Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« The anniversary man - RJ Ellory | Page d'accueil | Des adhésifs dans le monde moderne - Marina Lewycka »

18/04/2011

En vrac et au hasard...

Pour du bric à blog, vous allez en avoir du bric et du brac et du blog en vrac, ici. Quoi de neuf sous le soleil ? Bah rien de neuf, en fait. Les petites emmerdes et le grosses joies de tous les jours qui viennent grignoter les journées, salir ou embellir le quotidien, selon les minutes.

 

Déjà, la grosse, très grosse emmerde, voire la sublimissime emmerde, celle qui vous pourrit de chez pourrit le quotidien : ma connexion wifi at-home est morte. Morte de chez morte, je n'en aurais pas parlé ici (après tout y'a pas mort d'homme et on survit finalement assez bien) si les choses ne prenaient une dimension quasi ubuesque : une box qui petit à petit montre des signes de faiblesse, qui finit par expirer. Bon, ce sont des choses qui arrivent. Un coup de fil au fournisseur, quelques quarts d'heure d'attente et ouf on se voit proposer un dépannage à domicile. Quelques jours plus tard le dépannage est effectué, on bondit de joie devant sa box toute neuve toute rapide toute belle au débit encore plus rapide que Hussein Bolt lui-même. Vous sautez de joie, faites le tour du net comme Hussein drapé dans sa cape, ça va tellement vite que vous avez l'impression d'avoir découvert la roue, mais où viviez vous bordel ? Ah oui, en banlieue, c'est vrai. Deux petits tours et puis s'en vont, donc, et flop, la box meurt avant même d'avoir passé le cap du 4 fois relais. Sans préavis ni faire-part. Appel au fournisseur, les quarts d'heure ne sont plus des quarts d'heure mais des heures (si si). Au final on vous répond qu'une clef 3G sera mise à votre disposition chez tous les revendeurs.

 

Mais les revendeurs chez qui vous vous rendez n'en ont plus, de clef 3G de prêt. Tous. C'est à dire 6 points de vente dans lesquels vous vous rendez, oubliant de compter les kilomètres, ceux où vous envoyez vos proches, les munissant de vos coordonnées, sms, confirmations de prêts etc. Même les points de vente parisiens, hein, vous savez qu'en banlieue ce n'est pas toujours pareil. Mais non, la clef 3G de prêt promise, vous n'en voyez pas la couleur. Du coup vous vous la payez, cette clef 3G. Avec son extension, ses prolongations, ses prorogations, à vos risques et périls bancaires.

 

Ouaip, des emmerdes. Mais bon, ce n'est que des histoires de connexion et rien d'autre. Ce n'est pas comme si le fil de votre vie était conditionné à votre connexion, hein ? Alors on fait avec. On rage, mais on fait avec.

 

Le souci, c'est que tout ça tombe pile au moment où vous avez pris une décision. La décision de virer de votre vie un truc qui vous encombre depuis quelques années. Un truc que vous trimballez, que vous supportez, que vous aimez d'amour autant que vous haïssez d'amour. Un truc qui fait partie de vous, genre meilleur ennemi ou ami juré, sans qui vous ne pouvez vivre tout en ayant envie de le plaquer depuis bien longtemps.

 

Ce truc avec lequel vous vivez, ce truc qui vous identifie parmi vos amis depuis longtemps, eux qui ne comprennent pas ce que vous pouvez lui trouver (et ils ont bien raison), ce truc qui fait que vous êtes vous et ce même si vous vous détestez pour ça. Donc, ce truc, vous avez décidé de le virer de votre vie. De vous en débarrasser. Alors qu'après 2h30 d'attente au téléphone parce que votre fournisseur d'accès vous fait poireauter (et 2H30, c'est presque une durée moyenne, hein, vous avez aussi bien pu patienter 1h30 que 3h, hein, de toute façon vous gardez tous les relevés, et ça va saigner), vous n'avez qu'une envie, c'est de replonger dans ce putain de truc.

 

 

Ouaip, vous n'avez qu'une envie, c'est d'en fumer une. D'en griller une. Putain. Une clope, merde.

 

Mais non. Parce que dans les petites emmerdes et le grosses joies du quotidien, y'a les emmerdes, les connexions qui disparaissent, les coups de fils qui tombent dans le vide, les bouquins qui vous tombent tous des mains en ce moment, mais y'a aussi les grosses joies.

