Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants – Mathias Enard | Page d'accueil | Une bien étrange attraction – Tom Robbins »

25/08/2010

Les derniers flamants de Bombay -Siddhart Dhavant Shandhvi

bombay.jpgLe cinéma bollywoodien est souvent magnifique : des couleurs, des chansons, de la gaîté, de la légèreté. Le roman indien, lui, est souvent rempli de couleurs, aussi, d'odeurs et plonge le lecteur dans un pays délicieux.

Les derniers flamants de Bombay, malheureusement, devient aussi insipide d'un film raté.

Karan est un jeune photographe, incroyablement doué qui s'échine à photographier les scènes la rue. Il rencontre un pianiste extrêmement doué, lui aussi, et Zaïra, une star de Bollywood. Karan découvre la vie de Samar, le pianiste, et Zaira, cette star inaccessible dotée d'une beauté à couper le souffle. Nous ne sommes pas dans l'Inde pauvre et misérable : ici tout est clinquant, superficiel, vain et vaniteux. Fasciné par Zaira et la vie de ces nantis, Karan se laisse séduire...

Alors que la quatrième de couverture vante un meurtre et de multiples rebondissements, le style est creux et indigeste. Rempli de poncifs (la star, le pianiste homosexuel, l'amant,...), de scènes aussi outrageusement ridicules que mal racontées, ce roman me laisse complètement sur la bas-coté.

Mais, par dessus tout, le style... le style, damned...inexistant, fade, bourré de clichés, souvent brinquebalant entre deux métaphores aussi piètres que malhabiles...

Au bout d'une centaine de pages, je lis la chose suivante « Saisissant ses hanches, elle l'attira à lui, puis le repoussa, arrêtant son gland à l'orée de sa chose cachée ».

Saisissant mon exemplaire, je l'attirai à moi pour vérifier que j'avais bien lu, puis le repoussai immédiatement, arrêtant les frais à l'orée de ma consternation.

 

 

 Les derniers flamants de Bombay -Siddhart Dhavant Shandhvi

Editions des Deux Terres, août 2010, 469 pages

 

Merci néanmoins à l'équipe de Babelio, et à l'opération "Masse critique". Mauvaise pioche, pour moi...

 babelio.gifmasse_critique.jpg

Commentaires

Jolie métaphore finale ! ;-)

Écrit par : Caro[line] | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

Ah j'oubliais... comme toi, j'ai failli abandonner ce roman au même endroit. Mais poussée par ma curiosité, j'ai persisté. Cela a permis de me rendre compte que l'auteur pouvait faire "mieux". Mais au final, je n'ai pas lu un bon roman et j'aurais pu me dispenser de cette lecture...

Écrit par : Caro[line] | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

Le sujet ne m'emballait déjà pas beaucoup, mais là... après le billet de Cynthia et le tien, je passe mon chemin. Vite, une belle plume !

Écrit par : Pickwick | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

Un livre à éviter si j'ai bien lu moi aussi la citation !

Écrit par : maggie | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

En tout cas, en voici un qui ne viendra pas alourdir nos LAL !!!

Écrit par : Papillon | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

J'avais failli le demander en partenariat et bien j'ai bien fait de m'abstenir!
Ce billet m'a beaucoup fait rire en tout cas ;)

Écrit par : Aventures hétéroclites | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

Hi hi, la citation a au moins eu le mérite de me faire rire. Deuxième avis mitigés... enfin, plutôt franchement négatif que je lis, je passe.

Écrit par : zarline | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

Moi, j'ai plutôt aimé, mais il est vrai que ce roman possède aussi quelques maladresses. ;o)

Écrit par : antigone | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

La citation me fait penser à certains livres qui sont en ce moment mis en évidence sur la blogo...

