Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La révolution ? J'ai testé ! | Page d'accueil | The anniversary man - RJ Ellory »

07/04/2011

Nager sans se mouiller – Carlos Salem

 

salem.jpgLui, c'est Juanito Perez Perez. Son métier : tueur à gages. Sa couverture : représentant en papier hygiénique auprès d'établissements médicaux. Bon employé, bien placé dans sa hiérarchie, Juanito s'acquitte consciencieusement des missions qui lui sont confiées et ne veut qu'une chose, après la livraison de son dernier « colis » : partir en vacances avec ses deux enfants. Le problème, c'est que Numéro Deux, son supérieur, lui demande de faire des heures supplémentaires en allant surveiller une cible potentielle. Heures sup, donc, que Juanito accepte en rechignant, mais des heures sup pas ordinaires, la cible se trouvant dans un camps de naturistes. Et la plaque d'immatriculation qui lui est donnée, pour identifier ladite cible, correspond à la voiture de son ex-femme, qui campe avec son nouvel amant, un juge incorruptible. Son ex-femme qui a vendu sa voiture à l'ami d'enfance de Juanito, cet ami devenu riche qui a beaucoup d'ennemis. Il est un peu perdu, notre Juanito, et ces fausses vacances vont lui occasionner bien des problèmes, entre les armes qu'il faut cacher malgré la nudité, sa fille aînée qui aimerait devenir, enfin, une vraie femme, et Yolanda, l'animatrice dont Juan tombe amoureux.

 

« Nager sans se mouiller », c'est ce que reprochait à Juan Numéro Trois, son mentor dans le métier. Juan qui veut le beurre et l'argent du beurre, tuer et vivre heureux, tuer et ne pas se juger, tuer et ignorer les affres de sa conscience. Et là, dans ce camps de nudistes où la mise à nu est obligatoire, Juan va devoir se mettre à nu, dans tous les sens du terme.

 

Il est fort, Carlos Salem. Fort parce qu'il parvient à nous entraîner dans une suite d'aventures pour le moins burlesques où tous les personnages sont des cibles autant que des tueurs potentiels. En effet, et si ceci n'était qu'un piège, et que Juan, le nouveau Numéro Trois, était en réalité une cible sacrifiée par l'Entreprise ?

 

Sous sa façade loufoque (découverte l'an dernier avec "Aller simple", « Nager sans se mouiller » se révèle un polar plus riche qu'il n'y paraît au premier abord. Le seul propos d'un tueur à gages repentant serait quelconque si Carlos Salem ne l'avait pas étoffé avec des réflexions sur la paternité, certains rêves d'enfance qu'on s'empresse d'oublier, cette admiration qu'on éprouve pour son conjoint avant que le temps ne la change en mépris et bien d'autres encore. Sans oublier quelques clins d'oeil sympathiques comme cet auteur de polars en vacances, auteur sicilien appelé... Camilleri.

 

C'est fantaisiste et décalé, rythmé, le héros est sympathique en diable, il y a de l'action, du sexe, des moments tendres et des moments tristes, bref, sympathique et agréable. Que demander de plus ?

 

 

 

L'avis de Valériane

 

 

Nager sans se mouiller, Carlos Salem 

Actes Sud Actes Noirs, novembre 2010, 295 pages

 

 

 

Commentaires

J'aime bien la couverture très "clin d'oeil" à un certain type de film ;) Je suis très attirée par le côté un peu loufoque !

Écrit par : Joelle | 08/04/2011

Répondre à ce commentaire

L'avis de Valériane m'avait déjà donné très envie de lire ce polar décalé et tu enfonces le clou. C'est typiquement le genre de livre dont j'ai envie pour les vacances. Il faut juste que je pense à passer en librairie d'ici là...

Écrit par : zarline | 08/04/2011

Répondre à ce commentaire

Merci pour le référencement ;-)
Je vais de ce pas lire ta chronique sur "Aller simple". J'ai vraiment apprécié l'écriture de Salem!

Écrit par : valeriane | 08/04/2011

Répondre à ce commentaire

@ joelle : il est moins loufoque que le premier, et du coup plus crédible, pas mal:)
@ zarline : bonne lecture alors :)
@ valériane : je t'en prie :)

Écrit par : amanda | 11/04/2011

Répondre à ce commentaire

Juste la mise en scène est très alléchante, en tout cas!

Écrit par : Karine:) | 11/04/2011

Répondre à ce commentaire

@ karine : oui :)

Écrit par : amanda | 13/04/2011

Répondre à ce commentaire