 

Ces clopes qui vous avez balancées. C'est dur, elles vous obsèdent parfois, mais vous tenez. Ces fleurs que vous voyez éclore dans votre jardin. Ces matches que votre enfant dispute en riant, en pleurant, en s'amusant, en gagnant ou en perdant, là n'est pas l'intérêt. Ces fou-rires que vous dissimulez tant bien que mal devant l'ivrogne qui vient foutre le bazar dans le piano bar où vous vous connectez tous les matins (autant joindre l'agréable aux emmerdes, hein ? Et puis faut bien bosser un peu quand même). Cette formation de clown vous vous avez entamée, qui vous fait peur autant qu'elle vous transporte. Ce mariage d'une copine qui avait tellement envie d'en porter une, elle aussi, de robe ivoire. Ces discussions alcoolisées entre copines, discussions hautement sexuelles intellectuelles, avec des barmen compréhensifs, des cocktails qui chantent et des rires qui fusent. Ces moments fous sains où vous vous dites tant pis, plus d'internet, vive la vie et basta, on n'en mourra pas pour autant. La preuve, vous allez partir en vacances et vous ne savez même pas si votre hôtel est équipé du wifi. De toute façon, vous n'emporterez pas votre ordi. Ni vos clopes. Ni votre nez rouge. Juste votre mec et votre fille.

 

Et c'est encore mieux.

 

 

London calling. See you, baby.

 

 

ps : paraît que là-bas, y'a le wifi à tous les coins de rue, en plus. Saletés de brittons.

 

photo3.jpg

 


07:04 Publié dans Bric à blog | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook

Commentaires

You're the best. Tout simplement. :-)

Écrit par : Caro[line] | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

La clope, au début, on a l'impression qu'il nous manque un truc. Et puis, quelques années plus tard, tu emm****** tout le monde parce que tu ne voudras plus de clope chez toi, parce que ça pue ! :P

Courage ! ♥

(Moi je mettais 5 € par jour dans un cochon, et quand je me suis fait très vite plaisir avec ces sous là, j'ai eu envie de continuer d'arrêter ! :P)

Écrit par : Leiloona | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Comme toujours tu me fais sourire avec ta façon de présenter les choses ! Ce n'est certes pas un problème vital mais drôlement ch.... mine de rien alors je compatis. Bonnes vacances malgré tout !

Écrit par : bladelor | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Je peux tout à fait comprendre : ne pas avoir de connexion Internet à la maison, ce n'est pas si grave que ça et pourtant, qu'est-ce que ça peut empoisonner la vie !!!! Et puis, à partir du moment qu'on paye pour un service, on est en droit d'attendre que celui-ci fonctionne correctement ! Et courage côté clopes, c'est dur mais tu es courageuse donc j'ai confiance en ta réussite :) Et bonnes vacances londoniennes, veinarde !!!!

Écrit par : Joelle | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Alors, la cigarette, 6 ou 7 ans après, je sais plus, il m'arrive encore d'en avoir envie, même si c'est de plus en plus rare. Mais pour parler clairement, j'en ai tellement chié pour arrêter (toute seule, d'un coup, d'un seul, je suis passée de 35 à 0 par jour, moyennant quelques kilos de plus et une petite déprime) que je ne reprendrai pas pas pas pas...
Même si quand même une bonne petite clope quand même...
Allez, courage ! Et puis maintenant qu'on peut plus fumer nulle part, la vie est mieux sans !

Écrit par : Anne-Laure | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Go, Amanda, tu es une cigarette-Warrior! Tu m'as bien fait rire avec tes péripéties... vivent les fournisseurs hein!

Écrit par : Karine:) | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Ah, moi j'me suis cassé un ongle. Mais j'arrête les frites. Si.

Écrit par : LVE | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

J'aime (aussi) tes billets d'humeur... Et BRAVO pour ta décision d'arrêter, je suis sûre que tu vas y arriver. Bon, si ton fuc***g fournisseur pouvait VITE te remettre ta connection ultra-rapide, CA AIDERAIT, MERCI. :-)

Écrit par : Tamara | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

Des noms, on veut les noms des mauvais fournisseurs
1)ça peut être utile un jour
2)ça va les emmerder de savoir que la blogosphère parle d'eux
Pour la cigarette, il y a tellement longtemps que j'ai oublié pourquoi j'aimais ça, mais je suis d'accord avec Leiloona, j'emmerde quand ça pue, ce n'est pas gentil hein ?