Écrit par : Theoma | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

Malgré ces quelques phrases maladroites, voire ridicules, j'ai poursuivi et en fin de compte, c'est le côté positif qui l'emporte ! Comme quoi, les goûts et les couleurs... ;-)

Écrit par : kathel | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

Je continue la PANPL : pile à ne pas lire et en fait si j'étais fûtée je devrais chaque fois mettre l'argent de côté pour faire une orgie de bons livres avec ..histoire de venger tous les lecteurs qui ont tiré le mauvais numéro ( à leur goût en tous cas)

Écrit par : Dominique | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

Je suis arrivée au bout... Ce fut dur je l'avoue, mais quelques passages rachetaient le reste.. Et puis ça me fait presque une participation aux harlequinades...^_^

Écrit par : keisha | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

Pour moi aussi, ce roman est une déception. Je m'attendais à un polar, pas à un Beigbeder indien !

Écrit par : Armande | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

le voilà rhabillé !

Écrit par : Michel | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

je suis comme toi je n'aime pas ce genre de phrases cul sans poésie...cela n'apporte rien

Écrit par : lucie | 25/08/2010

Répondre à ce commentaire

Et un de moins ! Merci !

Écrit par : Stephie | 26/08/2010

Répondre à ce commentaire

@ tous : certains ont aimé ou en tous cas trouvé la suite moins mauvaise :)

Écrit par : amanda | 26/08/2010

Répondre à ce commentaire

C'est clair que le style ne lui fait pas honneur. C'est dommage car i y a des choses intéressantes dans ce roman. Et en effet, j'ai trouvé la fin bien meileure !

Écrit par : choco | 26/08/2010

Répondre à ce commentaire

Au moins, ce roman m'aura fait rire... grâce à ton billet !

Écrit par : Brize | 26/08/2010

Répondre à ce commentaire

J'avais tellement envie de lire ce livre que je croyais que rien ne pourrait me faire douter mais je crois que tu as trouvé "LA" phrase qui fait flancher ma volonté....
Ouf, je ne l'ai pas encore acheté... mais, non, je crois que je vais tout de même me laisser tenter !! ;-)

Écrit par : Lounima | 27/08/2010

Répondre à ce commentaire

Je reviens de chez In Cold Blog et maintenant ton billet, on voit bien que vous avez beaucoup souffert !!

Écrit par : L'Ogresse | 28/08/2010

Répondre à ce commentaire

Moi aussi j'ai arrêté les frais, ce livre n'était pas du tout pour moi... J'ai presque de la peine pour l'auteur, les avis négatifs affluent...

Écrit par : bladelor | 28/08/2010

Répondre à ce commentaire

Et bien et bien, ce livre n'a pas beaucoup enthousiasmé...

Écrit par : Restling | 29/08/2010

Répondre à ce commentaire

J'ai été bien inspirée de ne pas l'acheter alors... Faut dire que si c'est du Beigbeder indien..., je risque de beaucoup souffrir ! j'ai bien ri en lisant ton billet en tous cas ! ;-)

Écrit par : Noukette | 29/08/2010

Répondre à ce commentaire

@ bladelor : crois tu vraiment que nos avis aient une influence quelconque ? moi pas.
@ noukette : je ne trouve aucun point commun avec Beigbeger, tu sais, même si je ne suis pas fan du tout du bonhomme.

Écrit par : amanda | 30/08/2010

Répondre à ce commentaire

Franchement, le style m'a plutôt amusée, c'est super cliché, ça oui, mais bon, pris au second degré (j'ai l'âme généreuse en vacances), c'est plutôt drôle, non ? Et sinon, j'ai trouvé au livre d'autres qualités (je dis ça pour consoler Bladelor :-).

Écrit par : Tamara | 01/09/2010

Répondre à ce commentaire

@ tamara : hum.. pas trouvé ça drôle :)

Écrit par : amanda | 02/09/2010

Répondre à ce commentaire

C'est fou quand même, la diversité des avis sur ce livre! Bon, au final, je pense bien que je vais passer mon tour... dommage, le thème me tentait bien mais là, si c'est si terrible que ça... nooo way!

Écrit par : Karine:) | 09/09/2010

Répondre à ce commentaire