Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Des vies d'oiseaux - Véronique Ovaldé | Page d'accueil | Un été à Cold Spring – Richard Yates »

21/09/2011

Les oreilles de Buster - Maria Ernestam

« J'avais sept ans quand j'ai décidé de tuer ma mère. Et dix-sept ans quand j'ai finalement mis mon projet à exécution ».ernestam-oreilles-buster.jpg

 

Aucune surprise ne sera gâchée en citant cette phrase qui ouvre quasiment le roman de Maria Ernestam. On le sait donc dès le début, Eva, la narratrice, a décidé de tuer sa propre mère et l'a fait. C'est que qu'elle confie à ce journal, ce carnet, que lui offre sa petite-fille pour ses cinquante six ans.

 

A cinquante-six ans, Eva vit dans une petite fille suédoise, apparemment en paix avec elle même et avec les siens, son compagnon Sven et ses amies, Gudrun ou Petra. Une presque vieille dame paisible qui va, petit à petit, raconter cette vie qu'elle a vécue et ses relations avec sa mère, tyrannique et despote.

 

Et on y plonge avec délices, dans ces mémoires tantôt amères tantôt tendres, on se révolte devant le comportement ignoble de la mère d'Eva, on se propose de fournir l'arsenic ou le couteau ou le pistolet, on s'émeut, on s'attendrit, on rit, aussi, souvent, ou plutôt on sourit car Maria Ernestam n'oublie pas d'être drôle et de saupoudrer son intrigue de petites touches d'humour distancié et serein. Et, au delà de l'aspect tragi-comique du roman on se régale à lire ces pages et ces pages sur la construction de soi, sur les chemins que nous prenons ou ne prenons pas, les erreurs, les choix de vie, les bifurcations, les hésitations, et surtout les forces extérieures qui nous poussent et nous font avancer, agir, regretter aussi, parfois.

Un roman teinté de nostalgie, d'humour parfois noir (le sort réservé à Bjorn ne pourra que vous donner la chair de poule, tout comme celui réservé à ce fameux Buster et ses oreilles), dans lequel Maria Ernestam ouvre une petite fenêtre sur la société suédoise : les relations humaines, qu'elles soient amicales, familiales, amoureuses, sont dépeintes avec autant de tendresse que de lucidité, autant d'humour que de sérénité.

 

 

Maria Ernestam, Les oreilles de Buster

Gaia, 413 pages, août 2011

 

 

Lu pour les Chroniques de la Rentrée LittéraireChRL.jpg

 

 

L'avis de Emeraude.

 

12:20 Publié dans *Litterature Scandinave*, Rentrée littéraire 2011 | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook

Commentaires

Tiens, tiens, décidément ce livre me fait de plus en plus de l'oeil !

Écrit par : kathel | 21/09/2011

Répondre à ce commentaire

Oooh un livre qui devrait me plaire !
En tout cas, ton avis donne sacrément envie !

Écrit par : Mam'Schmocker (titepomme) | 21/09/2011

Répondre à ce commentaire

Très tentant ce billet. Je note.

Écrit par : Aifelle | 21/09/2011

Répondre à ce commentaire

Oh, je résiste à lire ton billet parce ce que je suis justement en train de le lire ce roman. A très vite -)

Écrit par : emmyne | 21/09/2011

Répondre à ce commentaire

que vois-je ? un auteur scandinave que je ne connais pas ? et donc le livre me tente bcp ? y aurait-il urgence ?

Écrit par : Lystig | 21/09/2011

Répondre à ce commentaire

Mmmm, Mmmm.
Les relations mère-fille...
Je suis attirée... mais je crois aussi que cela me fait un peu peur...
Je connais mal la littérature scandinave.
Est-ce une bonne idée de la découvrir avec ce roman ? Ou, selon vous, devrais-je commencer par un autre volume ?
Merci.

Écrit par : Marion | 21/09/2011

Répondre à ce commentaire

Déjà noté :) Je ne crois pas avoir lu un seul avis négatif sur ce livre !

Écrit par : Joelle | 22/09/2011

Répondre à ce commentaire

Cette phrase d'accroche est terrible... Je note ce titre pour plus tard, ton billet est plus que tentant !

Écrit par : Noukette | 22/09/2011

Répondre à ce commentaire

@ kathel : n'hésites pas :)
@ mam'schmoker : bienvenue dans cet endroit, malgré mes absences répétées et ma flemme de plus en plus grande à y passer :)
@ aifelle, joelle : bonne lecture:)
@ emmyne : enjoy ma jolie, j'espère que tu t'y plais autant que moi:)
@ lystig : sans doute, oui
@ marion : bienvenue d'une part. d'autre part, ne connaissant ni vis goûts ni vos habitudes de lecture, je ne saurais vous conseiller un auteur scandinave... tout dépend de vos attentes (policier ? humour ? societal ?...)
@ noukette : note, il te plaira sans doute

Écrit par : amanda | 23/09/2011

Répondre à ce commentaire

Ce livre me tente de plus en plus, misère...

Écrit par : Stephie | 23/09/2011

Répondre à ce commentaire

Ma prochaine lecture ! Et ce que tu en dis me fait me lècher les babines d'avance :0)

Écrit par : L'or des chambres | 23/09/2011

Répondre à ce commentaire

Ce titre est très alléchant...enfin c'est surtout ton billet qui l'est. Je vais surement le livre prochainement car ça a l'air bourré d'humour noir et ça, j'adore !

Écrit par : Sara | 24/09/2011

Répondre à ce commentaire

J'ai toujours du mal avec ce genre d'histoire. Ces romans sur toute une vie avec les regrets, les mauvais choix, me donnent le cafard. C'est la même chose avec les films ! ;)

Écrit par : Leiloona | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

Merci Amanda. Je viens de commander le livre. Je me lance!
Je lis en général plutôt des romans sociétaux. Je suis en train de terminer le bûcher des vanités de Tom Wolfe et juste avant j'avais lu Nancy Huston (L'empreinte de l'ange). Merci de faire vivre ce blogue. Je suis nouvelle dans cet univers et enchantée de la richesse que j'y découvre. Bel automne à tout le monde.

Écrit par : Marion | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

la couverture est magnifique, et ton billet donne envie de se plonger dans cette société suédoise. la commande ne devrait pas tarder.

Écrit par : Anne Sophie | 25/09/2011

Répondre à ce commentaire

Ca me fait un peu peur, comme histoire. Je n'aime pas les personnage "trop" cruels et maltraitants. Du coup, ça me fait un peu peur...

Écrit par : Karine:) | 07/10/2011

Répondre à ce commentaire

Billet excellent .. titre noté .. qu'une envie le dévorer et titre rigolo à souhait .. j'aime de plus en plus les auteurs nordiques ..

Écrit par : éléa | 14/10/2011

Répondre à ce commentaire

Je l'entame la semaine prochaine et je m'en réjouis !! ;)

Écrit par : Reka | 27/03/2012

Répondre à ce commentaire