Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Enquête sur la disparition d’Emilie Brunet – Antoine Bello | Page d'accueil | Du plomb dans le cassetin - Jean-Bernard Maugiron »

13/12/2010

Le journal secret d’Amy Wingate – Willa Marsh

wingate.jpgAborder la ménopause une bouteille dans chaque main, c’est peut-être pas mal. Ecrire un journal peut être une bonne alternative. C’est le conseil que donne son médecin à Amy Wingate qui aborde sa cinquantaine et se sent de plus en plus susceptible. Susceptible, ou supportant difficilement les réflexions maladroites, ou tout simplement bêtes, de sa voisine Francesca, trentenaire mariée qui joue à merveille son merveilleux rôle d’épouse et de mère merveilleuse dans sa merveilleuse maison rénovée auprès de son merveilleux mari Simon. Amy entame donc la rédaction d’un journal qu’elle tient quotidiennement.

 

Amy vit seule, entourée de ses merveilleux voisins, donc, chez qui elle passe de merveilleux dimanches. Elle les aime bien, Amy, mais elle sent parfois poindre en elle une pointe d’agressivité, ou de raillerie. Ou de culot, comme quand elle pousse un jeune garçon assis le rebord d’un pont. Ce jeune garçon, Gary, qu’elle a surpris un peu plus tôt en train de voler dans un magasin, ce jeune garçon qui la narguait visiblement. Il la narguait, elle l’a poussé. Automatisme dont la première surprise est Amy elle-même.

Il est charmant, ce journal, on sent pointer pour Amy une véritable attirance, pour ses pensées si justes, si cruelles parfois et si sensées. Amy observe, écoute, et retranscrit dans son journal les menus événements qui remplissent ses journées. Et loin d’être ennuyeux, ce journal d’une célibataire endurcie se laisse lire avec plaisir, on y suit avec le sourire les aventures tragi-comiques des jeunes couples qui entourent Amy, leurs faux-semblants, leurs jeux de société où le bonheur doit être parfait (merveilleux !) et affiché même s’il est en réalité complètement illusoire. 

Le ton n’est jamais amer, tout comme Amy, et au contraire le récit fait largement sourire, ses considérations et anecdotes étant criantes de vérité (« Très tôt, j’ai du m’assurer de faire éclater un mythe : non, je n’adorais pas donner son bain au bébé. Il ne fait essentiellement que baver, hurler, ou les deux à la fois. Lorsque j’ai compris qu’on s’apprêtait à me transformer en forçat à l’heure du bain… " mais si, elle est fantastique avec les enfants, ma chère, elle adore ça, la pauvre petite, vraiment…. " j’ai été bien contrainte de prendre certaines dispositions. J’ai fait en sorte de lâcher une fois ou deux le bébé sur la table à langer, après quoi j’ai bien failli le noyer – des peccadilles de cet acabit…. J’ai été rapidement rétrogradée et je suis désormais affectée aux contes. »).

Que ce soit dans son observation quotidienne de ses voisins (lesquels retrouveront bientôt un autre couple qui viendra apporter quelques rebondissements au journal) ou son récit de ses relations avec le jeune Gary, qu’elle va prendre un peu sous son aile, Amy est décidément une femme attachante, qui révèlera petit à petit son propre passé et ses propres relations avec les hommes.

C’est touchant, juste, bourré d’un humour très discret mais bien présent, on s’attache follement à cette « plus toute jeune » qui nous plonge dans l’atmosphère paisible d’une bourgade anglaise où les petits et grands soucis des gens ordinaires sont poignants de justesse et racontés au final avec beaucoup de délicatesse.

« Francesca est à la porte avec les enfants, prête à m’accueillir. Simon est juste derrière elle, une bouteille à la main. Il faut en passer par la pantomime habituelle, mais pour une raison quelconque, je trouve cela moins irritant que la dernière fois. Suis-je en train de m’adoucir avec l’âge ? A Dieu ne plaise ! J’ai hâte de devenir une vieille femme difficile, tyrannique et totalement désagréable ! Après tout, il faut se réserver certains plaisirs pour ne pas devenir sénile. »

 

 

Le journal secret d’Amy Wingate – Willa Marsh

Littératures autrement, novembre 2010, 206 pages

 

Les avis de Cuné, Cathulu et Juliette

 

Commentaires

J’adore ton billet :))

Écrit par : Cuné | 13/12/2010

Répondre à ce commentaire

c'est vrai que tu trouves les mots justes pour en parler.

