Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« D'acier - Sylvia Avallone | Page d'accueil | Un traitre à notre goût - John Le Carré »

14/06/2011

La vie commence à 20h10 – Thomas Raphaël

« Après hypokhâgne, khâgne, une licence, un master et bientôt un doctorat, je me sentais à l'aise ans ma mission de résumer cinq épisodes de La vie la Vraie pour Télé 7 Jours ».vie.jpg

 

Elle, c'est Sophie. Elle n'a pas encore trente ans, essaie de terminer sa thèse (« Transitionnels ou symboliques : les objets du quotidien dans le roman français de 1953 à 1978 ») (tout un programme) (ne pas confondre avec « Transitionnelles ou symboliques : les choses du quotidien dans le roman français de 1953 à 1978 ») (vous comprendrez si vous lisez le livre). Sophie est également l'auteur d'un roman que, pour le moment, tous les éditeurs refusent, vit avec Marc, professeur de lettres et maître de conférences, qui a la charge de son neveu et de sa nièce depuis la mort de leurs parents. Il faudra un concours de circonstances et un coup de pouce du hasard ou du destin pour que Sophie, après qu'elle ait écrit à la chaine de télévision qui diffuse une série bêtifiante depuis des années, soit embauchée par Joyce Verneuil, productrice crainte et respectée en tant que Coordinatrice d'écriture. Sophie ne dit rien à Marc, accepte de sacrifier à ses idéaux un an seulement dans le seul but d'être éditée (c'est la carotte) et entame une double vie entre Bordeaux et Paris.

 

La vie la vraie, c'est le titre de cette série, diffusée tous le soirs à 20h10 devant des milliers de fans qui suivent le quotidien d'un quartier niçois et les turpitudes de ses habitants. La vie la vraie, c'est le quotidien de Sophie qui va devoir jongler entre mensonges à son compagnon (qui ne s'abaissera jamais à regarder une émission aussi populaire et populiste) , impératifs de la production stressants, la pression mise par Joyce Verneuil et l'attachement qu'elle finit par ressentir pour la série et ses intervenants, qu'ils soient comédiens, scénaristes ou acteurs divers.

 

"Tu sais que chez Flammarion, ils n'ont pas lu ton texte. Oh, ils vont le lire, t 'en fais pas, ne serait-ce que pour les coquilles...  Et je vais te dire, pas de pression, bon ou mauvais, personne ne lira ton roman. … Le plus dur, dans l'édition, c'est de percer. T'en fais pas pour ta réputation. Pense au prochain roman. ». De la chick litt de la vraie, donc, où les codes du genre sont respectés (double vie, quiproquos, vie de couple, peur du futur, suspens avec la disparition d'un personnage et j'en passe) et qui n'est pas sans rappeler, évidemment « Plus belle la vie » (du moins, je suppose :) ou tout simplement Le diable s'habille en Prada (Joyce Verneuil a bien des points communs avec Miranda Priestly). Mais une chick litt ma foi fort bien faite, où les situations s'enchainent à toute vitesse, où les clichés sont compensés par une histoire qui tient la route sans jamais déraper, des interrogations bien amenées et jamais lourdes, le tout dans un style enlevé jamais vulgaire ni simpliste. On y apprend de plus moult détails sur l'élaboration, la conception et la réalisation d'une série télévisée (Thomas Raphaël a été scénariste pour la télévision) et le tout se moque bien gentiment ou parfois plus vachardement du petit milieu de la télévision, voire, cerise sur le gateau, de l'édition tant qu'on y est.

 

Bref, voilà c'est dit, de la chick litt, oui, mais de la bonne qui se lit avec plaisir et le sourire aux lèvres. Et ça, ça fait du bien par les temps qui courent. C'est moi qui vous le dis.

 

 

Les avis de Clara (que je rejoins totalement), Lectrices & the city et Actulittéraire.

 

 

La vie commence à 20h10, Thomas Raphaël

Flammarion, 514 pages, juin 2011

 

 

Commentaires

Bah, les clichés font partie du genre !:)

Écrit par : cathulu | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire

Je l'ai déjà noté à plusieurs reprises, donc il ne devrait pas tarder à arrver dans ma PAL...

Écrit par : L'Irrégulière | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai dû louper les autres billets mais tu me tente beaucoup. Un livre pas prise de tête et drôle, c'est tout à fait ce dont j'ai besoin en ce moment.

Écrit par : zarline | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire

Tiens, toi aussi tu as la tête dans le poulet (littéraire, bien sûr) ?! :-)
Je suppose qu'on n'a pas besoin de suivre la série de France 3 pour comprendre le parallèle avec "La vie la vraie" ?

Écrit par : Tamara | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire

le titre est amusant en tout cas ;)

Écrit par : niki | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire

Je note pour cet été : chouette bientôt les vacances et cet ouvrage lancera très bien ma période estivale :)

Écrit par : Fanny | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire

Voilà un roman pour lequel je sens que je vais craquer !!

Écrit par : Stephie | 14/06/2011

Répondre à ce commentaire

Une lecture anti-morosité sur toute la ligne ! Un livre gai, pétillant et drôle !

Écrit par : clara | 15/06/2011

Répondre à ce commentaire

Vendu pour cet été! :-))

Écrit par : chiffonnette | 15/06/2011

Répondre à ce commentaire

une lecture de plage que je note

Écrit par : gambadou | 15/06/2011

Répondre à ce commentaire

Je n'ai lu que ta conclusion : c'est parfait, il est dans ma PAL et m'attend à mon retour de vacances. :-)

Écrit par : Caroline | 16/06/2011

Répondre à ce commentaire

Je sens que ce livre est fait pour moi...

Écrit par : Solène | 23/06/2011

Répondre à ce commentaire

@ toutes (des semaines après, désolée) : oui, un roman très sympa, détente, et bien fait. Ne pas hésiter :) (Tam : pas besoin de connaître la série, je n'en ai jamais vu un seul épisode, d'ailleurs)

Écrit par : amanda | 01/07/2011

Répondre à ce commentaire

Je note, vu le temps en Belgique, une petite lecture estivale ne pourra pas me faire de tort :-)

Écrit par : céline | 14/07/2011

Répondre à ce commentaire

La chick litt est littéralement de la "littérature pour poulette", comme par exemple Bridget Jones ou le Diable s'Habille en Prada. Personnellement je ne suis très adepte mais si on considère que La Vie Commence à 20h10 est de la chick litt alors ce livre est quand même bien au-dessus du lot. Au passage merci Amanda pour ce conseil qui m'a accompagnée en mois de septembre pour affronter la rentrée...

Écrit par : Julie | 02/10/2011

Répondre à ce commentaire

Roman addictif en effet ! Drôle et émouvant, on prend vraiment plaisir à lire ce livre.

Écrit par : céline | 09/01/2012

Répondre à ce commentaire