Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le dîner – Herman Koch | Page d'accueil | Des vies d'oiseaux - Véronique Ovaldé »

25/08/2011

Mémoire assassine -Thomas Cook

cook.jpgStevie est un rescapé. Son père a tué sa mère, sa soeur, son frère. Stevie avait neuf ans, était allé jouer chez un ami à la sortie de l'école. Son père l'a attendu un peu, pour l'abattre à son tour, avant de finalement prendre la fuite. Trente ans plus tard, Stevie est un homme marié, père de famille. Il a réussi à construire sa vie tant bien que mal, une vie fait de brics et de brocs, de souvenirs et d'interrogations, de doutes, d'hésitations, de hantises. Son père est toujours en fuite, l'affaire, sans être classée, est plus ou moins oubliée par les autorités. Mais un jour surgit Rebecca, une jeune femme qui écrit un livre sur les pères meurtriers. Sur ces hommes qui, un beau jour, massacrent leurs familles. Au fil de ses rencontres avec Rebecca, Stevie fait ressurgir le passé et reconstruit, par bribes, les semaines qui ont précédé le drame. Qui était son père ? Qui étaient ses parents ? Pourquoi en sont-ils arrivés là ?

 

Un roman d'une efficacité redoutable : on le commence et on ne peut plus le lâcher. D'un bout à l'autre, on est happé par la plume et l'histoire de Thomas Cook. Que ce soient les souvenirs – douloureux, poignants – ou les doutes de Stevie devenu homme, on ne peut que dévorer le roman. Petit à petit se dessine par strates successives le portrait d'une famille que tout désignait comme normale. Mais les apparences étaient trompeuses et ce sont les regrets, les rêves dissimulés ou enterrés, les non-dits, les rancoeurs qui petit à petit vont revenir à la mémoire de Stevie. Thomas Cook dépeint brillamment cette famille de classe moyenne et les désirs, les frustrations, les faiblesses de tous ces membres. Que ce soit la mère, frustrée, éteinte avant l'heure, la soeur, passionnée et passionnelle, qui rêve de partir et de fuir cette vie étriquée, ou le frère, colérique, isolé, faible... L'atmosphère est ouateuse, on vit avec cette famille, on ressent leurs émotions et leurs peurs, on tremble ou on compatit. En guise de miroir, au fil des souvenirs, on apprend à connaître Stevie et la vie qu'il a vécu ou réussi à bâtir. Mais les fondations sont fragiles et menacent de s'écrouler sous le poids de cette mémoire qui revient, peu à peu, réclamer son dû.

 

Un puzzle qui, en se formant, devient de plus en plus noir et va conduire Stevie à reconstituer petit à petit le drame survenu 30 ans plus tôt.

 

Terrible, donc, et fichtrement efficace, jusqu'à la dernière page, jusqu'au dernier sursaut que le lecteur ne manquera pas de faire. Un roman magistral et inédit : très bonne idée pour soutenir le lancement de ce nouveau format, je le répète, terriblement agréable à lire.

 

Mémoire assassine, Thomas Cook

Point2. Août 2011, 504 pages

 

A lire ici le premier chapitre du roman.

 

 

Commentaires

Je n'avais pas été entièrement convaincue par "Les feuilles mortes" mais tu me donnes envie de donner une nouvelle chance à ce romancier avec ce titre.

Écrit par : Manu | 25/08/2011

Répondre à ce commentaire

contrairement à Manu, les feuilles mortes m'avaient convaincu et je ne doute qu'il en soit de même avec celui-ci !

Écrit par : choco | 25/08/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai encore un Thomas Cook dans ma PAL (Les feuilles mortes, me semble-t-il) aussi ne vais-je pas me précipiter, mais j'aime bien son univers.

Écrit par : kathel | 25/08/2011

Répondre à ce commentaire

Je viens de voir passer l'info. Je ne lis ton billet qu'en diagonale, car je suis en manque de .2, je vais donc me le procurer au plus vite. Et me faire mon opinion avant de dévorer toutes les critiques du web.

Écrit par : Anne-Laure | 25/08/2011

Répondre à ce commentaire

Jamais lu et auteur, l'intrigue a l'air sacrément bien ficelée, je note !

Écrit par : Noukette | 25/08/2011

Répondre à ce commentaire

oh oh oh très très tentée !

Écrit par : Lystig | 27/08/2011

Répondre à ce commentaire

Oh, je viens de chez ICB où je disais que je languissais de pouvoir tester ce format de livre mais que pour l'instant, les titres proposés ne me tentaient pas ! Ce n'est plus le cas ... celui-ci m'attire beaucoup :)

Écrit par : Joelle | 29/08/2011

Répondre à ce commentaire

du même auteur, j'ai beaucoup aimé "les feuilles mortes", je note donc ce titre.

Écrit par : anjelica | 29/08/2011

Répondre à ce commentaire

C'est très tentant, ça... j'ai bien envie de tester le format avec ce roman, moi aussi. Juste la mise en place, ça me tente beaucoup.

Écrit par : Karine:) | 02/09/2011

Répondre à ce commentaire

Bien tentant, ce roman. Et ce serait l'occasion de tester ce format aussi. Merci pour ton billet !

Écrit par : Melanie B | 02/09/2011

Répondre à ce commentaire

Je n'ai encore jamais lu de livre de ce format, il faudra que je m'y mette... pourquoi pas avec ce titre, que tu as très bien mis en valeur !

Écrit par : Tamara | 02/09/2011

Répondre à ce commentaire

tiens nous parlions justement hier avec un femme travaillant chez un éditeur de ce nouveau format Point2. Je l'ai trouvé très sympa d'abord... mais vu le prix, j'ai laissé tomber. Alors finalement, côté confort de lecture, c'est comment?

Écrit par : choupynette | 04/09/2011

Répondre à ce commentaire

(je réponds à tous et en vrac) (comme d'hab) : c'était mon premier Thomas Cook, je ne regrette pas la découverte, vraiment bon, une belle surprise. Pour le format, je suis conquise. J'aime beaucoup le confort de lecture, le papier très agréable à manipuler / feuilleter / effleurer, les caractères lisibles contrairement à mes craintes, la légèreté et le non encombrement du produit. Coté négatif : le coût. Si Point2 propose, comme avec celui-ci, des inédits, la question ne se pose pas. Si on peut trouver un poche moins onéreux, je peux comprendre que le client hésite (comme avec La Chartreuse de parme que j'ai eu le plaisir de recevoir : l'aurais-je acheté ? rien n'est moins sûr car on le trouve vraiment partout). En revanche, pour un autre titre que je n'aurais pas encore lu, sincèrement, j'achèterai, malgré le coût, pour le plaisir de manipuler encore ce format.

Écrit par : amanda | 05/09/2011

Répondre à ce commentaire

donc un bon produit. Apparemment, ils doivent payer la licence car le format est breveté... ceci explique le prix.

Écrit par : choupynette | 05/09/2011

Répondre à ce commentaire

Très belle critique qui me donne très envie de découvrir cet auteur, inconnu pour moi, et j'ai acheté ce roman justement à cause du format ;-) j'ai l'impression que je ne serai pas déçue.

Écrit par : éléa | 19/09/2011

Répondre à ce commentaire

@elea : bonne lecture donc

Écrit par : amanda | 23/09/2011

Répondre à ce commentaire

Savez vous si ce livre est disponible en version numérique ? je voyage beaucoup et je lis aussi beaucoup, je gagne donc du poids dans mes bagages

Écrit par : catf | 14/02/2012

Répondre à ce commentaire