Écrit par : juliette | 13/12/2010

Répondre à ce commentaire

Je compte bien le lire dans l'année qui arrive ... je l'ai vu à la biblio mais je l'ai laissé à d'autres car j'ai largement de quoi faire côté lectures en ce moment ;)

Écrit par : Joelle | 13/12/2010

Répondre à ce commentaire

je l'ai inscrit, mais j'en ai encore un qui m'attend dans ma PAL

Écrit par : niki | 13/12/2010

Répondre à ce commentaire

C'est souvent bon chez les Editions Autrement, je le note, je suis sûre qu'il pourrait me plaire beaucoup celui-là.

Écrit par : Aifelle | 13/12/2010

Répondre à ce commentaire

J'étais moyennement tentée par ce livre (ben oui, la ménopause, j'essaie de ne pas trop y penser moi, j'ai bien assez le temps ;-)) mais les extraits que tu cites sont assez irrésistibles. Je note dans un coin...

Écrit par : zarline | 13/12/2010

Répondre à ce commentaire

Lallisé, tu as les mots pour attiser mon désir
et je suis rarement déçu par cette collection

Écrit par : Michel | 13/12/2010

Répondre à ce commentaire

Un titre que je retiens. Merci pour ce billet.

Écrit par : Voyelle et Consonne | 14/12/2010

Répondre à ce commentaire

@ cuné : thanks !
@ juliette : :)) merci aussi !
@ joelle : garde ce titre dans un coin de ta tête, il devrait te plaire :)
@ niki : j'espère qu'il te plaira
@ aifelle : je pense aussi, et oui,ces éditions proposent de bons titres en général
@ zarline : on peut apprécier tout en en étant loin (de la ménopause:)
@ michel : lallisé ??
@ voyelle et consonne : bonne lecture alors :)

Écrit par : amanda | 14/12/2010

Répondre à ce commentaire

J'ai aimé "Meurtres entre soeurs" et j'ai donc acheté celui-ci les yeux fermés !

Écrit par : Manu | 15/12/2010

Répondre à ce commentaire

Repéré chez Cuné, décidément, il me le faut !

Écrit par : Theoma | 15/12/2010

Répondre à ce commentaire

lallisé, mis dans ma lal ! non ?

Écrit par : Michel | 16/12/2010

Répondre à ce commentaire

Tiens, je l'ai acheté aujourd'hui en occasion à 6€ :)
Il me tente énormément !

Écrit par : Alicia | 17/12/2010

Répondre à ce commentaire

@ manu : pas lu celui dont tu parles :)
@ theoma : il te plairait !
@ michel : ah !
@ alicia : bienvenue et bonne lecture

Écrit par : amanda | 19/12/2010

Répondre à ce commentaire

Je l'avais repéré,celui-là. Je pense que ça pourrait me plaire. Bon, j'espère que je suis encore loin de la ménopause mais quand même!

Écrit par : Karine:) | 19/12/2010

Répondre à ce commentaire

Eh bien tu sais quoi ? Je le note dans ma LAL :)

Écrit par : Ankya | 19/12/2010

Répondre à ce commentaire

@ karine : on peut l'apprécier même loin de la ménopause :)
@ ankya : note, il te plaira :)

Écrit par : amanda | 22/12/2010

Répondre à ce commentaire

J'ai beaucoup aimé de livre , j'ai mis un lien vers votre blog que je lis souvent
Amicalement
Luocine

Écrit par : Luocine | 25/01/2011

Répondre à ce commentaire

@ luociné : merci c'est gentil ;)

Écrit par : amanda | 26/01/2011

Répondre à ce commentaire