Écrit par : Le Papou | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

@ caroline : mais non :)
@ leil : je sais bien et je me tiens à distance des fumeurs dès maintenant... et je n'ai pas de petit cochon mais un petit projet :)
@ bladelor merci :)
@ joelle thank you then :)
@ anne-laure : ouch je t'admire, sincèrement alors :) ne craque pas, ce serait trop bête (et oui, la vie est bien plus belle depuis qu'on ne fume plus ds les endroits publics, j'en suis la première satisfaite, et ce depuis le début)
@ karine : nan, pas vivent les fournisseurs, en tous cas pas celui-ci :)
@ LVE : ah ouais quand même....
@ tamara : je m'habitue même à ça, je dois devenir sage ?
@ le papou : je connais plein de gens qui sont hyper satisfaits de celui-ci, d'autres très peu des autres et vice versa... tu sais. C'est en cas de problème qu'on se rend compte. Et là, je me rends compte... Ce n'est pas gentil, mais tout simplement un principe de précaution ?!

Écrit par : amanda | 18/04/2011

Répondre à ce commentaire

La tabac c'est tabou il ne pass'ra pas par nous ! Bravo et bon voyage à Londres Amanda :-)

Écrit par : Cryssilda | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

C'est super pour la cigarette ! Et puis, ben c'est pas un vilain fournisseur qui t'aura, non mais !
Bonnes vacances à Londres.

Écrit par : Manu | 19/04/2011

Répondre à ce commentaire

Bravo pour la cigarette ! (j'ai la chance de n'avoir jamais commencé...)
Les problèmes internet, c'est crispant...
Profite bien de tes vacances !

Écrit par : Aproposdelivres | 20/04/2011

Répondre à ce commentaire

excellent ! bon séjour londonien ;)

Écrit par : niki | 20/04/2011

Répondre à ce commentaire

Je découvre ton blog et j'apprécie beaucoup... Super billet d'humeur, je te souhaite plein de courage et j'espère que tu auras vite une connexion adéquate !!!

Écrit par : Emile | 23/04/2011

Répondre à ce commentaire

merci pour ce billet d'humeur qui m'a bien fait sourire et rire.
Courage pour les clopes, pense à tes alvéoles pulmonaires qui seront toutes propres bientôt !!!

Écrit par : lucie | 23/04/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour Amanda, d'abord bonnes vacances à Londres. Sinon, pour la cigarette, je ne sais pas, je n'ai jamais fumé et pour la connection internet, je aais que je m'en passe très bien certains week-ends quand je suis en province. Rien ne vaut un bon livre ou un bon film.

Écrit par : dasola | 23/04/2011

Répondre à ce commentaire

Très drôle :)
Et bien j'avais totalement arrêté également ! J'ai tenu 2 mois. Puis, trouvant extrêmement déprimant de devoir dire "jamais plus" (l'idée du "jamais plus" m'est encore plus insupportable que l'idée de ne plus fumer), j'ai mis en place une nouvelle technique !
Dur pour dur, je ne fume plus que 4 cigarettes le soir : 2 avant de dîner, une après et puis une encore en milieu de soirée.
Ca fait près de 3 semaines maintenant et ça fonctionne :)

Écrit par : Bon-Sens | 25/04/2011

Répondre à ce commentaire

Tiens bon avec la cigarette !

Tu vas malheureusement arriver a Londres au moment ou le mauvais temps arrive mais je te rassure du cote de la wifi tout va bien !

As-tu l'intention d'assister a 'l'evenement du siecle' ?? :)

Écrit par : L'Ogresse | 25/04/2011

Répondre à ce commentaire

@ émile : bienvenue ici et merci :)
@ bon sens : ah non, moi c'est tout ou rien, ce sera donc rien ) (je t'admire de réussir à te contenir ainsi :)
@ l'ogresse : c'était la semaine dernière, je suis revenue, le soleil a brillé, nous avons adoré notre séjour (fifille veut vivre à Londres)
@ tous : merci et je tiens :)

Écrit par : amanda | 26/04/2011

Répondre à ce commentaire

Desolee, je retarde de plusieurs episodes sur pas mal de blogs en ce moment...j'espere que tu as apprecie notre ete a Londres (avec pas mal d'avance je sais), tu n'aurais pas pu tombe mieux !

Écrit par : L'Ogresse | 26/04/2011

Répondre à ce commentaire

@ l'ogresse : plus qu'apprécié : adoré :)

Écrit par : amanda | 28/04/2011

Répondre à ce commentaire

trop drôle...dis, pourquoi on se retrouve tous dans ton billet ;)???

Écrit par : Fanny | 28/04/2011

Répondre à ce commentaire

@ fanny : ne me dis pas qu'on est tous d'anciens fumeurs ?!!

Écrit par : amanda | 01/05/2011

Répondre à ce commentaire