partageant leur passion pour sa sauvegarde et la protection des multiples rosiers qui le fleurissent. Ces deux passionnés marient histoire et botanique pour offrir une visite chaleureuse et instructive à leurs hôtes. 

 

Merci  à Alexandra, La fille qui fait des bulles ( Alexandra, des petites bulles de joie et d'humanité éclatent dans ton sillage, grâce à tes attentions, ta gentillesse, ta disponibilité, ton obsession de nous protéger des insolations, les bouteilles d'eau que tu nous forçais à boire, bref, je suis heureuse de t'avoir rencontrée :) merci à Nicolas pour son sourire et sa bonne humeur contagieuse, à Charles qui m'a supporté et accompagné à toutes les lectures, même les plus caniculaires,  ainsi qu'à Plastie, Frieda l'Ecuyère, Viinz et Guillaume, les autre bloggueurs invités que j'ai découverts à cette occasion, pour leur accueil et leur gentillesse.

 

 

Et pour parfaire ma réputation de quiche en matière de photos, voici un aperçu, en vrac, de ce que nous avons vécu (il n'y a pas de photo des lectures car je me suis contentée d'écouter et de me laisser aller aux plaisirs des mots)......

 

(cliquer sur la photo)

Commentaires

Je rêve de ce festival depuis sa création. C'est dire à quel point je t'envie ..

Écrit par : Aifelle | 13/07/2010

Répondre à ce commentaire

voilà un festival que j'aimerais découvrir un jour ...
très intéressant billet :)

Écrit par : niki | 13/07/2010

Répondre à ce commentaire

Quelle chanceuse ! J'ai fait un p'tit tour à ce festival il y a quelques années, en passant, puisque nous avions un gîte assez loin... Tu me donnes vraiment envie d'y retourner !

Écrit par : kathel | 13/07/2010

Répondre à ce commentaire

Très joli résumé de ce chouette weekend ! Ravie d'avoir fait ta connaissance ....... et peut-être à bientôt au hasard d'un théâtre ;-)

Écrit par : Plastie & Cie | 13/07/2010

Répondre à ce commentaire

Merci à toi, Amanda, c'était chouette pour nous aussi. J'ai été complètement bouleversée par la lecture de 22h (Ionesco) également, ponctuée des éclats de rires graves de Jacques Weber. Un moment magique. Et oui, la lavande, c'est très frais et moderne, cela permet de continuer encore un petit peu le voyage ;). A très vite!

@Aifelle : Je note pour l'année prochaine ;). Je te propose de m'envoyer vite ton adresse mail, que je te fasse envoyer un version éditée de la lecture de Denise Chalem, Paris Septième mes plus belles années. Vite, vite : alexandra.rigaud at la fillequifaitdes bulles (point) com.

Écrit par : Alexandra | 13/07/2010

Répondre à ce commentaire

Je suis jalouse !

Écrit par : Solène | 13/07/2010

Répondre à ce commentaire

Vraiment sympa ce festival (je ne connaissais pas) et je trouve toutes tes photos tres belles. Tout semblait parfait.

Écrit par : L'Ogresse | 13/07/2010

Répondre à ce commentaire

Un festival magnifique et au détour d'un chemin croisé Philippe Jaccottet j'en garde un souvenir splendide

Écrit par : Dominique | 13/07/2010

Répondre à ce commentaire

Je découvre là ce festival (la honte...). J'essaierai d'y aller une autre fois !

Écrit par : Ankya | 13/07/2010

Répondre à ce commentaire

Je ne connaissais pas, mais en lisant ton billet, je n'ai plus qu'une envie : découvrir ce festival ! :)

Écrit par : Leiloona | 14/07/2010

Répondre à ce commentaire

là je suis en dessous de tout car figure toi que j'étais ce week end là chez mon papa à 40kms de grignan. Mais j'ai complètement zappée que c'était le festival ! Tu as l'air d'avoir trouvé un endroit où loger super sympa, je vois que tu as aimé ma région natale...faut dire que le festival est de bonne qualité aussi !
rô je m'en veux d'avoir raté ça, nous aurions pu en plus nous rencontrer !!!

Écrit par : lucie | 14/07/2010

Répondre à ce commentaire

@ aifelle : il faut que tu le découvres :)
@ niki : i vaut vraiment le détour !
@ kathel : tu avais vu quelles lectures ?
@ plastie : au détour d'un théâtre.. oui, j'espère, ce serait bien ! à bientôt j'ai été ravie de te connaître aussi
@ alexandra : merci encore et encore, et oui, j'avoue que le gel et le lait à la lavande sont parfaits pour prolonger l'ambiance (et réellement agréables à utiliser :)
@ solène : bah.. tu aurais dû demander à accompagner Jacques Weber !
@ l'ogresse : merci pour les photos !

Écrit par : amanda | 14/07/2010

Répondre à ce commentaire

@ dominique : je vois que tu connaissais, toi !
@ ankya : pas de honte à avoir du tout :) une adresse à noter en revanche !
@ leiloona : toi qui aimes le théâtre et les lectures, tu adorerais, tout simplement.
@ lucie : ah oui c'est dommage ! (tu es de la Drôme alors ?)

Écrit par : amanda | 14/07/2010

Répondre à ce commentaire

Tu m'as fait découvrir ce festival, je suis ravie qu'il ait été une pleine réussite! Ca donne envie!

Écrit par : chiffonnette | 14/07/2010

Répondre à ce commentaire

oui je suis une drômoise qui habite en isère ! j'adore ma drôme !!

Écrit par : lucie | 14/07/2010

Répondre à ce commentaire

J'irais bien y faire un tour l'an prochain ;-)

Écrit par : Stephie | 17/07/2010

Répondre à ce commentaire

Superbe billet, très chouettes photos, et un grand merci pour la correspondance en direct live de Grignan que j'ai trouvée dans ma BAL en rentrant ! :)

Écrit par : Cuné | 18/07/2010

Répondre à ce commentaire

@ chiffonnette : tu adorerais, j'en suis sûre :)
@ lucie : tu peux, c'est une région magnifique :)
@ stephie : je te comprends !
@ cuné : you're welcome :)

Écrit par : amanda | 27/07/2010

Répondre à ce commentaire